dimanche 26 septembre 2021

Communiqué de l’Insee Bourgogne-Franche-Comté :

En Bourgogne-Franche-Comté, la reprise se poursuit au premier trimestre 2021 au même rythme qu’au trimestre précédent. Le nombre d’emplois est en légère hausse, porté par le secteur de la construction et le tertiaire marchand hors intérim. L’hébergement-restauration subit toujours les effets des mesures de restrictions sanitaires alors que les services aux ménages affichent un net rebond.

Au premier trimestre 2021, l’emploi salarié se stabilise en Bourgogne-Franche-Comté. 600 emplois supplémentaires sont enregistrés, soit + 0,1 %. L’évolution est similaire à celle constatée au trimestre précédent. Le secteur public recule de 0,7 %, et perd 1 700 emplois. Le secteur privé augmente de seulement 0,3 %, soit 2 300 emplois supplémentaires.

En France, la conjoncture est plus favorable avec une hausse du nombre d’emplois de plus de 0,3 %. Cette embellie profite davantage au privé, en hausse de 0,5 %, qu’à l’emploi public qui stagne.

La construction, toujours dynamique

Rare secteur à bénéficier d’un maintien de la demande en dépit de la crise, la construction décolle avec 850 emplois supplémentaires ce trimestre, soit une hausse de 1,7 %. De son côté, l’industrie affiche un léger rebond de 0,1 %. Cette progression s’appuie sur l’industrie agroalimentaire qui gagne 350 emplois et augmente de 1,3 % ce trimestre. Le secteur des services marchands hors intérim repart à la hausse (+ 0,4 %) après une baisse de 1,0 % au trimestre précédent. L’hébergement-restauration, durement impacté par la crise sanitaire, est encore en baisse ce trimestre, - 1,0 %, mais cette dernière s’atténue. Sur un an, ce secteur a perdu près de 3 000 emplois.

Après une progression de 0,7 % au trimestre précédent, le transport progresse encore mais moins fortement, + 0,3 %. Les services financiers (+ 0,4 %), les services aux entreprises, (+ 0,3 %), et les services aux ménages (+ 1,4 %) rebondissent après une fin d’année 2020 difficile.

Plus gros employeur de la région, le secteur des services non marchands est en baisse de 0,4 % ce trimestre après une hausse de 0,4 % au trimestre précédent. Sur un an, 620 emplois ont été créés. En progression de 5 % fin 2020, l’emploi intérimaire se replie légèrement en ce début d’année, - 0,2 %.

13 500 emplois de moins dans la région par rapport au niveau d’avant crise

Sur un an, la région gagne plus de 8 000 emplois pour s’établir à 961 600 emplois. Néanmoins l’emploi dans la région ne retrouve pas encore son niveau d’avant crise. Il reste inférieur de 1,4 % ce trimestre par rapport à la fin de l’année 2019, soit 13 500 de moins. Les gains se concentrent dans le secteur intérimaire, + 12 900 emplois sur une année. Plus épargnée pendant les confinements, la construction gagne plus de 1 500 emplois sur un an et dépasse son niveau d’avant la crise. En revanche, l’industrie accuse la perte de plus de 3 000 emplois. 2 920 emplois disparaissent également dans les services marchands hors intérim, principalement dans l’hébergement-restauration.

La Saône-et-Loire, département le plus dynamique de la région

Le début d’année 2021 est marqué par un gain d’emploi pour la majorité des départements de la région. La progression la plus significative est enregistrée en Saône-et-Loire qui gagne 610 emplois, en progrès de 0,3 %. En un an, plus de 3 000 emplois sont créés (+ 1,8 %). Seul le secteur de l’intérim continue à perdre des postes. L’emploi progresse également en Côte-d’Or et dans l’Yonne, avec 420 emplois supplémentaires. Cette progression est portée par l’intérim et la construction. Le Jura, gagne moins de 100 emplois. L’intérim y augmente également, + 3,2 %. En revanche la Nièvre, le Doubs et le Territoire de Belfort perdent des emplois. La baisse reste néanmoins contenue, - 0,3 %.

 

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Une rentrée «100% en présentiel» à l’université de Bourgogne

Sur les campus de Dijon, Auxerre, Mâcon, Chalon-sur-Saône, le Creusot et Nevers, pas de jauge ni de passe sanitaire, sauf pour certaines activités et événements organisés au sein de l'établissement. 

HANDISPORT : La Bourgogne Franche-Comté, terre innovante

À l’occasion des Jeux Paralympiques de Tokyo, du 24 août au 5 septembre, la Fédération Française Handisport met en lumière les sportifs handisport de Bourgogne Franche-Comté.

GASTRONOMIE : Marie-Guite Dufay rend hommage à Michel Lorain

Le chef historique du restaurant la Côte Saint-Jacques à Joigny avait atteint, en 1986, les trois étoiles du Guide Michelin. Il est décédé le 22 juillet dernier à l'âge de 87 ans.