FONDtr2

 

 

lundi 2 août 2021

Samedi soir, Fabienne Lacharme et Guilhem Pinatel, têtes de liste Europe Ecologie les Verts (EELV) aux élections départementales pour le canton de La Chapelle-de-Guinchay, ainsi que Jérôme Escalier, remplaçant, organisaient une réunion d’information autour de leur programme. Une dizaine de sympathisants ont répondu à l’appel et ont ainsi pu écouter les propositions des candidats sur 4 thématiques et en débattre avec eux : les transports en commun et les aménagements routiers, l’agriculture et la viticulture, les circuits courts et la restauration collective et l’accès au sport et à la culture en milieu rural.

D’entrée, Guilhem Pinatel, médecin généraliste à La Chapelle depuis plus de 25 ans, fixait l’enjeu de cette élection pour le mouvement écologiste : « Nous aimerions être les premiers élus écologistes du Département. Nous savons qu’il n’y aura pas de majorité écologiste au département, nous ne savons même pas s’il y aura une majorité de gauche, mais notre idée est de faire entrer les idées écologistes au sein de l’assemblée et de commencer à en débattre car aujourd’hui c’est quelque-chose qui est complètement mis de côté. ». On ne peut plus prudent !

La question des mobilités

Après avoir expliqué les raisons de son engagement politique qui sont intimement liées à son métier de médecin et à l’observation des problèmes de santé environnementale des agriculteurs et des viticulteurs victimes de l’usage intensif des pesticides, M. Pinatel a abordé le premier thème de la soirée : les transports en commun. Partant du constat que le Département ne dispose que de peu de moyens d’action en la matière, la compétence transport étant partagée entre la Région qui organise les TER et les grandes lignes de cars et les communautés d’agglomération qui gèrent les lignes urbaines, les candidats écologistes souhaitent que le Département puisse récupérer une partie du versement transport – une contribution des employeurs destinée à financer les transports en commun – pour lancer un audit des lignes existantes et aider la Région à organiser une offre de transport cadencée plus adaptée aux besoins des territoires et des habitants.
Sur le même thème de la mobilité, M. Pinatel s’est interrogé sur l’intérêt pour le territoire des lourds investissements réalisés sur la RCEA : « Ces millions d’euros dépensés vont-ils profiter aux habitants du territoire ou à Amazon et aux acteurs du transport routier ? ». Selon lui, il serait plus utile d’injecter cet argent dans les transports en commun et dans l’intermodalité – la possibilité de passer d’un mode de transport à l’autre au cours d’un même déplacement – que dans une 2 x 2 voies peu utile au quotidien.

Les circuits courts et la restauration collective

La question du développement des circuits courts dans la restauration collective des collèges et des EHPAD a été évoquée par Fabienne Lacharme, enseignante en école élémentaire à Chevagny-les-Chevrières et résidant à Davayé. L’idée est d’offrir une alimentation de qualité à nos enfants et à nos aînés en allant au-delà des dispositions de la loi EGalim qui doit entrer en vigueur en 2022, notamment en introduisant plus de bio dans les menus que prévu par le texte de loi.

L’agriculture biologique

Etroitement lié au thème précédent, le thème de la transition vers une agriculture biologique a été présenté par Jérôme Escalier, agriculteur bio à Montmelard. Dans son intervention, M. Escalier a regretté une utilisation peu efficiente du budget agricole du département qui, selon lui, serait mieux utilisé en aidant les agriculteurs à passer au bio, notamment par des actions de formation, plutôt que de donner des aides ponctuelles pour faire face aux problèmes du changement climatique (le gel, la sécheresse) sans agir sur les causes du dérèglement. Les questions de la gestion de l’eau et de l’artificialisation des terres agricoles, notamment par le projet ECLA à Tournus « qui va cimenter 17 hectares de très bonne terre agricole pour un parc d’attraction qui va fonctionner 2 mois par an » ont également été évoqués.

L’accès à la culture et au sport

Enfin, en matière d’accès à la culture et au sport, les candidats se sont déclarés pour une harmonisation des subventions allouées par le département et pour le maintien d’un tissu culturel et associatif local aujourd’hui mis à mal par les phénomènes de métropolisation.

 

A l’issue de la réunion, les participants ont partagé le verre de l’amitié et ont notamment dégusté les jus de fruit bio produits par Jérôme Escalier. Vous avez dit circuits courts ?

David Delecroix

 

Guilhem Pinatel

Fabienne Lacharme

Jérôme Escalier

DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud, candidats pour Mâcon 2, reçoivent la visite d'André Accary

Avec le président sortant André Accary, réélu triomphalement dimanche dernier dans son canton de Paray-le-Monial, les candidats de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale ont rappelé les raisons de leur engagement au cours d’un point presse à Mâcon.

DÉPARTEMENTALES : Avec Christine Robin et Jean-Patrick Courtois, candidats pour Mâcon 1, l'expérience au service du territoire

Le binôme candidat de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale s'est exprimé ce jeudi pour macon-infos à l'occasion de la visite à Mâcon d'André Accary, président sortant réélu dimanche dernier sur son canton, en soutien aux candidats de l'UASL.

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.