Le projet « Saône Digitale », imaginé par Mâconnais-Beaujolais Agglomération, a pour objectif de réhabiliter une immense friche industrielle, située dans la zone de la Darse nord de Mâcon. Le chantier d'Essex a commencé cet été par la phase de désamiantage…

Communiqué de MBA :

Le 29 mars 2021, la commission d’appel d’offres s’est réunie et a retenu le groupement d’entreprises Eiffage démolition / DDM, sur les 7 candidats intéressés par ce chantier de démolition de grande envergure.

En effet, le site est composé de deux vastes bâtiments industriels de plus de

24 000 m2, comprenant des ateliers, entrepôts et bureaux, anciennement occupés par la société Essex. Cette entreprise était spécialisée dans la fabrication de fils de cuivre émaillés, jusqu’à la cessation de son activité en 2010.

Eiffage démolition / DDM est donc entré dans le vif du sujet, et réalise actuellement les travaux :

  • de désamiantage,
  • de curage des bâtiments,
  • de dépollution et de déconstruction sélective (une haute exigence est requise concernant la bonne réalisation du tri, la valorisation des déchets et le traitement des déchets amiantés),
  • de nettoyage du terrain,
  • de l’évacuation des matériaux de démolition (sauf matériaux inertes, qui seront concassés, puis réutilisés).

Ces travaux devraient se terminer au cours du premier trimestre 2022, et représentent un montant de 1 695 348 € HT.

Pour les dépenses liées à la démolition et au désamiantage des bâtiments de ce chantier, l’Agglomération a reçu le soutien de la région Bourgogne-Franche-Comté (604 104 €) et de l’Europe (516 285 €), via l’attribution de subventions.

 

Sol et végétal : au cœur des aménagements urbains

Première d’une longue série, cette phase de travaux permet également la désimperméabilisation des sols, d’une surface de plus de 22 000 m2 située en bord de Saône.

Ce procédé favorise le cycle de l’eau en réduisant le ruissellement, contribue au développement de la biodiversité et facilite la réduction du phénomène « d’îlots de chaleur ». Cette solution s’inscrit dans les réponses aux enjeux de la ville de demain, en lien avec l’adaptation au changement climatique.

 

La phase de désamiantage

Le chantier est rentré dans une phase de désamiantage. La société DDM devra traiter plus de 650 tonnes de fibrociments présents dans la toiture, bardage, faux-plafond, conduit...

5 à 8 personnes spécifiquement formées pour ces tâches sont présentes depuis le mois de juillet sur le chantier, munies d’équipements de protections individuels (EPI) appropriés. L’environnement sera également protégé pour éviter toute contamination. Les matériaux susceptibles d’être contaminés par l’amiante seront décontaminés et déposés pour assurer la préservation du site. Les zones de travaux sont confinées et équipées d’un système de brumisation et d’aspiration (extracteur), et des SAS de décontamination ont été mis en place.

Les déchets amiantés seront évacués dans des doubles sacs étanches et transportés vers un centre d’élimination agréé.