Hervé Richez est scénariste de BD et directeur de la collection grand angle chez Bamboo éditions. Comment se réalise une BD ? Il nous renseigne.

 

« Une BD c'est l'alchimie entre l'auteur au sens large et un ou des scénaristes, un ou des dessinateurs et un coloriste. 

À l'origine, le scénariste a une idée, un thème à illustrer. Il va donc travailler son projet, se documenter, créer l'ossature dramatique de son histoire en respectant les mécanismes du récit, la dramaturgie. Il va écrire un séquencier. C'est un document littéraire qui décrit chaque scène de son histoire et un synopsis où il trace les grandes lignes de son histoire. Soit il cherche un dessinateur, soit l'auteur dessine lui même.

Quand le scénariste rencontre le dessinateur, ils doivent créer des pages. Le scénariste découpe alors son histoire case par case et pose les dialogues dans chaque case. Il confie cela au dessinateur qui va déterminer avec lui la forme graphique que prendra le projet, humoristique, dramatique, réaliste...

Le dessinateur construit les personnages sur la base du découpage. Il fait les croquis case par case, le crayonné de la page puis l'encrage.

Le coloriste intervient en bout de chaîne. Son rôle est très important. La plupart du temps, la couleur est établie par le coloriste. Chaque case comporte une information capitale. Le rôle du coloriste est de mettre cette information en relief et de colorier le dessin.

En moyenne, l'écriture d'une histoire réaliste prend entre 3 et 6 mois.

Un dessinateur réaliste créé 4 à 5 pages par mois. Pour dessiner un album il faut compter au moins un an.

Le rôle de l'éditeur est d'accompagner artistiquement les auteurs dans l'écriture du scénario, du script et les dessinateurs. C'est l'oeil extérieur. Il chaperonne le projet jusqu'à l'album et le défend auprès de l'équipe de diffusion. »

M.A.