samedi 4 décembre 2021

Pendant ce séjour, la classe de Terminale G du lycée Davayé a pu découvrir les réalités du Beaufortain. Ce voyage d’étude s’est fait dans le cadre de l’option AET (Agronomie, Economie et Territoire) en terminale G au lycée de Davayé.

Au programme, pour commencer, de nombreuses visites : exploitation ovine avec transformation fromagère, élevage de vaches Tarines avec une transformation en Beaufort d’Alpages, découverte d’un outil de valorisation des animaux : la SICA viande du Beaufortain et surtout la coopérative de Beaufort qui produit et commercialise du fromage AOP.

Ensuite, deux randonnées, à la découverte de la forêt alpine et de la flore montagnarde mais aussi des impacts du tourisme. Le site forestier visité a fait l’objet d’un abattage massif d’épicéa pour permettre le passage d’un téléphérique. Aucun arbre n’a pu être valorisé….

Puis, place à l’étude d’un barrage à vocation hydroélectrique, rejoint après une marche depuis le lac des fées.

Enfin, les élèves ont étudié le fonctionnement d’une station d’épuration. Les personnels les ont accueillis et leur ont fait découvrir leurs métiers et les divers cursus d’étude. Ils ont également pu présenter les difficultés de gestion d’un tel équipement avec une population qui explose en hiver du fait du tourisme hivernal.

Ces trois belles journées ont été illuminées par de magnifiques rencontres.

Loïc, éleveur de Thônes et Marthod, race laitière rustique en conservation et à faible effectif, a expliqué son métier, ou plutôt ses métiers. Eleveur et fromager en agriculture biologique, il commercialise ses produits (agneaux et fromages). Il doit également gérer les fenaisons proches de son exploitation et l’alpage. Il a aussi fait part de sa volonté de trouver un nouvel associé et des difficultés de logement du fait des locations saisonnières, bien plus rentables. Depuis son exploitation, les élèves ont pu observer les conséquences d’un glissement de terrain spectaculaire.

Pierre Gachet a également accueilli la classe et l’a retrouvée en randonnée. Toujours avec le sourire et des plaisanteries en réserve, il a raconté sa montagne. Le fonctionnement de l’alpage, celui de la coopérative, l’installation des barrages…

Et pour finir, Aurore, artisane boulangère, a décrit ses choix de vie et nous a fait la démonstration de son savoir-faire. Nous avons pu déguster son pain et ses brioches durant tout le séjour.

Côté hébergement, le gite était en autogestion. Pendant trois jours, les ados ont réalisé les repas et le ménage. Petit déjeuner, pique-nique le midi et repas du soir étaient confectionnés par leurs soins. Outre les courses réalisées en amont et entièrement en agriculture biologique, ils ont profité des productions de leurs hôtes (pain d’Aurore et légumes de Pierre). La dernière soirée a été l’occasion d’un repas partagé avec Pierre, sa compagne, Loïc et Aurore. Chacun avait apporté sa spécialité (saucisson à la Beaujolaise pour les lycéens !)

Si l’AOP Beaufort a sans doute sauvé la montagne et ses habitants avec la création de la coopérative, les élèves se sont que des femmes et des hommes ont réussi à apprivoiser et valoriser cette belle nature. Quelque soit l’altitude, l’exposition, l’enneigement ou la rudesse de l’hiver, ils se sont adaptés. Aujourd’hui, ils font face à de nouveaux défis : le changement climatique (plus fort qu’ailleurs), l’arrivée d’une nouvelle génération d’éleveurs, le tourisme ou la présence d’un prédateur, entre autres. S’ils nous ont parfois fait part d’un sentiment d’abandon de la part des pouvoirs publics, ils n’ont jamais paru lassés ou désespérés. Une belle leçon pour clore ses trois magnifiques journées.

 

MÂCON : Les policiers de la BAC ramènent à la vie une jeune fille de 13 ans électrocutée

ACTUALISÉ : Nous apprenons ce jour très tristement que l'adolescente est finalement décédée.

HÔPITAL DE MÂCON : L'appel à l'aide d'une équipe de soignants en service de psychiatrie

Ils sont victimes de violences de la part d'un patient psychotique lourd et demandent son transfert en unité pour malade difficile. Or, l'ARS ne répond pas !

MÂCON - Téléthon 2021 - Les entreprises ont du coeur : Donnez pour remporter le défi des entreprises !

En 2016, la Ville de Mâcon a lancé « le défi des entreprises ». Le but : inciter les entreprises mâconnaises à s’engager pour aider à trouver des traitements thérapeutiques et des dispositifs d’accompagnement social pour les malades. Cette année, la Ville relève à nouveau le défi, avec vous, entrepreneurs.es.

MÂCON : Les lauréats du GRETA 71 ont reçu leurs diplômes

Le GRETA 71, Sud Bourgogne antenne de Mâcon, a remis, ce mardi soir, les diplômes aux stagiaires de l'année qui se termine. Cette cérémonie s'est déroulée salle de réunion du conseil municipal à l’Hôtel de ville de Mâcon.

MÂCON : Une vélorution des lumières le 11 décembre

Un rendez-vous proposé par l'association Mâcon Vélo en Ville.

ROMANÈCHE-THORINS : Le Hameau Duboeuf, cadre féerique de la soirée des professionnels de l’oenotourisme en Saône et Loire

Le Hameau Duboeuf a été choisi par André Accary, président du Conseil départemental, et Elisabeth Roblot, présidente de l’Agence touristique Destination Saône et Loire, pour accueillir tous les acteurs de l'oenotourisme regroupés sous le label « Vignobles et découvertes » et promouvoir cette marque nationale. 

MÂCON - Lycée Dumaine : Le bac et ensuite…

Ce lundi, le lycée professionnel Alexandre Dumaine élargissait l'horizon et proposait des perspectives aux futurs bacheliers.

MÂCON : Mâcon Tendance, force de proposition pour un centre-ville attractif et dynamique

Après la cour de l’Académie de Mâcon en juillet dernier, c’est le musée des Ursulines qui a accueilli cette semaine l’assemblée générale de l’association des commerçants, Mâcon Tendance. L’occasion de faire un bilan des actions menées et des projets à venir…

SOLIDARITÉ : Le président national de la Croix Rouge en visite à Mâcon

Ce vendredi, les responsables locaux et départementaux de la Croix-Rouge, le président départemental, Jean-Guy Cinquin en tête, ont accueilli Philippe Da Costa qui a passé deux jours en Saône-et-Loire entre Mâcon et Chalon-sur-Saône.

MÂCON - Baromètre des villes cyclables : plus que 4 jours d'enquête !

Ce vendredi en fin d’après-midi, l’association Mâcon Vélo en Ville s’est mobilisée à l’entrée de la gare SNCF dans le cadre de la campagne « baromètre des villes cyclables ».