FONDtr2

 

 

jeudi 29 juillet 2021

 

Des examens plus rapides, des diagnostics plus précis, des patients moins exposés aux rayons X… Le plateau d’imagerie médicale se dote d’un équipement qui va améliorer le suivi des  patients et le travail du personnel médical…

Le nouveau scanner est arrivé à l’hôpital en début de semaine. Depuis, les techniciens s’affairent sans relâche pour le monter et régler tous les détails techniques. L’objectif étant de le mettre en route le 21 juin, date à laquelle les équipes seront formées dessus. Le scanner actuel a en effet onze ans et autant dire qu’en une décennie les techniques ont bien évolué. Les patients devront donc patienter une semaine et le 28 juin avant d’être allongés sur sa table d’examen et d'être examinés par ce nouveau scanner.

Le 28 juin, c’est aussi la date à laquelle l’ancien équipement sera démonté. Le plateau d’imagerie passera alors d’un matériel ancien à un équipement flambant neuf. « Un bijou de technologie, avance sans détour Matthieu Papillard, médecin radiologue hospitalier. De vingt secondes pour explorer la zone thorax abdomen pelvis, on va passer à moins de cinq secondes, une seconde et demie seulement que pour les poumons ! »

Le scanner nouvelle génération plus rapide offrira une meilleure qualité d’image et une résolution plus précise pour un diagnostic plus affiné tout en réduisant le taux de radiation de 30 %.  Avec cet outil neuf et performant, c’est aussi le travail des médecins qui va s’améliorer, le scanner étant aujourd’hui utiliser autant pour les diagnostics que pour des interventions (biopsie, infiltration, destruction de tumeurs…).

L’installation de ce nouveau scanner s’inscrit dans un programme complet de refonte du plateau d’imagerie entamé à l’été 2019. Les locaux actuels ont fait l’objet d’une restructuration complète pour proposer d’ores et déjà un plateau d’imagerie réaménagé et plus fonctionnel : un nouvel accueil, une nouvelle salle d’attente, plus de bureaux pour les prises de rendez-vous et les compte rendus, des salles d'interprétation, et quatre salles (au lieu de deux) de préparation pour les patients flambants neuves…

Côté coût, l’acquisition du nouveau scanner s’élève 690 000 €, la globalité des travaux du plateau à 1,2 M€.

 

Un deuxième scanner au printemps 2022

 

D’ici le printemps 2022, un deuxième scanner, nouvelle génération, devrait également équiper le centre hospitalier. Avec le centre de radiologie du Clos Malcus, on comptera ainsi à Mâcon deux scanners et trois IRM (contre un scanner et deux IRM actuellement). Une excellente nouvelle quand on sait que l’hôpital accueille aujourd’hui entre 50 et 60 patients par jour pour des scanners « Et tous les ans, ces chiffres augmentent. On n’arrive plus à répondre à toutes les demandes », souligne Mathilde Michel, cadre du service radiologie.

Avec ce deuxième scanner, l’objectif de l’hôpital est en effet « de réduire les délais de rendez-vous (entre un mois et demi et deux mois aujourd’hui) et de répartir les flux entre les examens programmés et les examens d’imagerie d’urgence », conclu le secrétaire général de l’hôpital, Alain Boisseau. Même s’il faudra pour cela recruter des manipulatrices et des radiologues et augmenter ainsi les effectifs actuels (recrutement@ch-macon.fr).

D. C.

 

Photo d'accueil : Alain Boisseau, secrétaire général de l’hôpital, Matthieu Papillard, médecin radiologue hospitalier, et Mathilde Michel, cadre du service radiologie

 

 

Quatre cabines de préparation

Le nouvel accueil

 

 

MÂCON : Prox’aventures, ou quand la police se rapproche des jeunes

L'association de policiers Raid aventure est passée par Mâcon pour des ateliers de découverte installés au parc des Blanchettes lundi après-midi.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE - Roger Thévenot : « une faute a été commise lors de l’émargement des assesseurs sans intention de nuire et sans préjudice pour la personne »

Le droit de réponse du maire de Crêches suite aux accusations d'Alain Houdinet, chef de l'opposition au conseil municipal.

SAÔNE-ET-LOIRE : Nettoyage, sécurisation et, parfois, fermeture des voies vertes et bleues suite aux intempéries

Les violents orages qui se sont abattus sur la Saône-et-Loire dès vendredi soir ont provoqué de gros dégâts sur l’ensemble du département, notamment à hauteur des voies vertes de trois secteurs. Celui du Charolais Brionnais, déjà touché en juin du côté de Marcigny, est particulièrement concerné.

GASTRONOMIE : Marie-Guite Dufay rend hommage à Michel Lorain

Le chef historique du restaurant la Côte Saint-Jacques à Joigny avait atteint, en 1986, les trois étoiles du Guide Michelin. Il est décédé le 22 juillet dernier à l'âge de 87 ans.

MÂCON : « Pass sanitaire ? Passera pas ! » clament les manifestants

Sous la pluie, ils se seront retrouvés place St-Pierre pour clamer leur refus du PASS sanitaire samedi matin à Mâcon. Opposés au PASS tout court, opposés à l'obligation vaccinale anti-COVID, réunis sous un même cri “LIBERTÉ”. Une manifestation qui s'est déroulée dans de nombreuses villes en France ce 24 juillet. À voir aussi, notre vidéo.

MÂCON : Un ado se défenestre du 5ème étage

Non, il n'est pas mort et n'est pas quadragénaire... Actualisé à 17h45.

CHARNAY : La route de Davayé fermée à la circulation à partir de lundi

Et pour une semaine pour des travaux sur le réseau d’eau et d’assainissement…

MÂCON : Les spectacles de l’Été frappé concernés par le pass sanitaire

La Ville de Mâcon a communiqué ce matin les modalités de mise en œuvre du pass sanitaire…

DAVAYÉ : Vitilab inauguré, la transition numérique et robotique est lancée !

Le Vitilab a été inauguré ce lundi matin. Cette nouvelle structure dépendante du Vinipôle Sud Bourgogne est innovante à plus d’un titre…