FONDtr2

 

 

jeudi 29 juillet 2021

Gilles Platret était venu en Mâconnais, à Prissé, en avril dernier, au lendemain de l’épisode de gel pour soutenir les viticulteurs du territoire. Deux mois après, le candidat Les Républicains était de retour en Bourgogne du Sud ce dimanche, dans la cité lamartinienne cette fois.

À la veille du premier tour des régionales, le chef de file de la liste Pour la Bourgogne et la Franche-Comté, accompagné de Catherine Carle-Viguier, première adjointe au maire de Mâcon et numéro de la liste, a rencontré Jean-Patrick Courtois dans la ville préfecture. L’occasion pour lui de continuer à se déployer dans tous les secteurs et les départements de la région et d’échanger sur différents sujets locaux.

Le maire de Mâcon s’est dit heureux d’accueillir Gilles Platret, saluant son travail depuis de longues années pour la ville de Chalon : « C’est une personne dynamique à l’écoute des collectivités locales, favorable à une politique contractuelle qui est, selon moi, la meilleure pour asseoir l’équilibre entre les territoires ruraux et urbains. Gilles Platret veut accompagner, pas diriger ! Et pour l’aménagement du territoire, les élus ont besoin de cette accompagnement, sans qu’on leur impose des choses ! C’est aussi la raison essentielle de mon soutien et je suis convaincu que Gilles Platret fera un grand président de Région comme l’ont été avant lui Jean-François Bazin ou encore Jean-Pierre Soisson. »

De son côté, le candidat LR est revenu sur différentes priorités de son programme et notamment une organisation territoriale de la Région pour que tout ne soit pas centralisé sur Dijon. Il a notamment avancé le projet de maison de la Région dans le département « avec des agents et des élus qui sauront recevoir la population et lui répondre sur des sujets qui les concernent directement au quotidien comme le TER, les lycées, la sécurité aussi que nous souhaitons inscrire comme nouvelle compétence. La Région doit aussi aider les élus et les entreprises pour leurs différentes demandes, elle doit rendre les choses importantes plus lisibles. La Région doit être une administration de terrain avec des élus de terrain qui sauront apporter compétences et convictions et être tout de suite réactifs parce qu’ils connaissent le terrain et les dossiers ! »

Gilles Platret et Jean-Patrick Courtois ont profité de cette visite en terre mâconnaise pour passer par le port de plaisance de Mâcon et échanger sur la reconquête de la Saône. « Ce qui m’a impressionné, c’est cette volonté de la ville de Mâcon et de son maire de revaloriser la vie autour de la Saône et de requalifier les quais et ce bien avant les autres, souligne le candidat aux régionales. Mâcon et Chalon sont deux villes sœurs et je me suis inspiré de ce projet dans ma gestion de Chalon. On n’a jamais la science infuse seul, il faut toujours être dans le dialogue. »

Mâcon est aujourd’hui devenu le premier port intérieur de la région avec une vraie vie économique et cinquante emplois directs. « Au delà de ce projet local, on a redécouvert la région grâce à cela, ce genre d’outil de développement l’est autant pour la population locale, régionale que pour les touristes », concluent les maires de Mâcon et de Chalon.

D. C.

 

DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud, candidats pour Mâcon 2, reçoivent la visite d'André Accary

Avec le président sortant André Accary, réélu triomphalement dimanche dernier dans son canton de Paray-le-Monial, les candidats de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale ont rappelé les raisons de leur engagement au cours d’un point presse à Mâcon.

DÉPARTEMENTALES : Avec Christine Robin et Jean-Patrick Courtois, candidats pour Mâcon 1, l'expérience au service du territoire

Le binôme candidat de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale s'est exprimé ce jeudi pour macon-infos à l'occasion de la visite à Mâcon d'André Accary, président sortant réélu dimanche dernier sur son canton, en soutien aux candidats de l'UASL.

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.