FONDtr2

 

 

lundi 2 août 2021

 

Des examens plus rapides, des diagnostics plus précis, des patients moins exposés aux rayons X… Le plateau d’imagerie médicale se dote d’un équipement qui va améliorer le suivi des  patients et le travail du personnel médical…

Le nouveau scanner est arrivé à l’hôpital en début de semaine. Depuis, les techniciens s’affairent sans relâche pour le monter et régler tous les détails techniques. L’objectif étant de le mettre en route le 21 juin, date à laquelle les équipes seront formées dessus. Le scanner actuel a en effet onze ans et autant dire qu’en une décennie les techniques ont bien évolué. Les patients devront donc patienter une semaine et le 28 juin avant d’être allongés sur sa table d’examen et d'être examinés par ce nouveau scanner.

Le 28 juin, c’est aussi la date à laquelle l’ancien équipement sera démonté. Le plateau d’imagerie passera alors d’un matériel ancien à un équipement flambant neuf. « Un bijou de technologie, avance sans détour Matthieu Papillard, médecin radiologue hospitalier. De vingt secondes pour explorer la zone thorax abdomen pelvis, on va passer à moins de cinq secondes, une seconde et demie seulement que pour les poumons ! »

Le scanner nouvelle génération plus rapide offrira une meilleure qualité d’image et une résolution plus précise pour un diagnostic plus affiné tout en réduisant le taux de radiation de 30 %.  Avec cet outil neuf et performant, c’est aussi le travail des médecins qui va s’améliorer, le scanner étant aujourd’hui utiliser autant pour les diagnostics que pour des interventions (biopsie, infiltration, destruction de tumeurs…).

L’installation de ce nouveau scanner s’inscrit dans un programme complet de refonte du plateau d’imagerie entamé à l’été 2019. Les locaux actuels ont fait l’objet d’une restructuration complète pour proposer d’ores et déjà un plateau d’imagerie réaménagé et plus fonctionnel : un nouvel accueil, une nouvelle salle d’attente, plus de bureaux pour les prises de rendez-vous et les compte rendus, des salles d'interprétation, et quatre salles (au lieu de deux) de préparation pour les patients flambants neuves…

Côté coût, l’acquisition du nouveau scanner s’élève 690 000 €, la globalité des travaux du plateau à 1,2 M€.

 

Un deuxième scanner au printemps 2022

 

D’ici le printemps 2022, un deuxième scanner, nouvelle génération, devrait également équiper le centre hospitalier. Avec le centre de radiologie du Clos Malcus, on comptera ainsi à Mâcon deux scanners et trois IRM (contre un scanner et deux IRM actuellement). Une excellente nouvelle quand on sait que l’hôpital accueille aujourd’hui entre 50 et 60 patients par jour pour des scanners « Et tous les ans, ces chiffres augmentent. On n’arrive plus à répondre à toutes les demandes », souligne Mathilde Michel, cadre du service radiologie.

Avec ce deuxième scanner, l’objectif de l’hôpital est en effet « de réduire les délais de rendez-vous (entre un mois et demi et deux mois aujourd’hui) et de répartir les flux entre les examens programmés et les examens d’imagerie d’urgence », conclu le secrétaire général de l’hôpital, Alain Boisseau. Même s’il faudra pour cela recruter des manipulatrices et des radiologues et augmenter ainsi les effectifs actuels (recrutement@ch-macon.fr).

D. C.

 

Photo d'accueil : Alain Boisseau, secrétaire général de l’hôpital, Matthieu Papillard, médecin radiologue hospitalier, et Mathilde Michel, cadre du service radiologie

 

 

Quatre cabines de préparation

Le nouvel accueil

 

 

AUTOROUTE A6 : 2 morts dans un accident entre Vinzelles et St-Symphorien d'Ancelles

Jusqu'à 10,5 km de bouchon se sont constitués dans le sens Paris-Lyon. ACTUALISÉ À 12h00 : Les interventions sont terminées et toutes les voies sont ouvertes. La circulation reste difficile. L’important bouchon de 7 km tend à se résorber entre Vinzelles et St-Symphorien-d'Ancelles, au km 400.

LAIZÉ - CHALON : La gendarmerie de Mâcon interpelle les auteurs d’un vol avec violences en réunion et d’escroqueries

Le 3 mai 2021, sur fond d’une transaction de produits stupéfiants, le « client » donne rendez-vous à son « fournisseur »...

SENOZAN : Un chauffard à plus de 200 km/h ce week-end sur la RD 906

Les gendarmes de l'EDSR (escadron départemental de sécurité routière) ont procédé ce week-end à des rétentions immédiates du permis de conduire ainsi que des mises en fourrière administrative de deux motos et de six voitures dans le Mâconnais. Les prises en détail... 

SENNECÉ-LES-MÂCON : Deux blessés graves dans une violente collision sur la D103

ACTUALISÉ - la police lance un appel à témoin : si vous avez vu ou entendu quelque chose, aider la police dans son enquête. Prenez contact au 03 85 32 63 46 ou appeler le standard du commissariat au 03 85 32 63 63.

ROMANÈCHE-THORINS : Un agent d'APRR percuté par une roue de poids-lourd sur l'autoroute

ACCIDENT AGENT APRR AUTOROUTEA6 ROMANECHE2234 - 1.jpg
L'agent a été grièvement blessé et transporté à Lyon par l'hélicoptère du SAMU 69. Actualisé : L'autoroute a été ré-ouverte vers 11h15, après le départ de l'hélicoptère. ACTUALISÉ ce vendredi : l'agent d'APRR est toujours dans un état critique. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du détachement de la roue.

VINZELLES : Un conducteur de trottinette est décédé, renversé par une voiture

Le conducteur de la voiture ne s'est pas arrêté, mais il s'est finalement présenté à la gendarmerie dans la soirée. ACTUALISÉ : Il a été mis en examen pour homicide involontaire.

FEILLENS : Des nouvelles de la disparition de Patrick Bernet

Patrick2.jpg
Patrick Bernet a disparu à Feillens dans la nuit du 13 au 14 décembre. Sur les réseaux sociaux, son frère Eric, ancien correspondant de macon-infos, fait le point sur l'enquête.

SENOZAN : Deux individus, dont un mineur, interpellés suite à récent cambriolage

Le 16 février 2021, la brigade de gendarmerie de Mâcon reçoit la plainte d’un habitant de Senozan victime d’un cambriolage commis au cours de la journée.