mercredi 10 août 2022

Communiqué :

Le collectif de CRIS 71 est un rassemblement spontané de personnel du secteur public, privé et libéraux : soignants, agents techniques ou administratifs, éducateurs, auxiliaires de vie… qui sont suspendus de leurs fonctions ainsi que de leur traitement, depuis le 15 septembre dernier. Ils travaillaient pour certains depuis 40 ans, toute une carrière !

L’an dernier, en France, des soignants ont travaillé, sans masque, sans protection, sans gant, sans désinfectant… Ils étaient alors applaudis depuis toutes les fenêtres, salués comme des héros...

Aujourd’hui, ils sont exécutés sur l’autel de la suffisance, de l’arrogance d’un pouvoir qui ne se remet pas en question et qui, dans un zèle assassin, exécute littéralement ses soignants et leurs familles.

Les soignants ont commis un crime de lèse-majesté, celui de ne pas se laisser absorber par la doxa vaccinale.

Pourtant, la demande des soignants est légitime : ils veulent connaître les effets indésirables de la prophylaxie, quels sont les produits injectés et leur dangerosité sur l’homme. Les soignants connaissent dans leur établissement l’étendue des drames qui se nouent suite à la deuxième dose. Qu’en sera-t-il de la troisième et des suivantes ?

Les soignants ne supportent plus les mensonges et l’omerta qui gangrènent ce pays.

Les soignants ne sont pas anti-vaccins, ils exigent pour tous le respect et le droit élémentaire et fondamental d’un choix thérapeutique avec un consentement éclairé.

Dans un premier temps, plus de 70 requêtes devant le Juge du Référé-suspension ont été introduites au Tribunal administratif de Dijon et de Lyon (agents du public uniquement), suivies d’une dizaine supplémentaire : toutes rejetées, avec pour chacun des rejets les mêmes motifs à la virgule près.

Au plan judiciaire, aidés par un juriste bénévole, de nouvelles requêtes vont être encore introduites pour aboutir, si besoin est, devant le Conseil d’Etat et attaquer en responsabilité, in fine, les dirigeants de l’Etat français.

Au plan organisationnel, ils sont soutenus par Pascal Poyen et toute son équipe du syndicat SUD Solidaires de Chalon-sur-Saône.

Les CRIS 71 et leur porte-parole, Michèle D. mènent leur combat en conscience, dans la rue en manifestant tous les samedis après-midi, pour leur liberté mais surtout pour la vôtre !

Leur implication et leur discernement éclaire la conscience collective pour réaliser enfin que les libertés les plus élémentaires nous ont été confisquées.

Un livre à paraître très prochainement présentera les témoignages du collectif des CRIS 71.

Leur leitmotiv : « Restons tous debout, plus soudés et solidaires que jamais, jusqu’au moment où, la hiérarchie hospitalière et les décideurs nationaux reviendront à des attitudes plus humanistes. »

 

Michèle D.

 

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».