LA CHAPELLE-DE-GUICHAY : Le Maire a joué les maîtres d’école pour les CM2

Les enfants de la classe de CM2 et Madame Bélicard, leur professeur de l'école Nelson Mandela, avaient pris rendez-vous avec le premier magistrat de la commune, pour une véritable interview et une leçon d’histoire et d’éducation civique, particulièrement bien préparée par Hélène Trincat, leur professeur d’histoire et directrice du groupe scolaire.

Hervé Carreau a donc fort bien joué les pédagogues sous le feu des questions des enfants qui visiblement étaient très heureux d’être là, et de pouvoir appréhender, en « direct - live », sur le terrain,  la réalité démocratique et républicaine de la représentation locale de nos institutions.

C’est donc surtout sur les sujets des emblèmes, des symboles, de la devise républicaine,… et des représentations de la République française que se déroula l’échange très chaleureux et constructif, magistralement conduit par Hélène Trincat.

Le rôle du Maire, son action, ses compétences, et de savoir s’il était heureux dans ses fonctions, constituaient le fond des interrogations des enfants, très en pointe et curieux de la période révolutionnaire et du basculement dans la 1ère République.

Madame Trincat, qui assure, une heure par semaine, le cours d’histoire, nous indiqua que venait de s’achever le bilan de la Révolution et de la 1ère République, et qu’il était très pédagogique de venir en Mairie pour y retrouver la traduction locale de ces grands héritages historiques.

A ses côtés, Elodie Auberger, AVS, accompagnant un des enfants, participait à une véritable leçon d’unité républicaine autour du Maire.

Un grand moment de grâce, et de fraîcheur, en parenthèse à tout ce que l’on peut entendre sur les difficultés de notre éducation, sur le niveau des connaissances, et sur le désintérêt de nos enfants pour la vie publique.

Une leçon extraordinaire d’éducation morale et civique qui permet de saluer très respectueusement l’engagement de toute la communauté éducative, pour avoir partagé des instants forts et positifs, auprès de ces enfants passionnés et de leurs fantastiques professeurs. Un beau signe d’espoir !