Avec le président sortant André Accary, réélu triomphalement dimanche dernier dans son canton de Paray-le-Monial, les candidats de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale ont rappelé les raisons de leur engagement au cours d’un point presse à Mâcon.

 

« La poursuite du travail accompli pour le centre départemental de santé restera au cœur de notre action avec la poursuite des recrutements, notamment de spécialistes tels que gynécologues, psychiatres et ophtalmologues. » 

 

Claude Cannet et Hervé Reynaud ont évidemment déploré l’abstention massive lors du 1er tour. « Il faut redire à nos concitoyens combien le Département est une collectivité de proximité qui a en charge leur vie quotidienne, du plus jeune âge au plus grand âge. Il ne faut pas confondre le reste et avoir conscience de ce que représente le Département : la protection de l’enfance, les collèges, les circuits courts en restauration collective, les solidarités envers les personnes âgées ou handicapées. Tous les habitants sont concernés et à tous les moments de la vie » a insisté Claude Cannet, 2ème vice-présidente au cours du mandat qui s'achève. 

 

Hervé Reynaud, conseiller départemental sortant, en charge de la culture et des associations, a rappelé que les subventions aux associations culturelles et sportives ont été maintenues pendant la crise sanitaire, y compris lorsque les manifestations ont été annulées. « Cela a permis à certaines associations emblématiques de Mâcon, comme la cave à musique et le Crescent, de repartir dans un bon état.

Les assemblées générales reprennent et toutes les associations ont salué le soutien que nous leur avons apporté. 

Moins de dépenses, des salaires pris en charge, des subventions maintenues, et une enveloppe de 1 million d’euros attribuée en plus auront permis une sortie de crise et une reprise dans les meilleures conditions. L'aide du Département a été déterminante dans le redémarrage. »

 

Le souci viendra peut-être plutôt du manque de bénévoles. À cela, la réponse du Département en cas de victoire de la majorité sortante sera la création d’un service dédié au associations, comme s’y est engagé récemment André Accary, président sortant. 

 

L’autonomie des personnes âgées, le maintien à domicile, le développement de l’habitat inclusif, l’insertion par l’emploi pour les personnes bénéficiaires du RSA, l’attractivité de Mâcon et de Varennes-les-Mâcon, l'environnement, les collèges, la santé, la sécurité publique seront autant de sujets pris à bras le corps par les deux candidats. 

 

 

 

André Accary a conclu les échanges sur ces mots : « J’ai besoin de m’appuyer sur des élus d’expérience pour travailler à l’attractivité du territoire, de ses productions. Ma volonté est d’attirer de nouveau habitants. Très haut débit et fin du chantier de la RCEA, que nous terminerons, participent de cela. Le parc de tourisme Eclat également, qui sera une vitrine de la Saône-et-Loire. Pour faire tout cela, il faut que les électeurs viennent aux urnes pour conforter les résultats du 1er tour. »

 

 

Rodolphe Bretin

 

 

 

 

 

Les candidats pour Mâcon-1 et Mâcon-2 réunis autour du président Accary jeudi après-midi à Mâcon