Réélu très largement à la présidence du Département ce matin avec 46 voix contre 12 bulletins blancs, le président Accary a donc entamé dès ce 1er juillet son second mandat.

Dans son discours introductif à cette première assemblée, il a évoqué une "campagne atypique", "le fiasco de la distribution des documents électoraux", rendu hommage aux maires et aux assesseurs pour leur sens du devoir et leur engagement. Il est également revenu sur les résultats et a retracé les enjeux du mandats qui s'ouvre.

 

« Je tiens à saluer la présence de René Beaumont. Vous venez de me témoigner votre soutien, c'est un grand honneur, une immense fierté que de présider un Département aussi vaste et aussi beau, le 6e département, une Petite France à lui tout seul.

Le Département a fait beaucoup et il reste beaucoup à faire. Il va falloir tenir compte de la forte abstention, qui doit nous interroger sur notre action. Ceci dit, l'Etat n'a pas été au rendez vous. On ne peut pas accepter ça. Les maires et les assesseurs ont démontré leur sens du devoir et de l'engagement.

Avec 20 cantons gagnés dont 4 au premier tour, nous pouvons tous être fiers et heureux de la confiance accordée. Le travail a payé. Les Saône-et-Loiriens nous ont suivi. Je salue les candidats non élus, aucun d'eux n'a à rougir, je remercie aussi le soutien apporté par Dominique Lotte. Cette campagne s'est déroulée dans un bon climat. Tous ont fait vivre la démocratie dans notre département. J'espère garder cette tonalité par la suite. Il n'y aura pas de place pour la politique politicienne.

Je souhaite poursuivre au coeur des territoires, au plus près des habitants. On respectera la même ligne de conduite, à savoir faire ce que nous promettons, n'oublier personne. Cette méthode a fait ses preuves. De nombreux chantiers sont sur les rails dont celui de la RCEA, même si cet axe dépend de l'Etat. Sur le déploiement du très haut débit partout, la Saône et Loire est la plus avancée en Bourgogne-Franche Comté.

De nouvelles antennes, de nouveaux recrutements ainsi que le développement de la télé-médecine sont dans les cartons.

Une grande consultation sur le parc à Tournus débutera à la rentrée comme engagé. 

Un des gros enjeux concernera l'autonomie des personnes âgées, la prise en charge, la réactivité, il nous faudra à travailler à la revalorisation du travail d'aide à domicile, il nous faudra innover en adéquation avec les besoins. On proposera un accompagnement au tissu associatif. Côte sport, nous avons à préparer les JO de 2024, puisque 5 villes du département seront centres d'entraînement. 

Je m'engage devant vous à être à l'écoute, avec cette devise qui est la nôtre : Être utile tout au long de ce mandant. Vive la Saône et Loire. »

 

 

Cliquez ici pour lire les interventions de

Jean-Luc Fonteray, Dominique Lotte et Sébastien Martin