dimanche 24 octobre 2021

 

Gilles Botti et Emeline Favre, responsable des coopérateurs aux Vignerons des Terres secrètes, nous accueillent dans les vignes sur les hauts de Chevagny-les-Chevrières, à la limite de la Roche Vineuse, sur une parcelle en « Mâcon village ».

C’est la dernière récolte pour Gilles Botti, entré en 1983 dans le métier de viticulteur, après avoir été pépiniériste paysagiste. Il confiera son exploitation prochainement à trois jeunes viticulteurs. L’un va ainsi consolider son exploitation, l’autre vient d’avoir un BTS et débute dans la profession, le dernier travaille avec son père.

C’est une véritable transmission. Chaque cep, ou presque, est connu de Gilles. Le temps passé dans ses rangs de vigne lui a appris l’exigence du travail pour dame nature. Il a chéri ses hectares de vigne, qui souvent lui ont bien rendu en quantité et en qualité. Pour cette dernière récolte, la qualité sera là, mais pas la quantité, du fait des aléas climatiques (gel puis grêle).

Son exploitation, il l’a démarrée avec 2 hectares, aujourd’hui elle en compte 32. Il complète son activité viticole/vinicole par la culture du cassis.

Lorsqu’il regarde dans le rétroviseur, Gilles ne regrette pas son changement professionnel en 1983. Pour lui, être coopérateur, c’est « un confort et une qualité de vie, avec un esprit de solidarité » qu’il a apprécié et qu’il appréciera encore : « Si on me demande, j’interviendrai, mais seulement si on me demande ». On reconnait là la modestie de l’homme de la terre qu'il fut pendant de nombreuses années, et administrateur du groupement de coopérateurs de Prissé, Sologny, et Verzé.

Dans ce cadre coopératif, il a, sans compter, accompagné les changements et améliorations de cette cave coopérative. « On a fait un travail qualitatif sur nos produits, en faisant du parcellaire, en travaillant sur les domaines ». Il souligne le fait que ce noble métier l’est aussi parce que l’on travaille un produit de convivialité.

Gilles, avec les yeux un peu humides, évoque le travail avec ses trois salariés. Trois personnes éminemment impliqués dans le travail de viticulture, trois salariés, irréprochables et professionnels.

Que fera t’il après ? Des voyages avec son épouse Françoise, du bricolage et… « si on m’appelle… pour des coups de mains ». Coups de main qu’Emeline Favre saura saisir.

Bonne retraite Gilles Botti !

Jean-Marc Dumas

 

PHOTOS - Gambettes 2021, on commence par la fin : une arrivée dans la joie (1)

2 500 Gambettes sont parties ce dimanche matin du Spot pour 5 km de course ou marche solidaire, au profit de la lutte contre le cancer du sein. 1er volet de notre reportage photos.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Au fil du conseil communautaire…

250 000 € supplémentaires pour accompagner les commerçants du centre-ville de Mâcon ; Sécurisation de la Roche de Vergisson ; Création de la ZAC Hurigny-La Grisière ; Travaux dans les écoles et les stades des quartiers de Mâcon. En détails...

MÂCON : Un week-end aux champignons !

Jusqu’à dimanche soir, l’espace Carnot-Montrevel accueille l’exposition de la société mycologique de Mâcon. Quelque 250 variétés de champignons sont présentées et avec elles tous les conseils et toutes les informations essentielles…

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Consignes de tri inchangées pour les emballages plastiques

L'Agglomération précise dans un communiqué de ne pas tenir compte de la campagne nationale « Désormais, tous les emballages se trient » pour ne pas entraver la mise ne place des nouvelles consignes à l’horizon 2023.

FLEURVILLE : La construction du pont Jacques Chirac suspendue par le TA de Lyon

Les Départements de l'Ain et de Saône-et-Loire se pourvoient en cassation

SAÔNE-ET-LOIRE : Les JO de Paris, une opportunité économique pour tout le monde

C'est le message qui a été passé ce matin lors de l'inauguration du salon des coopérations économiques organisé par le Département. Rassemblés au parc expo, les acteurs de l'économie sociale et solidaire ont été sensibilisés à cette opportunité exceptionnelle que représentent les JO de Paris 2024 dans un département qui compte cinq villes retenues comme bases arrières de ces JO : Mâcon, Chalon,…

MÂCON : Le défi « Poésie dans ma ville 2022 des lycées » à l’horizon

Rendez-vous le 14 mai 2022 avec une parade et un défi sur les planches !

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : La cellule de crise organisée et formée

Inondations, tempête de neige… Les élus, les personnels techniques et administratifs de la commune sont passés par tous les scénarios catastrophes ce mercredi…

LA CHAPELLE-DE-GUINCHAY : Les Enfants de la Balle, l'association qui ouvre le sport aux enfants en situation de handicap

Le Centre Social Bulle de vie a présenté ce mercredi une initiative sociale et humaine, particulièrement innovante, visant à mieux intégrer, les enfants en situation de handicap, au sein des associations sportives, comme tous les autres enfants.

HÔPITAL DE MÂCON : Le médecin chef du service des Urgences maltraité par les autorités de tutelle

Il a été réquisitionné au début du mois par le préfet pour effectuer un service de 24h à Paray-Le-Monial après une semaine d'activité intense à Mâcon. Ce sont des policiers qui lui ont transmis l'ordre de réquisition ! À lire aussi, la réaction de deux urgentistes qui ont mal vécu l'épisode et s'interrogent sur l'avenir de la qualité des soins.

MÂCON : Faites la différence en intégrant une Prépa au Lycée Notre Dame Ozanm

Publi-info - Prépa Sciences Po dès la classe de 1ère ! Prépa PASS dès les vacances de la Toussaint pour les élèves de terminale.

ST-AMBREUIL : 18ème foire aux plantes rares ce week end au château de La Ferté

Publi-info - Pour la 2ème année consécutive, en raison du covid, la manifestation qui a lieu au printemps en temps normal, a été reportée au week-end des 23 et 24 octobre.