AKZAK,

l'impatience d'une jeunesse reliée

 

au théâtre vendredi 1er octobre à 20h30

 

macon-infos offre 9 places à :

 

Axelle Courageot (Mâcon)

Evelyne Mégard (La Roche Vineuse)

Ghislaine Bondeau (Mâcon)

Agnès Tranchant (Charnay)

Christine Ravet (Cruzilles-les-Mépillat)

Christian Pothier (Cruzilles-les-Mepillat)

Annette Girard (Mâcon)

Mélanie Burlaud (Charnay-les-Mâcon)

Anaïs Daud (Crêches-sur-Saône)

 

Veuillez vous présenter à à l'accueil du théâtre muni.es d'une pièce d'identité 20 minutes avant le spectacle.

 

 


Les chorégraphes Héla Fattoumi et Eric Lamoureux défendent une écriture chorégraphique fondamentalement humaniste, faite d’échanges et de partages. Leur création AKZAK, l’impatience d’une jeunesse reliée apporte une nouvelle preuve de leur engagement.

Sur scène, douze danseurs venus de France, Tunisie, Maroc, Égypte et Burkina Faso explorent les rythmes et vibrations qui soudent un groupe. Les chorégraphes mettent en valeur la richesse de danseurs autodidactes en les frottant à trois interprètes aguerris. Cette jeunesse fraternelle et impatiente, belle et fougueuse, souple et forte, forme un groupe « relié qui relie ». Syncope, rupture, impact, suspension, fluidité, vivacité, rebond… sont autant de déclencheurs propices à faire naître la danse et la musicalité du corps.

Chacun esquisse quelques pas, une sorte de signature corporelle de leur personnalité. Puis le groupe prend corps, relié par des bâtons de témoin, et des lumières stroboscopiques… Xavier Desandre Navarre, percussionniste virtuose, joue le chef d’orchestre de cette pièce interprétant en live sa musique originale, une composition à l’identité si particulière par l’éclectisme des rythmes et la richesse des hybridations. Une subtile et puissante exploration de la musicalité des corps et de la corporalité des percussions...

Akzak, c’est à la fois aller vers et accueillir, un double élan pour faire rythme, ensemble.