dimanche 24 octobre 2021

 

Actualisé : Jean-Philippe Belville, président de l'OGEC (organisme de gestion de l'enseignement catholique) du centre scolaire Notre Dame Ozanam et conseiller municipal, revient sur le projet. Il annonce également la fusion des OGEC de Mâcon.

 

Notre article de lundi - 22h49

La Ville de Mâcon a été saisie par l’Association des Institutions d’Enseignement Catholique du Diocèse d’Autun (ASIECDA) en vue de procéder au déménagement de l’école Jeanne d’Arc actuellement située rue de la Paix à Mâcon, sur le secteur de Flacé. indique la délibération 

Après étude et discussion entre l’ASIECDA et les services de la Ville de Mâcon, il est envisagé de céder une emprise d’environ 3 755 m² à détacher du tènement situé entre la rue Jules Révillon et la rue de la Liberté, actuellement à usage d’équipement sportif. Cette emprise accueillera donc la construction d’une nouvelle école primaire, d’une cour pour l’école élémentaire faisant office de terrain sportif et d’une cour pour l’école maternelle.

« Les délais contraints du projet d'aménagement et de construction nécessitent notamment études, autorisations d'urbanisme et investigations avant la libération effective des lieux » précise la délibération soumise au vote du Conseil municipal ce lundi soir présentant une cession de parcelle de terrain. « Il est donc opportun de procéder au déclassement du domaine public communal de l’emprise de 3 755 m² à détacher des parcelles CR 440 et 856 par anticipation, en application de l'article L. 2141-2 du Code général de la propriété des personnes publiques et permettre ainsi que le projet se réalise dans les délais souhaités. La désaffectation devra être constatée dans un délai maximal de 3 ans. » (...)

L'opposition a critiqué l'artificialisation des sols induite selon elle par ce projet.

 

Actualisé mardi soir

« Ce déménagement, que nous réfléchissons depuis deux ans, est justifié par le risque pour l'établissement de n'être plus aux normes un jour ou l'autre, étant un vieux, très vieux bâtiment. Nous avons donc décidé, au sein de l'OGEC (organisme de gestion de l'enseignement catholique), de le déménager sans attendre un rapport de la commission d'hygiène et de sécurité qui nous y contraindrait rapidement. C'est elle-même qui nous a alerté sur le risque lors de sa dernière visite.

Notre choix s'est porté sur Flacé car la ligne de bus est directe entre le square de la Paix et la rue Jules Révillon. Il faut savoir que les élèves viennent pour les deux tiers d'entre eux de l'extérieur du centre-ville de Mâcon et viennent véhiculés. La problématique de transport ne concerne dons qu'un tiers d'entre eux. Mais nous trouverons une solution pour tous ceux et toutes celles à qui cela présente des difficultés.

Par ailleurs, l'église se situe en toute proximité, ce qui permettra à celles et ceux qui veulent s'y rendre pour les enseignements catholiques ou les célébrations festives de le faire très facilement.

Nous espérons un emménagement pour la rentrée 2023-2024, si tout va bien. »

Jean-Philippe Belville,

président de l'OGEC de Notre Dame Ozanam, ancien président de l'OGEC de l'école Jeanne D'arc

 

 

Actuellement dissociés, les OGEC du centre scolaire Ozanam et de l'école Jeanne D'Arc vont fusionner le 4 octobre. « Cela nous permettra de faire des économies d'échelle. La fusion ne concerne que la présidence de l'OGEC, aucunement les directions d'établissement, qui resteront en place. »

L'école Jeanne d'Arc et le centre scolaire Ozanam accueillent à eux deux plus de 2 000 élèves.

R.B.

 

 

PHOTOS - Gambettes 2021, on commence par la fin : une arrivée dans la joie (1)

2 500 Gambettes sont parties ce dimanche matin du Spot pour 5 km de course ou marche solidaire, au profit de la lutte contre le cancer du sein. 1er volet de notre reportage photos.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Au fil du conseil communautaire…

250 000 € supplémentaires pour accompagner les commerçants du centre-ville de Mâcon ; Sécurisation de la Roche de Vergisson ; Création de la ZAC Hurigny-La Grisière ; Travaux dans les écoles et les stades des quartiers de Mâcon. En détails...

MÂCON : Un week-end aux champignons !

Jusqu’à dimanche soir, l’espace Carnot-Montrevel accueille l’exposition de la société mycologique de Mâcon. Quelque 250 variétés de champignons sont présentées et avec elles tous les conseils et toutes les informations essentielles…

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Consignes de tri inchangées pour les emballages plastiques

L'Agglomération précise dans un communiqué de ne pas tenir compte de la campagne nationale « Désormais, tous les emballages se trient » pour ne pas entraver la mise ne place des nouvelles consignes à l’horizon 2023.

FLEURVILLE : La construction du pont Jacques Chirac suspendue par le TA de Lyon

Les Départements de l'Ain et de Saône-et-Loire se pourvoient en cassation

SAÔNE-ET-LOIRE : Les JO de Paris, une opportunité économique pour tout le monde

C'est le message qui a été passé ce matin lors de l'inauguration du salon des coopérations économiques organisé par le Département. Rassemblés au parc expo, les acteurs de l'économie sociale et solidaire ont été sensibilisés à cette opportunité exceptionnelle que représentent les JO de Paris 2024 dans un département qui compte cinq villes retenues comme bases arrières de ces JO : Mâcon, Chalon,…

MÂCON : Le défi « Poésie dans ma ville 2022 des lycées » à l’horizon

Rendez-vous le 14 mai 2022 avec une parade et un défi sur les planches !

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : La cellule de crise organisée et formée

Inondations, tempête de neige… Les élus, les personnels techniques et administratifs de la commune sont passés par tous les scénarios catastrophes ce mercredi…

LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY : Les Enfants de la Balle, l'association qui ouvre le sport aux enfants en situation de handicap

Le Centre Social Bulle de vie a présenté ce mercredi une initiative sociale et humaine, particulièrement innovante, visant à mieux intégrer, les enfants en situation de handicap, au sein des associations sportives, comme tous les autres enfants.

HÔPITAL DE MÂCON : Le médecin chef du service des Urgences maltraité par les autorités de tutelle

Il a été réquisitionné au début du mois par le préfet pour effectuer un service de 24h à Paray-Le-Monial après une semaine d'activité intense à Mâcon. Ce sont des policiers qui lui ont transmis l'ordre de réquisition ! À lire aussi, la réaction de deux urgentistes qui ont mal vécu l'épisode et s'interrogent sur l'avenir de la qualité des soins.

MÂCON : Faites la différence en intégrant une Prépa au Lycée Notre Dame Ozanm

Publi-info - Prépa Sciences Po dès la classe de 1ère ! Prépa PASS dès les vacances de la Toussaint pour les élèves de terminale.

ST-AMBREUIL : 18ème foire aux plantes rares ce week end au château de La Ferté

Publi-info - Pour la 2ème année consécutive, en raison du covid, la manifestation qui a lieu au printemps en temps normal, a été reportée au week-end des 23 et 24 octobre.