FONDtr2

 

 

lundi 2 août 2021

 

Les candidats soutenus par EELV, Gauche républicaine et socialiste et le PCF ont tenu réunion publique vendredi soir au poney club de Laizé. Devant une petite assemblée, ils ont déroulé leur programme, très écologiste.

 

Patrick Monin a entamé par un propos dessinant son état d’esprit... « on sent bien qu'on est bout d'un système. On ne sait pas quoi faire et, localement, on se dit que ça nous dépasse. Quoi qu'il en soit, la nature est en train de se réorganiser, sans nous ! Le Département doit être un laboratoire d'innovation.

Nous étions hier à Prissé, avec les viticulteurs, qui ont abandonné le Round up. Ils sentent que les choses bougent. Ce qu'il demandent d'ailleurs, ce n'est pas de l'argent mais des solutions. Pour ce qui nous concerne, nous ne souhaitons pas rentrer dans le système de l’assurantiel mais les accompagner dans la transition, c'est ça le Département laboratoire. »

 

Et de rappeler qu'aujourd'hui, « c'est un agriculteur par jour qui se suicide ! »

Pour enrayer cette hécatombe, le binôme propose de développer la plate-forme agrilocale 71 en lui adjoignant une plate-forme stratégique qui permettent aux agriculteurs, aux producteurs, de signer des contrats. « Ils ont besoin de visibilité. Pour ça, il faut qu'ils puissent investir pour se développer et, ainsi, pouvoir signer des contrats pour s'engager sur du long terme. Les tout petits producteurs ont vraiment besoin de la collectivité pour grandir et se projeter. » 

 

« Il faut également préserver et protéger les surfaces cultivables. Aujourd'hui, 25 m2 par seconde sont urbanisés, c'est l'équivalent d'un département tous les 10 ans. »

Dans cette perspective, le projet Eclat (parc d'attraction historique) est mis en question. « La loi ALUR impose de ne pas urbaniser. Eclat est un projet en contradiction avec ce principe. Par ailleurs, je suis allé au Futuroscope récemment, et je n'ai fait que ça, je n'ai pas visité la région. C'est un tort, mais c'est ce qui va sans doute se passer dans la plupart des cas. On viendra pour Eclat, et l'on repartira. Pas sûr du tout que ça bénéficie vraiment au territoire... »

Pour le tourisme, le quatuor propose la mise en réseau des sites et le développement des QR code. « La Route71, c'est bien, c'est un bon début » a concédé Patrick Monin, « mais il faut aller plus loin, généraliser. »

 

Installation du photovoltaïque sur tous les bâtiments propriété du Département, y compris les collèges, « pour avoir des petites centrales un peu partout. » ; installation de récupérateurs d'eau – « si l'eau est une marchandise, on ne parviendra pas à la préserver. Il faut des régies intercommunales » a défendu Patrick Monin – ; « nous fixons aussi l'objectif 0 déchets dans toutes les structures dépendant du Département » ; développement du recyclage du plastique par la méthanisation sont d'autres propositions mises sur la table en matière d'écologie.

 

Autre sujet abordé, par Catherine Bouley cette fois, le féminisme. Le binôme, estimant que les dispositifs pour accueillir les femmes victimes de violence intra-familiales sont trop peu nombreux, souhaite créer des Maisons des femmes pour accueillir victimes et SDF, « des lieux d'écoute et capable de proposer de l'aide juridique. L'OPAC doit pouvoir mettre des logements à disposition. Ces maisons devront accueillir aussi les jeunes, victimes de plein fouet de la crise sanitaire. »

 

Pour les personnes âgées dépendantes, le quatuor s'engage pour un schéma départemental pour les habitats inclusifs. « Le traitement des dossiers est trop long » a pointé Jean-Marc Dumas, remplaçant. « il faut parvenir à réduire le délai à deux semaines quand il est aujourd'hui de 6 à 8 semaines. »

 

Citoyenneté et découverte de l'artisanat ont également été abordés dans le volet collèges du programme.

 

R.B.

 

 

 

 

Sandra Drillon, remplaçante, Jean-Marc Dumas, remplaçant, Catherine Bouley et Patrick Monin (maire d'Azé)

 

 

DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud, candidats pour Mâcon 2, reçoivent la visite d'André Accary

Avec le président sortant André Accary, réélu triomphalement dimanche dernier dans son canton de Paray-le-Monial, les candidats de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale ont rappelé les raisons de leur engagement au cours d’un point presse à Mâcon.

DÉPARTEMENTALES : Avec Christine Robin et Jean-Patrick Courtois, candidats pour Mâcon 1, l'expérience au service du territoire

Le binôme candidat de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale s'est exprimé ce jeudi pour macon-infos à l'occasion de la visite à Mâcon d'André Accary, président sortant réélu dimanche dernier sur son canton, en soutien aux candidats de l'UASL.

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.