Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon et Hervé Reynaud, adjoint chargé de la culture, du patrimoine historique et du dialogue interculturel ont présenté ce lundi à l'hôtel de ville, le programme de la 38ème édition des Journées Européennes du Patrimoine (JEP).

« En 2020, malgré le contexte difficile de la crise sanitaire, les Journées Européennes du Patrimoine ont rassemblé plus de 2500 visiteurs, confirmant ainsi le profond intérêt des Mâconnais pour notre patrimoine historique. Face à ce succès, nous avons décidé de renouveler cette manifestation et je remercie Hervé Reynaud et ses équipes pour l'organisation de cet événement », a indiqué Jean-Patrick Courtois avant de laisser la parole à son adjoint.

Durant tout le week-end des 17 et 18 septembre, il sera possible de découvrir ou redécouvrir des sites institutionnels, patrimoniaux et archéologiques (Saint-Clément et les carrières de La Lie), de suivre des visites guidées avec l'office de tourisme, d'apprécier la richesse et l'intérieur des édifices religieux, de s'émerveiller devant les deux expositions à la salles François Martin et à la galerie Mary-Ann ou encore de se laisser surprendre par l'envers du décor des salles du Théâtre.

« Au nom de la ville de Mâcon, je remercie vivement tous les participants, bénévoles et professionnels passionnés qui, chaque année, permettent aux visiteurs de se retrouver, de partager, d'apprendre et de s'émerveiller ensemble », a déclaré Hervé Reynaud avant de souligner les quelques nouveautés et les temps forts de cette grande manifestation.

Parmi les nouveautés de cette 38ème édition, citons :

La maison des Saints-Anges qui accueillera pour la première fois des visiteurs. Le Groupement Archéologique du Mâconnais (GAM) et l'association Polysémie Contemporaine proposeront « les balances de la justice » un parcours théâtralisé sur les lieux du centre-ville où la justice s'est tenue. Une exposition à la galerie L'Envoûtée du peintre Sylvain Yeatman-Eiffel, descendant de Gustave Eiffel. Une nouvelle programmation musicale pour les visites de l'Hôtel Montrevel. Des temps forts au musée des Ursulines avec la visite des chefs-d'oeuvre du musée.

La maison des associations ouvre à nouveau ses portes. Le Mémorial citoyen propose des visites guidées ou libres. Les archives départementales mettent à l'honneur des femmes au parcours remarquable du XVIIIème siècle à nos jours.

L'Hémicycle du Département, la préfecture et le Palais de justice seront ouverts uniquement le samedi et sur réservation.

Le Théâtre-Scène nationale accueillera le public samedi et dimanche après-midi sur réservation. Le Crescent propose trois visites le samedi. L'atelier Descombin présente une exposition temporaire : le relief dynamistique. L'Hôtel Sennecé a programmé des visites guidées les samedi et dimanche.

Enfin, tous les édifices religieux de Mâcon et la Chapelle des Moines de Berzé-la-Ville ouvriront leurs portes samedi et dimanche.

Un week-end riche en découvertes, surprises et partages pour le plus grand bonheur de tous.

M.A.