samedi 22 janvier 2022

Communiqué du rectorat de Dijon

 

Depuis 2018, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports organise à chaque rentrée scolaire des évaluations nationales des acquis des élèves de CP et de CE1 en français et en mathématiques.


Ces évaluations visent deux objectifs :


- Proposer aux professeurs des repères sûrs et précis sur les acquis des élèves qu’ils accueillent dans leurs classes ; ces éléments viennent compléter leurs propres outils d’évaluation et leur permettent, grâce au bilan individualisé dont ils disposent pour chacun de leurs élèves, d’adapter leur enseignement pour mieux répondre encore aux besoins de leurs élèves, notamment de ceux qui rencontrent des difficultés ;

  • - Permettre à notre École de disposer d’éléments consolidés susceptibles d’éclairer les effets des politiques éducatives. À ce titre, les évaluations repères ont été particulièrement précieuses pour apprécier les effets de la crise sanitaire sur les apprentissages des élèves et pour y remédier par des actions spécifiques.


L’organisation de ces évaluations s’inscrit dans la priorité absolue donnée depuis 2017 à l’école primaire, où se joue l’acquisition des savoirs fondamentaux, comme l’explique le Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports dans cette vidéo


Au fil des ans, ces évaluations se sont enrichies des retours d’expérience par les professeurs eux-mêmes et du travail approfondi qu’a conduit la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), épaulée par le Conseil scientifique de l’éducation nationale (CSEN), qui a également apporté son expertise tant sur la conception des exercices que sur l’élaboration de documents d’accompagnement. Solides, précises, ces évaluations constituent un outil très fiable sur lequel les professeurs peuvent appuyer leur réflexion pédagogique. Ainsi en 2021, 55% des professeurs des écoles déclarent que les évaluations leur ont permis de déceler des difficultés de leurs élèves.


Les passations des évaluations nationales des élèves en cette rentrée 2021 se sont tenues du 13 au 24 septembre pour les classes de CP et CE1 du 13 septembre au 1er octobre pour les classes de 6e. Une nouvelle fois, les professeurs des écoles se sont fortement mobilisés pour les organiser : le taux de participation académique a atteint près de 99% au 18 octobre 2021 en CP-CE1 et 94% en 6ème. Le ministre tient à remercier vivement les professeurs pour leur engagement dans la passation et le suivi de ces évaluations, qui leur permettent, ainsi qu’aux familles, de mieux connaître les compétences acquises, le niveau et les besoins de chaque enfant.


Les professeurs ont déjà reçu les résultats individuels de leurs élèves et peuvent donc les exploiter. Ils disposent cette année d’un nouveau format de présentation à destination des familles, qui permet une vision à la fois plus précise et plus claire des acquis de chaque élève.


Les évaluations de la rentrée 2021 prennent une importance particulière, après celles de la rentrée 2020 consécutives à la période de confinement du printemps 2020. Elles montrent que les effets de la crise sanitaire sur le niveau des élèves ont été compensés : en CP et CE1, après des résultats en baisse en 2020 du fait du confinement, le niveau des élèves est revenu au niveau de 2019 et l’a même dépassé dans plusieurs compétences (comme la reconnaissance des lettres et la connaissance des nombres en CP ou encore en résolution de problèmes en CE1). La mobilisation de l’ensemble de l’institution scolaire, des équipes pédagogiques et des familles qui a permis ce rattrapage au bénéfice des enfants est à souligner.


Les résultats académiques :

Les élèves de CP de l’académie ont retrouvé des niveaux de résultats équivalents à ceux de la rentrée 2019, voire supérieurs.

Le niveau des élèves de CP de 2021 est même supérieur à celui des élèves de 2018, par exemple en reconnaissance des lettres (la proportion d’élèves maitrisant ce domaine de manière satisfaisante progresse de 59,4% en 2018 à 63,5% en 2021) et en écriture des nombres (progrès de 83,5% à 89,8%).


À la rentrée 2021 en CE1, les élèves de l’académie ont retrouvé des niveaux de résultats équivalents à ceux de la rentrée 2019, voire supérieurs.

Le niveau des élèves de CE1 de 2021 est même supérieur à celui des élèves de 2018, par exemple en lecture de mots à voix haute (la proportion d’élèves maitrisant ce domaine de manière satisfaisante progresse de 70,4% en 2018 à 77% en 2021) et pour l’écriture de nombre entiers (progrès de 69,9% à 76,8%).


Ainsi, les sessions d’évaluation de début d’année en CP et CE1 depuis 2018 démontrent une amélioration du niveau des élèves, au-delà des effets ponctuels et profonds de la crise sanitaire.

Cette tendance positive pour le niveau des élèves de primaire, en et hors éducation prioritaire, est le fruit de l’investissement des professeurs et des équipes pédagogiques, dans un contexte de priorité absolue à l’école primaire, avec de nouveaux dispositifs mobilisés pour tous les élèves du primaire et ceux destinés à la réduction des inégalités, notamment le dédoublement des grandes sections, CP et CE1 en éducation prioritaire.


Les détails des résultats des évaluations sont à retrouver sur la note récapitulative de la DEPP : https://www.education.gouv.fr/priorite-au-primaire-permettre-chaque-eleve-d-acquerir-les-fondamentaux-pour-assurer-sa-reussite-326116

 

 

ÉCOLE ET CRISE SANITAIRE : L'Union des collectifs de parents appelle à faire l'école buissonnière le 25 janvier

Pour une école sans test covid, sans discrimination et sans obligation de port de masque.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Saône et Loire, département le plus dynamique sur le front de l'emploi salarié

Au troisième trimestre 2021, l'emploi continue sa progression en Bourgogne-Franche Comté et pour le 5e trimestre d'affilé selon la dernière étude publiée par l'INSEE.

COVID-19 : 172 classes fermées dans l'académie de Dijon

Elles étaient 98 lundi 10 janvier. Les détails par département.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La plateforme de données socio-économiques Décidata est ouverte au public

Premier dispositif de ce type en France, Décidata est un système partenarial d'observation et d'analyse regroupant toutes les informations économiques de Bourgogne-Franche-Comté, au service des entreprises, des acteurs économiques et des territoires. Décidata est issu d’une démarche partenariale inédite.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Comment les ligues et comités sportifs régionaux ont évolué dans la crise sanitaire

Le Comité régional olympique et sportif de Bourgogne-Franche-Comté a réalisé une enquête auprès de ses adhérents, pour comprendre l’impact de la crise sanitaire sur leurs pratiquants. La présidente du CROS, Chrystel Marcantognini, en fait le bilan.

SANTÉ : Une faculté de chirurgie dentaire pour la Bourgogne - Franche-Comté !

Les premiers étudiants feront leur rentrée en 2022, à Dijon et à Besançon.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Logement social : Naissance de l'Union Sociale pour l'Habitat

Ce vendredi 3 décembre à Dole, l’assemblée générale extraordinaire de la nouvelle USH a procédé à la fusion absorption des deux associations territoriales de Bourgogne et de Franche-Comté avec l'objectif de poursuivre les innovations.