Communiqué :

 

Le Patrimoine bâti et environnemental est en danger à Mâcon

 

Les Journées du Patrimoine ont permis aux citoyens de visiter les lieux importants de Mâcon mais, curieusement, La Charité, édifice classé Monument Historique grâce à l’association « Sauvegarde de Soufflot et du Patrimoine Mâconnais » était inaccessible.

Cela est hélas tout à fait légitime car La Charité Soufflot appartient désormais à des propriétaires privés.

L’apothicairerie, conservée à l’Hôtel Dieu, la plaque de cheminée, « à l’abri à l’hôpital », devaient être replacées dans les locaux historiques rénovés.

Ces promesses ont - elles été tenues et si oui à qui profitent ces merveilles ?

La chapelle, joyau architectural signé Jacques-Germain Soufflot, appartient à la ville donc aux Mâconnais.

Mais elle est, elle aussi, inaccessible depuis 20 ans pour raison de sécurité ! Abandonnée aux pigeons qui pénètrent par les vitraux cassés, défèquent et souvent meurent prisonniers, elle se dégrade encore davantage.

Il nous a été rapporté que la réfection de la rue Carnot allait entraîner la disparition des marques sur le sol qui symbolisent la projection de la façade de la Charité et du dôme de la chapelle.

Est-ce faire preuve d’intérêt pour le Patrimoine et de considération pour les promeneurs curieux ?

On pourrait pour le moins attendre que les élus réalisent une enquête pour connaître les vœux, les idées des habitants concernant l’usage de ce lieu.

Beaucoup de personnes désiraient visiter cette chapelle lors des Journées Européennes du Patrimoine (JEP).

Pour certains cet endroit leur était familier lorsqu’il servait de salle de concert voire de lieu de culte.

Le Patrimoine non bâti est également en grand danger.

Alors que la plupart des habitants des villes sont conscients de l’impossibilité absolue de continuer à détruire les terres arables, à Mâcon, l’enthousiasme est à son comble lorsque des terrains bio sont détruits et vendus à des promoteurs afin de construire des zones pavillonnaires aux maisons individuelles avec de minuscules jardins sans zone végétalisée commune.

Une ceinture verte, des jardins familiaux, des terrains maraîchers bio autour de la ville sont indispensables au bien-être des Mâconnais et à une vision contemporaine de la cité.

La situation est grave…mais peut-être n’est-elle pas désespérée si nous, simples citoyens et propriétaires des lieux communaux, prenons notre ville et notre vie en main !

Ne déléguons pas tout sans un contrôle de ceux censés nous représenter.

 

Association Sauvegarde de Soufflot et du Patrimoine Mâconnais