« L'économie passe par le développement des infrastructures », signale le président de la fédération régionale des travaux publics de Bourgogne-Franche-Comté.

Alors que 300 postes sont à pourvoir, l'organisation patronale présidée par Vincent Martin tient à faire savoir que les conditions de travail ont évolué.

Cliquez ici pour lire la suite sur infos-dijon