Jusqu’au 15 septembre, la Cave des Vignerons des Terres Secrètes présente 35 lithographies et estampes originales, de Salvatore Dali au chai de Prissé.

L’artiste est né en 1904 à Figueras, il finira ses jours à Barcelone en 1989. Son parcours fut chaotique et puissant. Il se lie d’abord d’amitié avec Garcia Lorca. ll est influencé par le futurisme puis par le cubisme lors de sa rencontre à Paris avec Picasso en 1926. Il adhère ensuite au surréalisme en 1929, puis s’intéresse aux théories psychanalytiques. Cette période lui vaudra des créations avec des personnages distordus, des monstres. Il réinterprète l’œuvre de Milo « L’Angélus ».

Personnage controversé, il s’engage auprès de Franco après la guerre civile. Ses thèmes récurrents de création sont la femme, le sexe et la religion. Il se donne en spectacle tout au long de sa carrière. Sa dernière passion fut la peinture stéréoscopique, à partir de 1975.

Charles Lamboley, directeur marketing et de la communication de la Cave, a pu, avec l’aide d’un collectionneur privé, exposer 35 œuvres du Maître, en lien avec le vin, jusqu’au 15 septembre. Une phrase du peintre : « Qui sait déguster ne boit plus de vin mais goûte des secrets »…

Cette cave organise régulièrement des exposition d’art dans sa salle contigüe au magasin de vente/dégustation. Les coopérateurs des Vignerons des Terres Secrètes » allient, par cette exposition, œnologie et culture.

Pour cette exposition, les vignerons invitent en effet à découvrir ou redécouvrir le Saint-Véran « Croix de Montceau », fruit du coteau cher au poète Alphonse de Lamartine, à boire avec modération.

L’exposition est visible du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 19 h, le dimanche de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h.

J.-M. D.