Le Président de l'Office Charles Lamboley et le directeur Louis Mickaël Grall ont donné rendez vous à la presse au chais des Vignerons des Terres secrètes de Prissé pour un premier bilan de la saison estivale.

Les 297 adhérents de l’office du tourisme de Mâcon ont été interrogés sur leur activité estivale. C’est à partir de leur réponse que le directeur de l’office « Mâcon sud Bourgogne » a présenté les premiers chiffres de ce bilan.

Le mois de juillet, malgré une météo capricieuse, a été le mois qui a connu la meilleure progression de fréquentation après 2020 sur les trois mois d’été.

 

D’où viennent les touristes ?

Le retour des étrangers est timide. Les Anglais sont quasiment absents, les Allemands, Belges et Hollandais forment la plus grande cohorte de touristes, à égalité pour chacune de ces trois nationalités.

Les Français, eux sont plus nombreux que d’autres années, l’effet pandémie, la recherche de lieu moins fréquenté que les régions méridionales, la découverte de leur pays… qu’ils ne connaissent pas forcément. Les origines géographiques sont, en premier lieu, de régions éloignés de la notre, ensuite de la région Auvergne Rhône Alpes et, enfin, des touristes qui viennent en Bourgogne du sud car ayant un pied à terre.

 

Les professionnels du tourisme sont, à 90%, satisfait ou très satisfait de leur saison estivale. Ce taux de satisfaction est important.

57,20 % d'entre eux ont augmenté leur niveau d'activité en juillet. Pour 20 %, elle est restée stable.  

L’ensemble des activités de l’office du tourisme a progressé (Boutique, visite de Mâcon, Vélo gare, Mâcon sur l’ô, navette vers le grand site). Des actions telles que les visites de village qui étaient expérimentées pour la première année, demanderont des ajustements pour coller au plus près des attentes des touristes.

La durée de séjour est en moyenne de 1.3 nuitée. Elle est inférieure sur la ville centre, est supérieur dans les communes environnantes. Pour lier les différents sites de notre territoire, les offices de tourisme « Mâcon sud Bourgogne » et « Tournus Sud Bourgogne Tourisme » ont sortie une plaquette réunissant l’ensemble des sites de ces deux organismes.

En conclusion, Jean Claude Lapierre, Président du grand site de Solutré/Vergisson, et vice Président de Mâconnais Beaujolais Agglomération, a déclaré « le grand site va travailler sur les circuits de randonnées. Les visites au Grand site ont été en augmentation cet été, avec tous les impacts que cela peut engendrer : nuitées, oeno-tourisme. » Jérôme Pouponnot, Président des hôteliers, a souligné « 2020 a laissé des traces. Malgré un début d’année morose, la saison estivale a été plutôt positive, comme 2019. »

Les quatre intervenants ne pouvant ni prévoir l’évolution du Covid, ni la météo 2022, poursuivront malgré ces aléas, à travailler à l’amélioration des produits proposés afin de maintenir la bonne dynamique observée en 2021.

J.-M. Dumas