vendredi 18 juin 2021

 

L’association d’élus « Villes de France » et le leader européen de l’analyse des flux piétons « MyTraffic » ont publié le 22 mars le premier palmarès des centres-villes dynamiques. L'occasion pour le maire Jean-Patrick Courtois de revenir en détail sur les réalisations et les projets.

 

Ce classement avait pour objectif d’analyser les conséquences de la crise sanitaire sur le développement des villes moyennes et de mettre en lumière les facteurs de leur résilience et de leur succès. Il recense les 30 villes moyennes (moins de 100 000 habitants) avec la plus forte fréquentation depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020. Selon cette étude, la ville de Mâcon se situe à la 12ème place.

Afin d’établir ce palmarès, les passages des piétons dans plus de 180 zones de centres-villes en France métropolitaine ont été comptabilisés entre mars 2020 et janvier 2021. Avec 1,39 millions de passages mensuels en moyenne depuis mars 2020, la ville a conservé 80 % de son flux de fréquentation par rapport à la période pré-covid.

« Le classement de Mâcon dans ce palmarès est le résultat des nombreuses actions menées par la Ville ces dernières années afin de poursuivre le développement et la redynamisation de son centre-ville. De grands projets structurants ont été achevés, d’autres sont en cours de réalisation, dans toutes les thématiques en lien avec l’attractivité du centre-ville : espaces publics, commerces, habitat, patrimoine, sécurité et stationnement » a rappelé Laurent Mazoyer, conseiller municipal en charge du commerce du centre-ville.

Avec Jean-Patrick Courtois et Laura Tabuteau, responsable secteur public à My Traffic, en visio-conférence, il a présenté le programme de développement du centre-ville de Mâcon ce mardi à l'hôtel de ville.

 

Des espaces publics réaménagés

L'Îlot des Minimes mettra en valeur un patrimoine architectural noble. Projet de réalisation d’une place majeure de la ville de près de 9 400 m² incluant la rue Guichenon, le parking

Tourneloup, les abords de l’Ilot des Minimes et de l’église Saint-Pierre.

Installation dune résidence senior, de la maison médicale, des Halles, et construction d’un parking en ouvrage de 107 places.

Coût estimé de l’opération (abords de l’îlot des Minimes) 2 900 000 € TTC

Place aux Herbes

Ce projet de réaménagement touche la place aux Herbes, les rues Dombey, Franklin et le passage de l’Ilot Laguiche, s’étalant ainsi sur près de 3 863 m².

Dans le cadre des nombreux projets de mise en valeur des places, celui de la place Poissonnière inclura le plateau traversant de la RD906. Ici, ce sont 2 500 m² qui seront repensés.

Dans le cadre de la mise en valeur des rues piétonnes, avec la rue Carnot, 1 210 m² seront réaménagés et incluront les abords de l’espace Carnot-Montrevel.

 

Un soutien apporté aux commerçants

En 2020, un regain de dynamisme, une tendance à la baisse du taux de vacance et un afflux de porteurs de projets pour l’installation de nouveaux commerces ont été constatés malgré la crise sanitaire.

Le centre-ville de Mâcon présente une offre commerciale riche et diversifiée : 400 activités sur l’hyper-centre / 605 activités sur le périmètre « Coeur de Ville, Coeur de vie ». Taux d’occupation de locaux commerciaux : 83%

Aujourd’hui, de nombreux échanges sont engagés aussi bien avec des porteurs de projets que des propriétaires ou des investisseurs, afin de les accompagner dans leurs démarches d’installation ou de développement :

- 3 boutiques éphémères installées rue Franche, 15 créations de commerces dans les 6 derniers mois ;

- Près de 50 porteurs de projets ont été reçus depuis le début de l’année ;

- Un travail est en cours auprès des propriétaires pour adapter les loyers commerciaux aux valeurs du marché actuel et permettre une meilleure commercialité des locaux ;

- Des commerçants implantés dans d’autres villes et des investisseurs intéressés par des locaux commerciaux dans le centre-ville de Mâcon sont accueillis et accompagnés. L’arrivée de la Fnac est prévue en 2022.

 

Les aides du FISAC (Fonds d’Intervention pour la Sauvegarde de l’Artisanat et du Commerce)

sont destinées aux commerces et activités du périmètre du programme « Coeur de Ville, Coeur de vie » qui réalisent des travaux de modernisation et/ou d’aménagements. Les banques et assurances, les pharmacies, les hôtels et les dépôts-vente ne peuvent pas en bénéficier.

