Ce sont quatre Mâconnais qui se retrouvent et forment un collectif éphémère à la salle François-Martin pendant deux semaines.

Bien loin de rechercher une zone de confort pour cette exposition, Vitterbo, Fabien Petiot, Grégory Pouillat et lolOx se sont donné pour objectif de créer un environnement visuel mêlant leurs travaux et offrant aux visiteurs un parcours ludique et facétieux. Le trait précis rencontre la trace laissée par un geste compulsif. L’objet est détourné, recyclé. Des animaux, des visages sombres, des marionnettes : quatre sensibilités, quatre regards vont se croiser pour imaginer, le temps de deux semaines, un petit théâtre des arts visuels. Nul doute, l’encre va couler.

Fabien Petiot est un plasticien « touche-à-tout ». Il aime théâtraliser son environnement social, politique et culturel dans des représentations figuratives stylisées et des assemblages composés en grande partie de matériaux et d’objets de récupération. Il propose des éléments de langage pictural pouvant contribuer à un questionnement. Pour lui, l’intérêt de l’œuvre se situe dans la relation qui se crée entre « regardeur » et « sujet du regard » plus que dans le support peint ou assemblé. Il est également enseignant à l’École municipale d’arts plastiques de Mâcon (ÉMAP).

Vitterbo, en musique, en peinture comme en photo s’assume autodidacte et revendique l’empirique. Cherchant l’impossible reflet d’un autre lui-même dans le miroir de la toile, Vitterbo noircit le blanc de manière compulsive, dans des gestes exutoires d’où surgissent des Gueules Cassées aux contours déchirés et des Hommes Debout dont on ne saisit que le mouvement. Une succession de portraits aux regards percutants, tour à tour sensibles, éthérés, colériques, inquiétants, drôles, brouillés, réalistes, déstructurés... le tout en (quasi) noir et blanc.

lolOx (Laurent Meunier) est graphiste et illustrateur depuis les 90’s. Son style graphique surréaliste n’est pas sans rappeler certains délires visuels de Terry Gilliam. Très ancré dans un univers rock’n’roll coloré où se mélangent toutes sortes d’êtres étranges, il réalise posters, pochettes de disques, t-shirts et autres supports de communication. Adepte de la sérigraphie et musicien, il est également très engagé dans le milieu musical mâconnais et signe depuis plus de quinze ans les visuels des programmes de La Cave à Musique.

Grégory Pouillat : « Des traits, pleins, uniquement des traits. Des gros, des fins, de toutes tailles, en tous sens, toujours parfaitement exécutés (oui oui, parfaitement, viens t’en assurer !), le lâcher prise est ailleurs. Du son, du gros son, d’la drone pour s’immerger complètement dans le trait, sinon comment veux-tu faire un trait ?! »

 

Exposition du mardi 16 novembre au dimanche 28 novembre 2021. Ouvert tous les matins de 10 h à 12 h, le lundi, mercredi, jeudi et vendredi après-midi de 13 h à 19 h, nocturnes mardi et samedi de 13 h à 20 h et le dimanche de 15 h à 18 h.

La suite de l’expo est visible au Bazar Café, rue Dufour à Mâcon. Rendez-vous le jeudi 25 à 18h30 pour un moment convivial autour d'un verre et en musique.