jeudi 28 octobre 2021

Après un départ réussi en championnat de R1 avec deux victoires au compteur, place cette semaine à la Coupe pour les joueurs de Romain Paturel. En jeu, ce samedi soir, une qualification pour le 4ème tour face un pensionnaire de R2… 

Se qualifier en étant performants ! Avant ce troisième tour face à une formation évoluant un cran en dessous, l’objectif de l’UFM était simple. Et il est rempli ! Au terme d’un match sérieux et prolifique (score final 7-0), les joueurs du président Griezmann n’ont fait aucun cadeau aux Creusotins. L’exploit ne sera pas pour cette année… et au vu de la rencontre, il n’y a rien à redire !

Très rapidement, les Mâconnais prennent le match à leur compte avec une maîtrise du jeu et une domination physique. Pourtant, les opportunités d’ouvrir le score ne sont pas nombreuses. Il faudra même attendre la demi-heure de jeu pour qu’Arnaud Farras déloque la situation sur corner et libère un peu tout le monde. Jusque là la JO Creusot avait parfaitement respecté son schéma de jeu : un bloc assez bas et compact avec la volonté d’aller en contre. « On a rencontré aujourd’hui une bonne équipe avec un coach qui leur demande des choses très précises, souligne d’ailleurs Romain Paturel. Ils auraient leur place au niveau R1 sans aucun problème et je leur souhaite. Ils ont proposé quelque chose de cohérent. »

 

Une fin de première mi-temps décisive

Malheureusement pour les visiteurs, l’UFM aussi, avec une montée en puissance au fil des minutes et des matchs. « On arrive en fin de mi-temps à faire la différence. Dès le début du match, on a réussi à être très justes sans pour autant se créer de grosses situations dans les vingt premières minutes. On a quelques opportunités, mais on sentait qu’on avait une maitrise et qu’on arrivait à les mettre en difficulté. » Ce qui se confirme dans la foulée avec deux autres buts d’Axel Thoumin à la 34ème minute et de Matard Diagne à la 40ème.

Avant la pause, le break est fait. Et au retour des vestiaires, la domination mâconnaise continue devant les quelque 400 supporters présents. Il faut attendre la 64ème minute pour voir le premier tir cadré et la première occasion creusotine : une tête superbement repoussée sur sa ligne par un Antoine Garcia très concentré.

 

« De mieux en mieux »

Entre temps Matar Diagne avait inscrit son second but de la soirée à la 54ème minute, imité ensuite Jassem Azraine à la 73ème minute et Daniel Gbaguidi aux 71ème et 89ème minute.  Score final 7-0, un nouveau match sans prendre de but. « C’est bien de ne pas prendre de but, c’est bien aussi d’en marquer, et je trouve qu’aujourd’hui on a vraiment fait un bon match contre une bonne équipe. On a été très concentrés, très rigoureux et très habiles dans ce qu’on a fait. On a un groupe de 24 joueurs. Dans l’état d’esprit, tout le monde est concerné, c’est ce qui est vraiment intéressant. L’important, ce n’est pas qui va jouer, mais comment on va faire. Et le "comment on va faire" est de mieux en mieux » Place maintenant au tirage au sort ce mardi 21 septembre et à la préparation du choc contre Pontarlier en championnat le week-end prochain.

Du côté de Romain Degranges, l’entraîneur de la JO Creusot, la déception était forcément de mise, même s’il s’attendait à ce genre de rencontre : « On savait ce qu’il fallait faire pour leur poser problème, avec un bloc bas par exemple. Mais ce bloc a eu des failles et on a subi parce que l’équipe d’en face, c’est du niveau de Nationale 2, une belle équipe à qui l'on souhaite de faire un beau parcours en Coupe pour représenter la Saône-et-Loire. Sur le match, on a la chance que ça craque seulement au bout d’une demi heure, mais ça aurait pu craquer bien avant. Aujourd’hui, l’écart au score reflète l’écart entre les deux équipes. Ce qui est dommage c’est que l'on s’écroule et que l’on donne des buts. Parce qu’il y a un grand écart entre les deux équipes, mais on fait aussi des cadeaux. Il faut maintenant se servir de ce moment de résistance pour la suite. On doit restés unis. C’est dans ce genre de moment difficile qu’une équipe se construit. »

D. C.

 

 

 

FOOTBALL (R1) : L’UF Mâconnais reçue 5 sur 5 !

Cinq victoires en autant de rencontres, que demander de plus ! Une semaine après son élimination au 5ème tour de Coupe de France, les Mâconnais ont repris leur marche en avant en s’imposant 2 buts à 0 face à la réserve de Jura Sud foot.

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

RUGBY (Fédérale 1) - Mâcon vs La Seyne : La Seyne vaincue !

C’est un match particulièrement difficile qui attendait les Mâconnais ce soir, contre une équipe réputée très agressive.

ENGAGEMENT ASSOCIATIF : Médaille de bronze Jeunesse et Sport pour Sandrine Gaulthier, des Régates Mâconnaises

L'engagement sportif de quatre garçons a aussi été salué ce matin au siège des Régates.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

VOLLEY (NM2) : Une défaite pour la première à domicile du VCM

Samedi soir, l’équipe de Volley-club Macon VCM retrouvait son public en accueillant Nice au Palais des Sports, pour la deuxième journée de championnat.

FOOTBALL (R1) : Et de quatre pour l’UF Mâconnais !

Carton plein pour le club mâconnais avec quatre victoires en autant de matchs en R1. Ce samedi, les joueurs de Romain Paturel se sont imposés largement 6-0 contre Jura Lacs.

FOOTBALL : L'UF Mâconnais réaffirme son ambition devant ses partenaires

Ce vendredi soir, joueurs, staff et partenaires de l’UFM se sont retrouvés dans la joie et la bonne humeur au stade Pierre Guerin.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !