Réunis en mairie de Mâcon pour la proclamation des résultats, les deux binômes de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire – Majorité départementale victorieux ce soir ont savouré leur élection comme il se doit. Leurs déclarations.

 

Jean-Patrick Courtois : « Ces résultats appellent de ma part un certain nombre d’observations.

Tout d'abord, nous devons malheureusement constater que le niveau de la participation est resté comparable à celui de la semaine dernière, que ce soit à Mâcon ou au niveau national.

Il faudra tirer tous les enseignement de cette abstention pour redonner de la vitalité à notre vie démocratique.

Concernant les élections régionales, il est encore trop tôt pour envisager la répartition des sièges, qui découle d'un calcul complexe. De manière républicaine, je salue toutefois le résultat obtenu par Mme Marie-Guite Dufay.

À l'échelle départementale, la majorité du président André Accary est renforcée ce soir, ce qui est le juste résultats du très bon travail accompli.

Je suis très heureux de la victoire de mes amis Jean-François Cognard et Géraldine Auray, ma successeuse à Dompierre-les-Ormes, dans le canton de La Chapelle-de-Guinchay, et de Patrick Desroches et Carine Lalanne dans le canton d'Hurigny.

Je salue également la très nette victoire de mes amis Claude Cannet et Hervé Reynaud, qui améliore leur score de 2015, résultat de leur excellent travail au Département sur le canton de Mâcon-2.

C'est avec une grande satisfaction que je regarde le résultat du canton de Mâcon-1, notamment sur la ville de Mâcon, où nous arriovns tèrs largement en tête dans tous les bureaux de vote et l'excellent résultat à Charnay, qui conforte la politique menée par Christine Robin, et ceux de la commune de Sancé.

Ces deux victoires confortent la majorité municipale dans sa politique, qui sera donc maintenue dans les prochaines années.

A titre personnel, je suis très heureux de retrouver le conseil départemental, où j'ai siégé du temps du président René Beaumont, et d'être à côté de mon amie Christine Robin. »

 

Christine Robin : « À Charnay, nous réalisons 63%, c'est plus que mon score aux municipales. La période est symbolique car il y a un an que j'ai été élue maire à Charnay. Je vois dans ce score l'adhésion de la population à la politique que nous avons entamée il y a tout juste un an. C'est encouragement à continuer.

Bien sûr, il faudra s’interroger sur l'abstention.

Pour l'heure, je suis aussi ravie du retour de Charnay au conseil départemental après 20 ans d'absence. C'est une grande fierté que de rejoindre l'équipe d'André Accary, que j'admire beaucoup pour le travail qu'il a fait. Je suis impatiente de me mettre au travail. »

 

 

Claude Cannet et Hervé Reynaud : « Nous réalisons un meilleur score qu'en 2015. Cela prouve que les électeurs ont pris en considération le travail accompli, notamment autour de centre départemental de santé.

Nous avons fait une campagne pédagogique et pragmatique, sans politique politicienne, sans attaque contre nos adversaires, dans un esprit de tolérance.

Le Département a été là pour les associations sportives et culturelles pour dépasser la crise sanitaire. Nous sommes très reconnaissant vis à vis de nos électeurs de la confiance qu'ils nous témoignent. 

Nous allons nous mettre au travail dès demain. »

 

 

 

Claude Cannet, Hervé Reynaud, Christine Robin et Jean-Patrick Courtois