dimanche 24 octobre 2021

Une mobilisation pour les salaires, les retraites, les emplois, les conditions de travail et les conditions d’études des jeunes

 

Communiqué

Le 5 octobre, toutes et tous mobilisé-es pour nos salaires,

nos retraites, nos emplois, nos conditions de travail

et les conditions d’études des jeunes !

 

Les organisations syndicales CGT- FO – FSU – Solidaires, réunies le 30 août, appellent à la mobilisation de l’ensemble des travailleur-ses, du secteur privé et public, et la jeunesse, le mardi 5 octobre 2021.

Elles rappellent qu’elles ont mis en garde le gouvernement, au début de l’été, face à ses projets de régression sociale. Elles ont, à cette occasion, formulé des solutions économiques et sociales pour sortir de la crise sanitaire.

Elles s’opposent à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salarié-es et des jeunes. L’élargissement et l’accélération indispensables de la vaccination demandent de renforcer l’accès à la santé, les moyens de l’hôpital public et de la médecine du travail. Cela nécessite de convaincre et de rassurer, et non de sanctionner les salarié-es.
Les organisations syndicales ont déjà obtenu le retrait du licenciement dans le cadre du passe sanitaire et de la vaccination obligatoire. Elles continueront de défendre les droits des salarié-es dans leur emploi afin d’empêcher toute sanction dont la suspension du contrat de travail.

En cette rentrée, l’emploi est une des préoccupations essentielles des jeunes et du monde du travail. La précarité est en forte hausse, or, malgré une opposition unanime, la mise en œuvre de la réforme de l’assurance chômage reste d’actualité.
Le retour de la réforme des retraites que nous avons combattue et empêchée revient à l’ordre du jour. Gouvernement et patronat veulent imposer de nouveaux reculs sur les retraites. Le chômage partiel a provoqué la plupart du temps des baisses de rémunération importantes.

Trop de salarié.es, notamment les travailleurs-ses particulièrement exposé-es et dits de « 2ème ligne », maintenu.e.s à de bas salaires ne voient aujourd’hui aucune perspective d’amélioration.

Les agent.e.s de la fonction publique attendent toujours et depuis des années des mesures salariales à la hauteur de la perte de leur pouvoir d’achat. Les jeunes ont vu l’investissement dans les aides directes baisser ces dernières années. Le dernier recul en date étant la suppression du repas à 1 euro pour toutes et tous dont nos organisations réclament le rétablissement.

 

C’est pourquoi elles exigent :


• L’augmentation des salaires,
• l’abandon définitif des contre-réformes des retraites et de l’assurance chômage,
• un vrai travail avec un vrai salaire pour toutes et tous et l’égalité professionnelle femmes/hommes ;
• la conditionnalité des aides publiques selon des normes sociales et environnementales permettant de préserver et de créer des emplois ;
• l’arrêt des licenciements et la fin des dérogations au Code du travail et garanties collectives.
• un coup d’arrêt à la précarisation de l’emploi et à la précarité des jeunes en formation et une réforme ambitieuse des bourses ;
• la fin des fermetures de services, des suppressions d’emplois, du démantèlement et des privatisations dans les services publics et la fonction publique et le renforcement de leurs moyens ;
• Le rétablissement de tous les droits et libertés pour la jeunesse comme pour le monde du travail.

 

Les organisations CGT- FO – FSU – Solidaires affirment l’urgence d’augmenter le SMIC et les grilles de classifications, le point d’indice de la Fonction Publique, les pensions, les minima sociaux et les bourses d’études.

Elles appellent les femmes et les hommes de toutes les professions, les jeunes, les retraité.es à se mobiliser, le 5 octobre, par la grève et les manifestations, pour obtenir de meilleurs salaires, pour leurs emplois et leurs droits et une meilleure protection sociale. D’ores et déjà, elles décident de se revoir à l’issue de cette mobilisation.

 

Des rassemblements auront lieu à Chalon, Montceau et à Mâcon. Pour Mâcon, rendez-vous est donné 14h place St-Pierre.

 

 

 

PHOTOS - Gambettes 2021, on commence par la fin : une arrivée dans la joie (1)

2 500 Gambettes sont parties ce dimanche matin du Spot pour 5 km de course ou marche solidaire, au profit de la lutte contre le cancer du sein. 1er volet de notre reportage photos.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Au fil du conseil communautaire…

250 000 € supplémentaires pour accompagner les commerçants du centre-ville de Mâcon ; Sécurisation de la Roche de Vergisson ; Création de la ZAC Hurigny-La Grisière ; Travaux dans les écoles et les stades des quartiers de Mâcon. En détails...

MÂCON : Un week-end aux champignons !

Jusqu’à dimanche soir, l’espace Carnot-Montrevel accueille l’exposition de la société mycologique de Mâcon. Quelque 250 variétés de champignons sont présentées et avec elles tous les conseils et toutes les informations essentielles…

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Consignes de tri inchangées pour les emballages plastiques

L'Agglomération précise dans un communiqué de ne pas tenir compte de la campagne nationale « Désormais, tous les emballages se trient » pour ne pas entraver la mise ne place des nouvelles consignes à l’horizon 2023.

FLEURVILLE : La construction du pont Jacques Chirac suspendue par le TA de Lyon

Les Départements de l'Ain et de Saône-et-Loire se pourvoient en cassation

SAÔNE-ET-LOIRE : Les JO de Paris, une opportunité économique pour tout le monde

C'est le message qui a été passé ce matin lors de l'inauguration du salon des coopérations économiques organisé par le Département. Rassemblés au parc expo, les acteurs de l'économie sociale et solidaire ont été sensibilisés à cette opportunité exceptionnelle que représentent les JO de Paris 2024 dans un département qui compte cinq villes retenues comme bases arrières de ces JO : Mâcon, Chalon,…

MÂCON : Le défi « Poésie dans ma ville 2022 des lycées » à l’horizon

Rendez-vous le 14 mai 2022 avec une parade et un défi sur les planches !

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : La cellule de crise organisée et formée

Inondations, tempête de neige… Les élus, les personnels techniques et administratifs de la commune sont passés par tous les scénarios catastrophes ce mercredi…

LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY : Les Enfants de la Balle, l'association qui ouvre le sport aux enfants en situation de handicap

Le Centre Social Bulle de vie a présenté ce mercredi une initiative sociale et humaine, particulièrement innovante, visant à mieux intégrer, les enfants en situation de handicap, au sein des associations sportives, comme tous les autres enfants.

HÔPITAL DE MÂCON : Le médecin chef du service des Urgences maltraité par les autorités de tutelle

Il a été réquisitionné au début du mois par le préfet pour effectuer un service de 24h à Paray-Le-Monial après une semaine d'activité intense à Mâcon. Ce sont des policiers qui lui ont transmis l'ordre de réquisition ! À lire aussi, la réaction de deux urgentistes qui ont mal vécu l'épisode et s'interrogent sur l'avenir de la qualité des soins.

MÂCON : Faites la différence en intégrant une Prépa au Lycée Notre Dame Ozanm

Publi-info - Prépa Sciences Po dès la classe de 1ère ! Prépa PASS dès les vacances de la Toussaint pour les élèves de terminale.

ST-AMBREUIL : 18ème foire aux plantes rares ce week end au château de La Ferté

Publi-info - Pour la 2ème année consécutive, en raison du covid, la manifestation qui a lieu au printemps en temps normal, a été reportée au week-end des 23 et 24 octobre.