Communiqué de presse du syndicat multipro CGT retraité-e-s du Mâconnais, Clunisois et Tournugeois

                            

Le 1er octobre 2021 tous les retraité.es  dans la rue !

 

Pour le syndicat CGT des retraité.es du Mâconnais, Clunisois, Tournugeois il y a déjà urgence à faire du 1er octobre un temps fort de mobilisation des retraité.es et le rouge de la colère sera de mise...

Face à la dégradation exponentielle de notre situation sociale, il est plus que de notre responsabilité de sortir dans la rue et de manifester afin de faire entendre la voix des retraités et des chômeurs que Macron et son gouvernement ne cesse de stigmatiser.

Tout en prenant quelques distances avec la première version de la réforme des retraites si contestée, Macron a averti de son intention de prendre des « mesures pour assurer l’équilibre de notre système de retraite ». Pour préparer les esprits, le discours sur le « trou financier » des caisses de retraite a repris. Une nouvelle fois, il se révèle avant tout comme une construction idéologique, le fait de l’inclure dans le débat budgétaire prouve qu’il n’abandonne pas son idée.

Pour faire face aux charges de la dette publique, il « faudrait », selon Macron, diminuer les pensions. C’est le message du très officiel « programme de stabilité budgétaire version 2022-2027 ». Selon le gouvernement et ses technocrates, la France n’arriverait pas, sur le long terme, à maîtriser son déficit sans une nouvelle fois, à court terme, réformer son système de retraite. Et voilà comment, nos retraites deviennent l’élément clé du rééquilibrage des comptes publics.

En installant le doute quant à la pérennité d’institutions sociales comme les retraites, gouvernement, patronat et « experts proclamés » portent une lourde responsabilité dans l’affaiblissement de la chaîne intergénérationnelle de solidarité. Et dans un même temps, précarité dans le travail et l’existence, petites retraites, espérance de vie plus courte, état de santé dégradé se cumulent.

La protection sociale, dont la Sécurité Sociale, fait partie du patrimoine vivant de tous les français. Un patrimoine qui n’est ni à muséifier ni à vernir, mais à entretenir et développer toujours plus en tant que bien commun.

Par cette journée d’actions et de manifestations, il est temps d’exiger des augmentations des salaires, des pensions et des retraites. Le patron du MEDEF ne s’y trompe pas en faisant acclamer Bruno Le Maire à son université d’été, car la crise a, avant tout, profité aux grandes entreprises, le gouvernement y a veillé.

Les retraité.es de notre territoire, comme l’ensemble des retraité.es au plan national, ne supportent plus les mauvais coups dont ils sont, en permanence, l’objet depuis des années.

Notre syndicat CGT appelle retraité.es à nous rejoindre dans la lutte le 1er octobre (rassemblement à 10 h devant la Préfecture) pour exiger que nos revendications soient enfin prises en compte, pour une vie meilleure et pouvoir ainsi profiter d’un repos bien mérité et surtout profiter d’une vraie vie de famille avec nos petits-enfants.

Nous invitons les retraité.es à nous rejoindre par leur adhésion à la CGT. Plus nous serons nombreux, plus forts nous serons pour faire reculer les injustices.