L’UF Mâconnais n’a pas raté ses retrouvailles avec son public. Pour son premier match de la saison à domicile, le club du président Griezmann n’a fait aucun cadeau à son adversaire du jour, Besançon Football 2, avec une victoire écrasante…

Deux victoires, dix but marqués, zéro encaissés. Une première place au classement de R1 après deux journées. L’UFM ne voulait pas rater son entame de championnat et réussir ses débuts à domicile. C’est chose faite.

Dans un stade Pierre Guérin new look, avec une pelouse impeccable que beaucoup de clubs envient, les joueurs de Romain Paturel ont largement dominé leurs adversaires du jour avec neuf buts inscrits. Si le score peut paraître très lourd, il aurait pu l’être encore davantage tant les occasions se sont succédé sur le but bisontin.

Dès le début de la rencontre, les Mâconnais affirment leur domination et multiplient les occasions. Malheureusement, comme la semaine dernière à Lons, ils manquent d’efficacité devant la cage ou dans la dernière passe. Et malgré quatre occasions franches dans le premier quart d’heure, il faut attendre la 24ème minute pour voir Théo Vannet ouvrir le score. On se dit alors que le plus dur est fait. Mais il faudra attendre les dernières secondes avant la pause pour que le break soit fait. Un deuxième but de Daniel Gbaguidi qui vient soulager tout le monde, l’équipe, le staff et le nombreux public présent dans la tribune et aux abords. « On aurait pu faire mieux pendant ces quarante cinq premières minutes et marqué plus de buts, estime d’ailleurs le coach. On a 4-5 occasions qu’on ne met pas, ensuite on met du temps à se mettre à l’abri et à un moment donné, ça nous jouera des tours… »

 

« Il faudrait être fou pour ne pas être heureux ! »

Pas cette fois puisqu’au retour des vestiaires, la machine est lancée… avec cinq buts inscrits, entre la 50ème et la 67ème minute (doublé d’Axel Thoumin, deuxième but de la soirée de Gbaguidi, but de Matard Diagne, un csc et un but de Jassem Azraïne). Un gros quart d’heure prolifique où les Bisontins ont pris l’eau sous les assauts mâconnais. Avant de céder une dernière fois à la 87ème minute. Score final 9-0 et des sourires sur tous les visages.

« On était supérieurs à notre adversaire aujourd’hui, mais on doit être plus efficaces dès le début. Après c’est très rare de gagner par autant de buts d’écart en championnat. On est sur deux matchs, deux victoires sans encaisser de buts, il faudrait être fou pour ne pas être heureux ! » Place maintenant à la récupération et à la préparation du match de Coupe de France samedi 18 septembre contre Le Creusot, au stade Pierre Guérin toujours.

Dimanche, l’équipe réserve, qui avait réussi une entame parfaite en R3 le week-end dernier avec une victoire 10-0, a du se contenter d’un match nul contre Chalon ACF 2-2 arraché dans les derniers instants de la rencontre sur penalty.

D. C.