dimanche 26 septembre 2021

Michel Brousse, chargé des admissions à l’EGC CENTREST campus de Chalon-sur-Saône, fait un point d’étape et présente le campus pour macon-infos.com

Avec 40 ans d’existence au compteur, l’EGC Chalon-sur-Saône a formé quelques 700 étudiants déjà, c’est dire le chemin parcouru au cours de ces quatre décennies accomplies. D’ailleurs, depuis l’année dernière, ne l’appelez plus EGC Chalon-sur-Saône, mais EGC CENTREST campus de Chalon-sur-Saône. En effet, l’ECG Chalon-sur-Saône et l’EGC Bourg-en-Bresse ont fusionné dans un établissement unique, l’EGC CENTREST, qui dispose d’un campus dans chaque ville.

Michel Brousse, chargé des admissions à l’EGC, souligne l’importance d’une telle école sur une ville comme Chalon-sur-Saône, en complémentarité avec le campus de Bourg. « L’EGC CENTREST campus de Chalon offre une formation professionnalisante et qualifiante qui ouvre la voie à de nombreux postes et entreprises où il est possible d’être embauché très vite », souligne Michel Brousse. « On a plus d’offres d’entreprises que de profils à mettre en face, c’est une réalité économique de notre bassin ».

L’EGC CENTREST, qui fait partie d’un réseau de 24 EGC en France, gérées par les Chambres de Commerce et d’Industrie, a un positionnement très « pro ». C’est une école faite par les entreprises, pour les entreprises. Les formateurs sont tous issus du milieu professionnel et les jeunes se forment en 3 ans en marketing, commerce, gestion, management et international pour être ensuite intégrés dans les entreprises locales, de la PME au grand groupe international.

Le diplôme, un Bachelor, est reconnu RNCP et visé par l’Etat, ce qui est le niveau de certification le plus élevé qui soit. En 3ème année, les étudiants peuvent choisir de faire leurs études en contrat d’apprentissage, un gage supplémentaire d’insertion professionnelle rapide. Enfin, une partie des étudiants de l’EGC CENTREST poursuit ensuite ses études en master, à l’issue de leur cursus EGC.

« Chalon-sur-Saône est une ville à taille humaine qui a des atouts à faire valoir, entre l’offre de formation à Dijon et à Lyon. Nos retours sont très bons et les entreprises qui ont accueilli des étudiants de l’EGC soulignent la qualité et le niveau d’enseignement », affirme Michel Brousse.

A la rentrée d’octobre, c’est un Master « transport et logistique », comprenant un module sur le transport combiné et la transition écologique pour intégrer les nouveaux enjeux des politiques publiques visant à réduire les rejets de CO², qui complètera l’offre de l’EGC CENTREST.

Postuler pour l’EGC à la rentrée ? C’est encore possible ! Les admissions complémentaires ont ouvert le 16 juin. Le profil idéal pour postuler, c’est les Bac généraux spécialités mathématique, le Bac techno STMG, les Bac Pro métiers du commerce et de la vente ou ceux de la gestion administrative.

« Notre valeur ajoutée est celle de petits effectifs avec une pédagogie adaptée aux profils, un diplôme visé par l’Etat et une garantie d’embauche à 6 mois après la sortie des études », conclut Michel Brousse.

Plus d’infos : www.egc-centrest.fr - Tél. : 03 85 42 36 83.

 

MÂCON - Festival : Les Barbacane classics reviennent !

Barbacane Classics est LE festival de musique classique dédié au jeune public, produit par l’association Le Concert impromptu.

TRIBUNAL DE MÂCON : 1 200 appels téléphoniques passés depuis la prison en 6 mois à sa compagne

L’auteur de ces appels comparaissait ce lundi, dans le cadre de la comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour appels malveillants réitérés entre le mois de mars 2020 et juillet 2021.

SAÔNE-ET-LOIRE : Lionel Duparay nouveau président de l'OPAC

Il succède à Dominique Lanoiselet à la présidence de l’organisme. À voir aussi, tous les membres du nouveau conseil d'administration.

MÂCON : Le point sur les différents chantiers dans le centre-ville

Jean-Patrick Courtois, maire, accompagné de Gérard Colon, conseiller délégué au suivi des délégations de service public, de plusieurs élus et des partenaires institutionnels ont visité les chantiers ce lundi après-midi. De la place Genevès au parking Monnier en passant par la salle des Cordeliers, l’îlot Laguiche ou encore La Visitation.

MÂCON : Il frappe sa compagne de 18 ans, maman de son fils, et lui mord la joue jusqu’à la défigurer

« Si les voisins n’appellent pas la police, ça se termine comment votre histoire ? » demande la juge. Récit d’une scène de barbarie samedi dernier à Mâcon, pour laquelle l’auteur a été jugé ce lundi après-midi.

MÂCON : C'est parti pour le 1er défi déplacements doux pour se rendre à l'école !

À l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, la Ville de Mâcon organise le « Défi déplacements doux » du 20 au 24 septembre dans les écoles élémentaires.