Chapitre 1 : la soirée de vendredi

Un grand orchestre est toujours une aventure, un grand orchestre avec des jeunes musiciens est un défi mais aussi un formidable espoir pour nos musiques.

L’approche de Franck Tortiller, directeur musical de l’Orchestre National des Jeunes révèle cette pépinière de talents qui sera toujours présente d’année en année dans l’univers du Jazz.

Et les amateurs de Jazz ou simples curieux attirés par les notes retentissantes entendues sur les quais de Saône ces deux derniers jours ont été gâtés !

Vendredi soir le soleil aura enfin décidé de prendre ses quartiers d’été, les températures de passer en mode estival et les parapluies de se mettre au sec.

Ainsi l’esplanade se mettait alors au diapason pour offrir deux soirées en plein air à redonner le moral à un public nombreux et plein d’entrain à juger les pas de danses entamés jusqu’à plus de minuit pour la soirée SKOKIAAN BRASS BAND et SUPERGOMBO de vendredi. Et hier soir samedi c’était la soirée de clôture avec la formation O.N.J. (Orchestre National des jeunes) précédée par le concert des stagiaires cru 2021 qui a été consommée sans modération par les amateurs de jazz.

Merci au Crescent et son équipe de bénévoles, merci aux techniciens qui auront assuré cinq jours pas toujours faciles à jongler avec les replis en divers lieux, merci à l’Été frappé qui va continuer sous de meilleurs auspices, ciel bleu prévu des jours et des jours !

Retour en images donc pour deux jours de festivités qui ont enfin animé les quais de Saône après des jours d’une météo digne d’un mois de mars !

 

MsP

 

Photos : Michel Pelletier