Après le Chili, Altaïr poursuit son périple à travers le monde avec un jeune conférencier qui vient pour la première fois à Mâcon. Nicolas Pernot nous emmène cette fois en Géorgie, un pays très peu connu, ni même visité, et jamais présenté à Mâcon.

Rendez-vous au Cinémarivaux les lundi 8 novembre à 14 h 30 et 18 h et mardi 9 novembre à 16 h 30 et 19 h 30. Une conférence organisée sous l’égide de l’académie de Mâcon.

Nomade des temps modernes, Nicolas Pernot est un baroudeur, photographe, réalisateur et conférencier. Un invétéré voyageur, pour qui la véritable aventure ne consiste pas à se contenter des routes touristiques internationales convenues mais plutôt de tenter de s’imprégner des lieux et des cultures qui l’entourent...
Quitte à séjourner des mois - voire des années - au sein des endroits et des populations qu’il y rencontre, et qui déclenchent ses coups de cœur : Copenhague, Riga, Izmir, Lahore... Puis de 2010 à 2011, il séjourne à Douchanbé, la capitale du Tadjikistan. De 2012 à 2016, il se base sur une île au bord du majestueux Lac Baïkal en Sibérie. À présent, il est dans le Caucase, en Géorgie, en ex-URSS, ce pays rime avec « Paradis » !


Nichée entre le Caucase et la Mer Noire, la Géorgie est un des secrets les mieux gardés aux portes de l’Europe

Ce film de Nicolas Pernot, accompagné de chants traditionnels polyphoniques, est une exploration de la culture, de l’histoire, de la vie d’aujourd’hui et d’autrefois... Il vous fera entrer au cœur d’un Caucase peuplé d’innombrables ethnies ayant lutté de tout temps pour conserver cette identité si particulière, et dont la langue et l’alphabet, comparables à nuls autres dans le monde, en sont les témoins. D’imprenables vallées vivent au rythme des transhumances. Des monastères troglodytes aux techniques de vinification uniques, le « plus petit des grands pays » vit entre traditions millénaires et révolution culturelle et sociétale.