Parfaitement sain financièrement ! Ce n'était pas joué d'avance, comme pour beaucoup de structures touristiques qui ont subi de plein fouet les mesures de confinement, fermetures administratives, couvres feu et autres interdictions. Mais c'est acté et validé par le commissaire aux comptes Emmanuel Gélas, l'office du tourisme Mâcon Sud Bourgogne a très bien résisté à cette mauvaise période qui s'achève enfin, et boucle même 2020 sur un résultat net positif de 40 000€, meilleurs que l'année précédente, avec une bonne trésorerie.

 

Louis-Mickaël Graal, directeur de l'office, et Isabelle Greuzard, sa présidente pour une soirée encore, ont présenté hier soir au château de Chasselas les résultats de l'activité en 2020.

Les nuitées ont évidemment subi une chute importante en diminuant de 50 %, passant de 618 457 en 2019 à 306 721 en 2020. À noter que 70 % de ces nuitées ont été faites en hôtel, avec un taux d'occupation à 55 %.

Une centaine d'emplois touristiques a été perdue entre 2019 et 2020, pour un global de 1 475 emplois touristiques en 2019 sur le territoire de Mâconnais-Beaujolais Agglomération.

L'office a reçu 17 300 visiteurs en 2021, contre 45 565 en 2019. Les Français ont évidemment été les plus nombreux, avec 87,90 % des visiteurs. En 2019, ils étaient 71,60 % a franchir les portes de l'office du tourisme. Les Allemands et les Anglais, 2èmes et 3èmes visiteurs en 2019, sont respectivement 3èmes et 5èmes visiteurs en 2020. À noter que les Américains ne sont même plus dans le top 10. Les 2èmes en nombre de visiteurs en 2020 ont été les Italiens.

Les visiteurs ont été fidélisés grâce à la vente en ligne, qui a bondi de près de 70 %. 

 

La tendance vélo s'est accentuée en 2020 avec 320 724 cyclotouristes empruntant les voies cyclables contre 255 600 en 2019.

En revanche, les croisières fluviales ont chuté lourdement avec seulement 36 escales sur le territoire contre 323 en 2019.

 

Pour le directeur, l'objectif en 2021 est séduire avec une stratégie marketing affirmée Destination Sud Bourgogne. « Oui, nous travaillons à la création d'une marque de destination » a-t-il présenté, « qui passe par l'écriture d'un dossier de stratégie marketing partagée avec l'office de Tournus, comprenant marque, contenus photos et vidéos, stratégie digitale coordonnée, supports de communication communs. Nous allons également définir des valeurs identitaires de notre territoire dans des ateliers créatifs. Les succès de la vélo gourmande, de Mâcon sur l'ô et des visites de ville, notamment les visites Mâcon insolite, nous renforcent dans cette direction. »

Cette marque se matérialise déjà par un support à destination des touristes de passage et intitulé Écrivez vos plus belle histoires sous la lumière du Sud Bourgogne, un dépliant recensant les 15 sites phares du Sud Bourgogne.

 

2021 a signé ou signera notamment l'obtention de la marque qualité, du classement de l'office en 1ère catégorie, le lancement de la marque Sud Bourgogne, et du recrutement de deux personnes, une commerciale et un chargé de communication.

 

En fin d'assemblée générale, Jean-Claude Lapierre, vice-président de l'Agglomération, a pris le micro pour saluer l'engagement de la présidente Isabelle Greuzard, qui passe la main à Charles Lamboley, ainsi que le travail du directeur Louis-Mickaël Graal. « Isabelle, vous avez repris les rênes de l'office à un moment délicat et vous avez pris les bonnes décisions. Faire venir un Breton à Mâcon n'était pas gagné... Vous l'avez fait ! 

Louis-Mickaël, vous avez tout changé, par votre intelligence et votre compétence. Le classement en catégorie 1 est une très bonne nouvelle. Votre façon de voir, qui se traduit par le triptyque "Accueillir, séduire, accompagner" donne une très bonne direction pour notre territoire. »

 

Rodolphe Bretin

Photo d'accueil : Isabelle Greuzard au cours de son rapport d'activité

 

Louis-Mickaël Graal et Isabelle Greuzard

L'ancienne présidente le nouveau

Une présidence d'Isabelle Greuzard saluée et honorée