Le Vitilab a été inauguré ce lundi matin. Cette nouvelle structure dépendante du Vinipôle Sud Bourgogne est innovante à plus d’un titre…

Avec ses 150 m2 adossés aux vignes, face à l’Agro Bio Campus Davayé, Vitilab ne passe pas inaperçu. Son architecture et son design artistique lui permettent en effet de se démarquer dans le paysage mâconnais : le bâtiment a été construit avec dix containers maritimes, recyclés et utilisés à d’autres fins que le transport de marchandises. Outre cette structure peu commune, sur le territoire, un projet artistique est venu s’intégrer sur ses façades avec la réalisation d’une fresque monumentale réalisée dans un style hyper-réaliste par le graffeur Aéro.

Mais là où Vitilab entend surtout se faire remarquer, c’est dans le domaine de la transition numérique et robotique du domaine viticole. Porté par la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire, cet espace unique veut accompagner, développer, faciliter… la transformation digitale de la viticulture et l’expérimentation dédiée aux usages numériques.

Ainsi, Vitilab accueille un centre de ressources, lieu d’information et de formation mis à disposition pour aider à suivre les évolutions permanentes du numérique et ses usages. Ce centre accueillera également un espace showroom avec une mise en scène pédagogique, conviviale et interactive présentant une large gamme d’outils innovants, prototypes ou produits existants sur le marché, au service de la filière viticole.

Vitilab, c’est aussi un lieu d’expérimentation où seront testés et évalués en grandeur nature des services, des outils et des usages nouveaux destinés à la filière viticole (robotique, exosquelette, applications smartphone, simulateur par réalité virtuelle…). Et un lieu d’accompagnement des projets innovants.

Enfin, Vitilab propose un espace de coworking, permettant les interactions et les échanges entre les entreprises, les établissements de formation, les start-up. Sont mis à disposition (sur réservation) : des salles de réunions équipées, des tables tactiles, des bornes interactives, un fablab avec des outils innovants pour réparer, adapter ou améliorer les équipements des professionnels (imprimante 3D, découpe laser, scanner 3D, fraiseuse numérique…)

Tout est ainsi réuni pour innover et réussir la transition numérique et robotique du monde viticole départemental, régional… et même bien plus encore.

D. C.

 

 

Ils ont dit…

 

Bernard Lacour, président de la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire

La Chambre d’agriculture s’inscrit dans l’accompagnement des agriculteurs et des territoires, mais aussi dans l’accompagnement de l’évolution d’un modèle. Nous sommes là aujourd’hui pour projeter l’agriculture à l’ère du numérique et de la robotique, c’est le rôle des réseaux des Chambres d’agriculture, et notre objectif est de trouver les outils qui permettent d’accompagner aux mieux les hommes et les femmes. Le Vitilab incarne parfaitement notre ouverture sur l’agriculture de demain. Je ne doute pas que la filière saura en faire un bon usage. Pendant les travaux, les viticulteurs qui passaient au volant de leurs machines levaient le pouce, un signe approbateur qui en dit long sur le fait que le monde viticole et les producteurs vont s’approprier cet outil.

Céline Poulain, membre du bureau et président du Vinipôle

L’association Vinipôle a pour mission d’accompagner les viticulteurs et toute la filière dans les travaux actuels, mais aussi vers les transitions à venir. L’arrivée du Vitilab va permettre au Vinipôle d’agrémenter sa nouvelle feuille de route pour les cinq prochaines années, la thématique Robotique et numérique. En effet, cette thématique s’ajoute aux missions souhaitées par l’association globalement axées sur l’adaptation au changement climatique, le matériel végétale, la production de plants et l’agriculture de précision et agroécologie. Un programme, une mission que les équipes du Vinipôle sont prêts à relever.

