Ce vendredi, la salle municipale de Champlevert était le lieu choisi par la régie de quartiers pour réunir ceux qui la font exister. Cette association loi 1901 est présidée par Patrick Cartheillier, aidé par Sylvie Siri, directrice.

Créée en 1997 à Mâcon, elle fait partie, comme les cent trente-deux régies de France, du Comité National de Liaison de Régies de Quartiers( CNLRQ). Il en existe dix en Bourgogne-Franche-Comté, six en Saône-et-Loire. Elle intervient sur les quartiers et plusieurs communes environnantes de Mâcon.

La régie est la traduction d'une volonté commune et partagée par différents partenaires : Mâcon Habitat, l'OPAC 71, les syndicats de copropriété que sont Cytia, Immo de France, Charollois, Ducastel.

Cette association salarie soixante personnes en insertion professionnelle dans le cadre d'un contrat à durée déterminée d'Insertion (CDDI). Ces salariés interviennent dans des emplois de ménage, d'entretien d'espaces extérieurs, de réfection de logements, de lavage de véhicules d'entreprises, de collecte de déchets « sauvages ». Chaque salarié est accompagné par Dominique Goby, sous-directrice et encadrante technique pour les emplois de nettoyage ou par Ludovic Colovray, encadrant technique, pour les chantiers seconds œuvres (réfection de logements).

Le salarié est au centre d'un projet dont l'objectif est l'accès, ou le retour au travail de façon autonome, une fois les difficultés amoindries. Il s'agit là d'une montée en puissance des compétences. Il peut ainsi exercer un CDD dans une entreprise extérieure et réintégrer la régie à la fin du contrat. Le contrat d'insertion a une durée de deux ans. Un suivi est assuré ensuite par Françoise Bertrand, conseillère d'insertion socio-professionnelle, si le salarié n'a pas signé de contrat.

Les salariés et bénévoles interviennent également dans les quartiers pour des missions de prévention et d'information (alimentation, santé, environnement, aide à la parentalité...). Des ateliers « lecture de contes » sont proposés à La Chanaye, le mercredi, pour les enfants et leurs mamans, ainsi que des ateliers « conversation » qui accueillent principalement des femmes.

Le président, dans sa prise de parole, a salué et remercié les salariés qui ont maintenu leurs activités en les adaptant aux contraintes sanitaires, les médiatrices qui ont poursuivi leur travail par téléphone. Il a cité les travailleurs sociaux du département pour leur rôle prépondérant aux côtés de la Régie. Et décliné le « vivre ensemble » dans son concret et son quotidien.

Les intervenants, que ce soit Éric Maréchal au nom de Mâcon Habitat ou Bertrand Veau, conseiller régional, sont unanimes pour mettre en lumière le travail essentiel de la Régie de Quartier.

Le siège social, actuellement situé rue Frédéric Mistral, sera prochainement déplacé Rue Jean Mermoz (Maison Sève)

Pour contacter la Régie, connaître les conditions d'intervention de ses salariés : htttp://www.regie-quartiers-macon.fr Tél. : 03 85 20 25 07

P. M.

 

Photo d’accueil : Le président Patrick Cartheillier et la directrice Sylvie Siri