Toutes les photos de la soirée

 

Pour respecter les conditions préfectorales et pouvoir organiser une fête comme il se doit, la Ville de Mâcon aura créé, sur l'esplanade Lamartine, un périmètre pouvant accueillir 430 personnes en places assises, masques obligatoires, et entouré de palissades pour éviter les attroupements de spectateurs. Et, bien sûr, une limitation dans le temps avec cette ultime soirée de couvre-feu à 23 heures.

Va et vient de spectateurs toute la soirée, les chaises ont été pratiquement remplies tout au long des spectacles. Beaucoup de monde sur les quais, terrasses de café pleines dont certaines improvisant de l’ambiance musicale en dernière minute à la grande joie des fêtards d’un soir pas comme les autres.

En ouverture sur la grande scène de l’esplanade, Agua Viva - Musique Brésilienne. Couleurs d’Amérique du sud, ambiance chaude dans une soirée de canicule, le groupe a su mettre le rythme et attiré de nombreuses personnes toutes si heureuses de sortir d’une si longue période casanière par devoir et obligation.

Puis le groupe Gliz - Pop-Rock. Effets de scène augmentés avec un vent qui s’est levé et des nuages bien sombres qui ont mis une ambiance bien particulière qui s’est montrée magnifique pour ceux qui ont su prendre du recul.

Un coup de vent, quelques gouttes de pluie, une rumeur d’orage menaçant et il n’a fallu que quelques minutes pour que la plus grande partie du public “évacue“ l’esplanade ! La ligne d’orage passait bien à l’Ouest, certes proche mais sans atteindre Mâcon ! Dommage pour Gliz qui aura toutefois offert une très belle prestation.

 

Aujourd’hui dimanche, ce sera l'École professionnelle des arts de la scène qui proposera, dès 20 h, un spectacle intitulé Ginsburg autour de la vie et de l'œuvre de Serge Gainsbourg.

Le 21 juin, lundi donc, la grande scène sur l'esplanade accueillera deux derniers concerts : “Lonny”, une jeune chanteuse de folk, à partir de 20 h, suivie par le groupe mâconnais, “The Sherwood Brothers”, pour un concert de reggae.

 

Merci aux organisateurs de cette fête de la musique qui ont su jongler avec les restrictions imposées et bien changeantes, avec le temps et un programme qui sait être à la hauteur malgré tout.

Premiers arrivés, premiers installés ! Soirées encore limitées en spectateurs, qu’on se le dise !

MsP
Photos © Michel Pelletier