La Virade de l'espoir organisée pour lutter contre la mucoviscidose s'est déroulée à la salle des sports d'Hurigny ce dimanche.

Une quarantaine de bénévoles était sur le pied de guerre dès huit heures ce matin pour enregistrer les premiers départs.

Les marcheurs, malgré le temps incertain du matin, ont répondu présents pour la plus grande satisfaction des organisateurs.

Il y a près de 350 Virades en France. Le principe des Virades est la rando pour donner du souffle à celles et ceux qui en ont besoin. Le but est de récolter des fonds pour la recherche.

« Nous sommes toutes les deux mamans d’un enfant atteint de la Mucoviscidose, notre kiné commun pour notre enfant, nous a mis en lien il y a 5 ans. Nous avons décidé de mettre en place une première virade en 2017 », expliquent Clémence Alix et Géraldine Rambaud organisatrices de la Virade de l’Espoir. « Cette année avec le Covid, nous avons décidé de faire une version un peu allégée. Nous proposons trois parcours rando pédestres (3km, 8km et 14km), la tombola et le stand d’information sur la maladie. Habituellement il y a tout un volet : kermesse, animations, buvette et restauration, on a décidé de les annuler par rapport aux consignes sanitaires. »

Julie, 17 ans, fille d’une maman organisatrice de la Virade : « On m’a diagnostiqué la Mucoviscidose à l’âge d’un mois. J’ai toujours vécu avec. Il y a des moments plus ou moins difficiles avec des problèmes pulmonaires… Rien ne m’est interdit sauf la plongée, je pratique du sport pour justement entretenir mon souffle. Je suis une scolarité tout à fait normale parsemée de rendez-vous médicaux. »

Un nouveau traitement vient de sortir, le Kaftrio, qui redonne de l’espoir. Ce traitement soulage le quotidien des malades en agissant sur le plan pulmonaire et digestif.

Les organisatrices donnent d'ores et déjà rendez-vous le dernier dimanche de septembre pour l'édition 2022.

 

Nathalie Brunet

 

 

Julie

De nombreux bénévoles rendent possible cette virade

La tombola