Christine Robin, présidente du PETR Mâconnais Sud Bourgogne

Le PETR Mâconnais Sud Bourgogne, c’est d’abord un territoire de projets, un syndicat qui permet de coordonner un certain nombre d’actions à l’échelle d’un bassin de vie. Notre rôle est d’accompagner le territoire dans les changements, les changements climatiques et les changement d’usage avec l’arrivée en force du numérique. Ce bâtiment répond en plus en tout point aux exigences environnementalei, mais c’est aussi symboliquement un équipement de l’économie du réemploi avec des containers maritimes. L’ambition du Mâconnais Sud Bourgogne est d’être à la pointe de l’innovation de tout ce qui se fait et d’accompagner l’ensemble des acteurs à cette révolution qui est devant nous.

 

André Accary, président du Conseil départemental

« Nous étions encore il y a quelques heures auprès des agriculteurs de la Bresse qui sont dans un désarroi total après avoir perdu leur récolte en quelques heures. Mais le Département est aussi là pour des événement heureux comme celui du Vitilab. Nous sommes très heureux d’accompagner la viticulture sur un projet d’avenir, ce pôle d’innovation et de recherche pour le futur. D’autant que le Département s’appuie beaucoup sur la viticulture pour faire la promotion de la Saône-et-Loire en dehors de nos frontières, on met en avant ce terroir avec ces richesses et la viticulture en fait partie.

 

Christian Morel, vice-président du Conseil régional en charge de l’Agriculture, de la Viticulture et de l’Agroalimentaire

Au delà des 100 000 € apportés par la Région pour ce projet à la croisée des enjeux numériques, le plus important est d’accompagner la viticulture aux métiers de demain. Il nous faut en effet accélérer ces transformations digitales pour anticiper les nouvelles pratiques de l’agriculture 4.0. La transition numérique doit investir le champ professionnel, de nouveaux usages vont être inventés, il est donc nécessaire de disposer de lieux tests de solutions grandeur réel et de former les étudiants et les professionnels. Le numérique et la robotique vont permettre de rendre plus attractif les métiers de la viticulture, de diminuer la pénibilité de certaines taches et d’investir dans les solutions en faveur du changement climatique, du matériel végétal, de l’agriculture de prévision et de l’agroécologie. Nous avons l’ambition de devenir un leader national dans le développement des usages numériques, et nous devons donner collectivement une image attractive de la Bourgogne viticole au niveau national et international.

 

Sébastien Windsor, président des Chambres d’agriculture

Le volet numérique est très fort dans notre projet stratégie qui guide nos actions. C’est le rôle des Chambres d’agriculture de développer des outils et de les rendre accessibles à une majorité d’agriculteurs, de les démocratiser mais avant cela de les tester. Et ce que vous faites ici, s’inscrit dans cette ligne. Notre rôle est aussi de conseiller, d’amener des appuis techniques et d'accompagner dans les transitions nécessaires et les changements. En Saône-et-Loire, vous êtes exemplaires en apportant 225 000 € dans ce projet innovant. Ce que vous faites aujourd’hui servira à d’autres chambres. Vous préparez les enjeux de demain, les outils autour du numérique, la capacité à aller chercher l’innovation jusqu’au bout. Il faut continuer à s’appuyer sur les Chambres d’agriculture si on veut demain porter efficacement les transitions sur le territoire, accompagner les agriculteurs dans tout ce qu’ils vivent.

 

Julien Charles, préfet de Saône-et-Loire

« L’année n’a pas été facile pour tous les viticulteurs du département et des départements voisins qui ont souffert, c’est important aujourd’hui pour le moral d’avoir ce genre d’innovation. Important aussi que la viticulture de Saône-et-Loire puisse montrer à tous qu’elle s’empare véritablement de ces questions du numérique, des nouvelles technologies pour faire face à des défis comme ceux de la transition écologique et du changement climatique. Je suis heureux, mais pas surpris que ce soit la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire qui porte ce genre d’innovation. L’identité agricole est un élément majeur de l’identité de la Saône-et-Loire. »

 

Une première salle de réunion

Après l'inauguration, la visite

Une deuxième salle de réunion

Un balcon offrant une vue magnifique sur le vignoble mâconnais

Le Fablab

Démonstration d'un robot enjambeur viticole polyvalent

 

La salle de coworking

Un exosquelette, l'ExoBack, pour soulager les troubles musculosquelettiques au niveau des lombaires