En donnant la parole à chaque sensibilité politique, Marie-Guite Dufay a voulu tendre la main à la démocratie. Gilles Platret, Denis Thuriot et Jérôme Durain se sont voulus positifs et constructifs. Stéphanie Modde a relayé les menaces climatiques. Julien Odoul très virulent, dans la droite ligne de la précédente mandature.

 

Lire l'article sur Infos Dijon