samedi 22 janvier 2022

Communiqué :

 

Projet ECLAT : Deux ans après l’annonce du projet par le président du Département, où en est-on ?

 

Périodiquement, on nous annonce des informations « prochainement » sur le contenu du projet et sur sa localisation exacte à l’entrée nord de Tournus.

En octobre 2021, ces informations sont toujours attendues. Sur le contenu, on ne connaît donc que les images de combats de gladiateurs, chevaliers, décors de rues moyen-âgeuses montrées il y a deux ans.

Les animateurs de sites patrimoniaux, responsables d’offices de tourisme, les Villes et Pays d’art et d’histoire de Saône-et-Loire n’ont pas été associés à une concertation sur l’opportunité du projet comme « vitrine du patrimoine de Saône-et-Loire », contrairement aux annonces faites par le président Accary. Les acteurs qualifiés sont, pour la plupart, critiques à l’égard de cette initiative imposée, trop contradictoire avec leurs efforts de dynamisation des villes, villages et sites riches d’authenticité. Pour eux, il ne faut pas concentrer en un seul site une offre de loisir prétendument touristique, avec contrefaçon du patrimoine authentique dont le territoire de la Saône-et-Loire est si riche.

Jusqu’à quand les collectivités, associations et personnes en charge du développement culturel, patrimonial et touristique de la Saône-et-Loire seront-elles ainsi ignorées ?

Sur la localisation, on observe le même black-out de la part du Département et de la Ville de Tournus.

Les tractations relatives aux acquisitions foncières traînent en longueur. Par convention signée en juillet dernier par le Conseil départemental, la SAFER a été missionnée pour les acquisitions foncières justifiées par l’accompagnement du projet ECLAT. Les parcelles indiquées dans les annexes à cette convention sont concentrées très près des quartiers Saint-Jean et de la Preste. La plus grande partie semble inadaptée à l’accueil des activités du parc historique. Qu’est-ce qui se cache alors derrière cette démarche d’acquisition ? La Ville de Tournus utiliserait-elle le prétexte des acquisitions foncières nécessaires à ECLAT pour mettre la main sur d’autres terrains en vue d’autres réalisations ?

Détournement de procédure, coup de main opérationnel (et financier ?) du département à la Ville, en échange d’un soutien de façade au projet de parc historique ?

Quoi qu’il en soit, le projet ECLAT entraînerait la destruction d’un paysage exceptionnel en bord de Saône et en vue de l’abbaye Saint-Philibert, et la perte irrémédiable de 15 hectares de terres agricoles parmi les plus fertiles de la région.

Le collectif Pas d’ECLAT s’est constitué en décembre 2020 pour s’opposer à l’artificialisation de ce site déjà menacé dans le passé par d’autres projets controversés. Il demeure plus que jamais résolu à fédérer les nombreuses résistances citoyennes que ce projet suscite, tant dans sa finalité que dans la gouvernance opaque du projet, et à empêcher sa réalisation, lourde de menaces pour Tournus, le Tournugeois et la Saône-et-Loire.

 

Le collectif Pas d’ECLAT (Créé fin 2020, il fédère les opposants au projet ECLAT)

 

PRÉSIDENTIELLE : Arnaud Montebourg renonce

À voir, la vidéo de son allocution à Bibracte

POLITIQUE : Les Jeunes avec Macron présentent leurs voeux

Ce samedi soir, Alexandre Vuillot, référent départemental du mouvement les Jeunes avec Macron, a présenté ses vœux à la presse, place Saint Pierre devant la Mairie.

Professeur Peyromaure : «L'hôpital est à genoux, ce ne sont pas quelques centaines de patients covid en plus ou en moins qui vont changer la donne»

Un entretien avec Sonai Mabrouk à écouter et ré-écouter en ces temps d'hystérie collective, de petites phrases vulgaires et assassines au plus haut sommet de l'Etat, et de stigmatisation d'une partie de la population.

POLITIQUE : Le député Benjamin Dirx à l'heure des voeux

Le député de la 1ère circonscription de Saône-et-Loire s’est exprimé sur l’année écoulée et fait le point sur les projets réalisés, les chantiers en cours lors d'un point presse, les cérémonies de voeux étant annulées.

VOEUX 2022 : macon-infos vous souhaite une année 2022 éclairante, pour un avenir joyeux et lumineux

Se retrouver, danser, chanter, jouer ensemble, avancer main dans la main, se serrer les coudes, s'embrasser, respirer à plein poumon dans la cour, sourire, rire aux éclats, se donner l'accolade, se taper dans le dos... tout cela, c'est la vie, l'amitié, la fraternité...

EXPRESSION POLITIQUE : «L’État a institué la vaccination obligatoire de facto, il doit en assumer les conséquences !»

Deux parlementaires, l'un de Bourgogne, l'autre de la Manche, s'élèvent contre ce qu'ils nomment l'hypocrisie de l'Etat quant à sa politique vaccinale contre le covid.

EDITO : Covid, ton univers impitoyable !...

Nous attendions un démenti aux propos du professeur Montagnier, nous l'avons eu... Mercredi soir, Alain Fisher, spécialiste de la thérapie génique et président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, promoteur inconditionnel des vaccins Pfizer et Moderna, a donné une conférence de presse sur le sujet, conférence organisée par l'ARS de Bourgogne–Franche-Comté.

POLITIQUE : SDECA et opération "Quartiers de Noël" posent questions aux élus du groupe Mâcon citoyens

Ève Comtet-Sorabella et Gabriel Siméon, élus communautaires de gauche, ont voté contre le Schéma de développement économique et d'accueil des entreprises (SDECA) jeudi dernier lors de la présentation par les cabinets AID et MODAAL. Ils ont souhaité expliquer leur opposition sur ce dossier au cours d'une conférence de presse ce mardi.

POLITIQUE : La sénatrice du 71 Marie Mercier solidaire des communes face à la stagnation de la DGF

« Le projet de loi de Finances 2022 qui sera bientôt examiné au Sénat ne répond pas aux difficultés structurelles » déclare-t-elle dans un communiqué

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.