Si l’exposition internationale consacrée à Maï-Thu à Mâcon rencontre un franc succès, les acteurs du territoire n’ont pas souhaité s’arrêter à l’aspect culturel de cet événement et lui donner un élan économique et social avec la venue de l’ambassadeur du Vietnam ce jeudi…

Un peu plus d’un an après la signature d’un accord de libre échange entre le Vietnam et l’Union européenne, le 1er août 2020, la CCI de Saône-et-Loire et son président Michel Suchaut ont accueilli ce jeudi matin Dinh Toan Thang, ambassadeur du Vietnam, Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, président de MBA et vice-président du Conseil départemental chargé des relations internationales, et Thibaut Giroux, président de la CCI France Vietnam pour un temps de rencontre et d’échange. L’objectif étant de présenter les grands angles de cet accord ainsi que la situation et les forces économique du Vietnam.

« Ce temps fort nous donne l’occasion de mettre en avant les relations économiques et commerciales que nous entretenons avec le pays de lumière qu’est le Vietnam, souligne Michel Suchaut. Cet accord de libre échange peut offrir de véritables opportunités aux entreprises françaises. Avec une économie en pleine croissance, le Vietnam est un excellent pays pour entreprendre. »

 

« Un marché incontournable et une terre d’opportunités à saisir »

Le Vietnam est en effet en pleine mutation économique, industrielle et sociale. Le développement de la consommation, couplé à l’émergence d’une classe (50 % de la population d’ici 2035), à une demande en infrastructures de plus en plus forte dans les transports, l’environnement et la logistique, en fait « un marché incontournable et une terre d’opportunités à saisir pour les exportateurs français… et bien sûr saône-et-loiriens. » Et le président de la CCI71 de rappeler les similitudes entre le pays et notre département : « Le Vietnam est vu, en raison de sa position stratégique au cœur du Sud-est asiatique et de sa place de carrefour des civilisations et des relations Est-ouest, comme le balcon du Pacifique. Notre département est lui aussi un carrefour stratégique de l’Europe avec ses innombrables infrastructures routières, ferroviaires et fluviales. Par ailleurs, le Vietnam est également riche d’hommes et de femmes aux multiples compétences, comme la Saône-et-Loire. »

Jean-Patrick Courtois a rappelé lors de cette rencontre que la région mâconnaise était une terre d’accueil ouverte à l’internationale, « naturellement parmi les pays avec qui nous souhaitons entreprendre un certain nombre de relations il y a le Vietnam pays en pleine expansion. Il y des marchés à développer et à découvrir. Cette rencontre aujourd’hui avec Dinh Toan Thang, ambassadeur du Vietnam montre aussi le dynamisme et l’intérêt de notre région. Il y a aujourd’hui l’exposition Maï-Thu à Mâcon, mais je peux d’ores et déjà vous dire qu’il y aura d’autres projets dans les mois et les années à venir. »

 

 « Cet accord est un nouvel avantage pour relancer nos économies »

Pour Dinh Toan Thang, cet accord de libre échange, « possible grâce à un fort soutien de la France et d’autres pays partenaires du Vietnam, répond aujourd’hui aux intérêts de tous et offre des opportunités d’affaires aux entreprises de part et d’autres. L’Union européenne et le Vietnam vont nouer avec cet accord des liens plus approfondis en terme économique, commerciaux mais aussi en terme d’investissement. »

Pour l’ambassadeur, le Vietnam a aujourd’hui une économie émergente en Asie du Sud-Est et en Asie Pacifique, c’est aussi une plaque tournante de plusieurs accords de libre échange avec une douzaine d’accords entre l’ASIAN et les pays voisins, l’Asie et les autres continents. « Le Vietnam a aujourd’hui la troisième économie de l’ASIAN, le pays a connu beaucoup d’avancées économiques ces derniers temps avec une montée en puissance lui permettant d’être aujourd’hui une plaque tournante pour les investisseurs étrangers. L’Europe est présente au Vietnam depuis trente ans déjà, il y a après cet accord encore beaucoup de nouvelles opportunités. Notre volonté est de mettre à profit toutes ces opportunités. Après la pandémie, nous avons fait beaucoup d’efforts pour sortir de cette crise. On doit aussi chercher de nouvelles pistes et de nouveaux défis pour assurer la relance de notre économie. Cet accord de libre échange est un nouvel avantage pour le Vietnam et l’Europe dans cette volonté de relance économique. »

Notons que le Vietnam est l’un des trois pays d’Asie à connaître une croissance positive en 2020, avec une hausse annuelle du PIB de 2,91 %, bien plus faible qu’en 2019, mais une des bien plus forte croissance d’un monde en plein récession. Il affiche un taux de croissance de plus de 6 % depuis trente ans, avec un marché de consommateurs de 97 millions de personnes (soit 1/5 de la population de l’Union européenne) et une population jeune (70 % de moins de 35 ans).

Comme la CCI de Saône-et-Loire, la CCI France-Vietnam accompagne les entreprises françaises dans leur sensibilisation à l’export, dans la mise en valeur de leur expertise, dans la réalisation de leur potentiel. Au Vietnam, avec vingt administrateurs et quinze salariés, elle représente près de 300 membres, en majorité des filiales de grands groupes, des PME de France et des PME locales dirigées par des Français dans des secteurs tels l’agro-alimentaire, la logistique, l’industrie, la santé, les nouvelles technologie, l’énergie, les banques…

 

« Le moment de passer le pas et de concrétiser vos ambitions à l’export »

« Le Vietnam est un pays en pleine croissance qui offre de nombreuses opportunités pour les entreprises qui sauront les identifier, confirme Thibaut Giroux, président de la CCI France Vietnam. Cet accord de libre échange accroit les nombreux avantages que présente le Vietnam pour nos entreprises : l’exemption de 99 % des droits de douane à terme notamment. Le Vietnam demeure une destination attractive pour les investisseurs étrangers (…). C’est le moment de passer le pas et de concrétiser vos ambitions à l’export, au Vietnam avec son marché intérieur de près de 100 millions d’habitants et une main d’œuvre toujours plus qualifiée. Se développer au Vietnam, c’est également se positionner idéalement sur le très dynamique marché d’Asie du Sud-Est qui représente plus de 10 % de la population mondiale. » Aujourd’hui, les demandes essentielles pour répondre au développement du pays concernent les infrastructures, l’énergie, la santé les services informatiques et l’éducation.

 

Dao Quoc Cuong, chef de service de l’investissement de l’ambassade, Vu Anh Son, chef de commerce de l’ambassade, Geneviève Moebs de la Team France Export, CCI International Bourgogne Franche Comté et Magali Beunet du Pôle action économie de la Direction régional des douanes sont également intervenues au cours de cette rencontre, chacun dans leur domaine de compétence pour donner quelques explications sur la situation économique au Vietnam et l’apport de cet accord de libre échange avec ses spécificités.

D. C.

 

Michel Suchaut, président de la CCI de Saône-et-Loire, au centre

Dinh Toan Thang, ambassadeur du Vietnam

Thibaut Giroux, président de la CCI France Vietnam

Vu Anh Son, chef de commerce de l’ambassade

 

Geneviève Moebs de la Team France Export, CCI International Bourgogne Franche Comté