FONDtr2

 

 

lundi 2 août 2021

Communiqué de presse du groupe local EELV Mâcon :

 

Mâcon : l’arbre de la Libération victime du dérèglement climatique, tout un symbole pour EELV Mâcon

 

Ce jeudi matin, les agents de la Ville de Mâcon sont intervenus square de la Paix pour abattre l’arbre de la Libération. Planté le 4 septembre 1945 à l’occasion du premier anniversaire de la libération de Mâcon, cet érable argenté était en train de dépérir en raison d’un stress lié aux rapides changements météorologiques et aux importants écarts de températures constatés ces dernières années, selon la mairie de Mâcon.

Ce triste événement nous rappelle deux choses : 1. Que le dérèglement climatique n’est pas une lointaine menace, mais un phénomène global qui nous impacte déjà aujourd’hui : augmentation des températures, sécheresses, dérèglements météorologiques, migration des espèces animales… 2. Que nous devons agir rapidement et fortement pour tenter de limiter l’aggravation des effets du changement climatique.

À Mâcon, le maire Jean-Patrick Courtois fait preuve d’une inaction coupable face aux bouleversements environnementaux majeurs qui nous attendent en choisissant délibérément de ne pas engager notre ville dans la lutte contre le changement climatique.

Comment expliquer qu’en 2021, 40 ans après les premiers signaux d’alerte, le maire poursuive son œuvre de bétonisation des sols, ne dote toujours pas la ville préfecture d’un réseau de transport en commun digne de ce nom, n’encourage que mollement les déplacements doux (vélo, marche…) et ne développe pas les énergies renouvelables en toiture des bâtiments publics ? Son projet de passage à l’hydrogène d’une poignée de bus et de bennes à ordure semble lui suffire. Mais ça ne suffira évidemment pas. Et nous perdons un temps précieux.

À l’échelle régionale, les candidats de la droite et de l’extrême droite font campagne contre les éoliennes et pour le nucléaire. L’écologie « pragmatique » et « de terrain » agitée par ces candidats est une notion décidément bien déconnectée des réalités.

Nous pouvons agir concrètement pour préserver notre environnement en votant les dimanches 20 et 27 juin pour la liste Écologistes et solidaires menée par Stéphanie Modde. Il ne s’agit pas seulement d’un bulletin glissé dans l’urne, mais de l’espoir d’une future présidence de Région Bourgogne-Franche-Comté pleinement engagée pour l’écologie.

Pour Gabriel Siméon, conseiller municipal et communautaire de Mâcon, candidat sur la liste de Stéphanie Modde : « C’est l’inaction qui est punitive, pas l’écologie. Nous défendons un programme concret et positif pour tous les habitants du Mâconnais, de Saône-et-Loire et de Bourgogne-Franche-

Comté en plaçant l’emploi, la santé, le vivre ensemble, la mobilité et la lutte contre le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité au cœur de notre projet de Région. Il sera un jour trop tard pour réagir, et c’est aujourd’hui qu’il faut agir si nous ne voulons pas que d’autres arbres de la Libération meurent à petit feu. »

Le programme complet des Écologistes et solidaires pour les régionales est accessible à cette adresse : https://ecologistesetsolidaires.fr/programme

 

Le groupe local EELV Mâcon Cluny Tournus (https://macon.eelv.fr/)

 

DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud, candidats pour Mâcon 2, reçoivent la visite d'André Accary

Avec le président sortant André Accary, réélu triomphalement dimanche dernier dans son canton de Paray-le-Monial, les candidats de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale ont rappelé les raisons de leur engagement au cours d’un point presse à Mâcon.

DÉPARTEMENTALES : Avec Christine Robin et Jean-Patrick Courtois, candidats pour Mâcon 1, l'expérience au service du territoire

Le binôme candidat de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale s'est exprimé ce jeudi pour macon-infos à l'occasion de la visite à Mâcon d'André Accary, président sortant réélu dimanche dernier sur son canton, en soutien aux candidats de l'UASL.

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.