lundi 25 octobre 2021

Communiqué

L’Afghanistan vient d’être repris en main par les milices des Talibans. Cette dramatique situation montre une fois de plus l’échec des interventions militaires à l’étranger.

Le MAN, le Mouvement pour une Alternative Non-violente, a d’abord une pensée émue pour les militaires français qui sont morts et pour leurs familles. Beaucoup d’autres militaires des forces internationales ont laissé leur vie depuis plusieurs années dans ce conflit qui s’achève par un échec cuisant et qui n’apporte ni la stabilité politique ni la sécurité dans ce pays, bien au contraire.

Ce nouveau drame confirme que les interventions militaires à l’étranger ne sont pas une solution pour résoudre des conflits politiques, voire pour établir un système démocratique. Au contraire, ces combats se retournent contre les "sauveurs" internationaux et favorisent les extrémismes et les chefs militaires. Les victimes principales de ces interventions sont les forces progressistes et ouvertes, prises en otage entre les "internationaux" et les milices armées locales et, bien sûr, les populations civiles, plus particulièrement les femmes et les enfants. L’honneur de la France sera donc, plutôt que de « se protéger des flux migratoires irréguliers » ( allocution d'Emmanuel Macron, le 16.09.2021), de prendre une juste part à l’accueil des Afghan-e-s qui fuiront l’idéologie et les violences des Talibans.

Force est de constater que, en Indochine, en Algérie, en Afrique, en Bosnie, au Kosovo et maintenant au Mali et en Afghanistan, les "opérations extérieures" des forces militaires françaises ont abouti à des échecs stratégiques et humains, malgré quelques victoires tactiques payées au prix fort.

Le MAN demande donc que soient prises en compte, dans la réflexion géopolitique et stratégique des forces politiques françaises, les expériences vraiment positives des interventions civiles de paix (Unarmed Civilian Protection). Ces interventions non armées visent à renforcer le pouvoir des acteurs locaux de paix, progressistes, inclusifs, démocratiques, dans les pays en crise, afin que des solutions politiques soient trouvées au sein du pays lui-même par ces acteurs.

Cette démarche civile permet de construire une paix durable sans passer par le renforcement des forces militaires internationales ou locales et engage l’avenir de la société civile dans un processus démocratique.

Serge Perrin du MAN

 

 

PRÉSIDENTIELLE : Pour la GRS, c'est Arnaud Montebourg

Après avoir débattu lors de conférences régionales, les adhérents.es de la Gauche Républicaine et Socialiste ont départagé les candidatures de Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et Fabien Roussel, dont les noms ont été parrainés par au moins un membre du collectif d’animation national de la GRS.

200 millions d'€ sur 3 ans pour 5 000 équipements sportifs de proximité

Le député de la 1ère circonscription Benjamin Dirx, rapporteur spécial du budget sport, salue cette annonce présidentielle en matière de financement des équipements sportifs. « Elles sont dans la continuité de l’engagement de la majorité pour le sport, notamment en prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. »

POLITIQUE – Conseil municipal de Mâcon : Un vœu partagé mais qui tombe à l'eau...

Lundi soir en clôture du Conseil municipal, l'opposition a proposé au conseil d'adopter un vœu portant sur la crise climatique et intitulé « Répondre ensemble à l'urgence environnementale ». D'accord sur le fond, la majorité l'a néanmoins rejeté pour le principe.

COVID-19 : Quatre soignantes appellent à l'aide les citoyennes et les citoyens pour sauver la santé et l'hôpital

À la veille de l'obligation vaccinale pour les soignants, quatre d'entre elles ont pris la plume pour exprimer leur incompréhension, leurs doutes et leur colère bien légitimes devant ce qui va advenir ce 15 septembre. « Bonjour à vous tous qui serez peut-être un jour patients ou qui l’êtes, aidez-nous à préserver la santé et l’hôpital !

POLITIQUE : Arnaud Montebourg candidat à la présidentielle...

...pour « éviter à la France la douleur d'un deuxième quinquennat Macron ou le danger d'un premier quinquennat Le Pen ».

EDITO - Covid-19 et vaccination : On aura tout vu !

Ce n'est pas le compteur du Téléthon mais c'est pourtant bien ce à quoi l'on pense quand on voit ce compteur à la vue du tout-passant devant le ministère de la Santé (photo leparisien.fr).

POLITIQUE : Delphine Batho (Génération écologie) candidate à la primaire des écologistes

Génération écologie Bourgogne - Franche-Comté vient de créer des comités de soutien dans tous les départements de la région.