 

La subvention représente 40% du montant des travaux et elle peut être comprise entre 5 000 € et 75 000 €. Depuis 2019 : 58 entreprises ont pu bénéficier de cette subvention.

Le programme « Coeur de Ville, Coeur de Vie » acté en 2018, comporte un plan d’actions sur 5 ans afin de répondre à 5 axes.

 

Dans le cadre de l’axe « Favoriser un développement économique et commercial équilibré », 15 actions d’un montant global de 2,9 M € viennent en soutien à l’activité de l’hyper-centre pour :

- Le développement de l’offre commerciale en favorisant l’émergence de concepts innovants de commerces, en accompagnant les porteurs de projet dans leurs recherches de locaux et dans leurs démarches d’obtention d’aides financières à l’installation et/ou à la rénovation ;

- Le soutien aux commerces existants par le fond FISAC pour la rénovation, le réaménagement et la remise en conformité des locaux ;

- L’intervention sur l’immobilier commercial en encourageant les liens avec les propriétaires/bailleurs et en adaptant les loyers au contexte actuel,

- La valorisation de l’environnement et de l’espace urbain pour un encouragement de l’acte d’achat en centre-ville ;

- La promotion des commerces et services générateurs de flux.

 

Création d’une foncière commerce :

Une foncière portée par la Banque des territoires et la SEMA 71 va être créée au 2e trimestre 2021 avec l’appui d’autres établissements financiers, afin de remettre sur le marché des locaux vacants.

Opération immobilière rue Gambetta :

Cette opération immobilière réalisée par la SEMA 71 consiste en l’acquisition d’un immeuble de style haussmannien appartenant à la Ville de Mâcon afin de le transformer en immeuble à destination tertiaire.

 

Des habitats rénovés, de nouvelles constructions en cours et à venir

Constructions / réhabilitations privées

Plus de 300 logements ont été construits ou réhabilités depuis 2019.

 

Opérations livrées

Résidence Soufflot : réhabilitation de 78 logements

Rue Dombey : rénovation de 5 logements (MÂCON Habitat)

Rue Châtillon : réhabilitation thermique de 9 logements (MÂCON Habitat)

Opérations en cours

Le Royal : construction de 20 logements

Visitation : réhabilitation / construction de 50 logements (SCCV + SEMA)

Ilot des Minimes : construction d’une résidence Seniors

de 64 logements

Rue Saint-Vincent : réhabilitation de 9 logements (MACON Habitat)

Opérations à venir en 2021

Rue Rambuteau : construction de 47 logements.

Permis de construire accordé, début des travaux en 2021

Rue Lamartine : réhabilitation de 13 logements.

Permis de construire accordé, début des travaux 2021

Quai Lamartine : réhabilitation de 8 logements.

Début des travaux en 2021 (MÂCON Habitat)

Opération de Restauration Immobilière

Cette opération a débuté fin 2017 et consiste en la restauration d’immeubles d’habitations très dégradés dans le centre-ville de Mâcon. Ils entrent dans le cadre d’une concession confiée par la Ville à la SEMA. 5 immeubles sont en cours de travaux ou d’achèvement.

 

Un patrimoine mis en valeur

Michelin, en partenariat avec l’association « Sites & Cités Remarquables de France », a publié le 15 avril dernier un nouveau Guide vert. Constitué de deux tomes, il réunit près de 300 villes et territoires parmi lesquels Mâcon et son patrimoine sont mis en valeur. Le périmètre allant de la place Gardon au quai des Marans a été classé « Site Patrimonial Remarquable » en 2021 par la Commission nationale de l’architecture et du patrimoine. Au titre de ce label, Mâcon a toute sa place dans ces ouvrages qui parcourent la France entière.

Labels et récompenses attribués à la Ville de Mâcon

Label 4 fleurs (depuis 1983), Label « Fleur d’or » à 2 reprises et « Station classée Tourisme » depuis 2013.

 

Une tranquillité des rues préservée

Renforcement du Centre de supervision urbain (CSU)

La Ville prête une attention particulière à la sécurité de ses concitoyens et à la tranquillité des rues de son centre-ville avec notamment :

42 caméras installées ;

5 caméras supplémentaires prévues d’ici fin juin : 4 dans le secteur de la gare et 1 au carrefour des rues Lacretelle et Victo-Hugo.

Au total dans toute la ville :

112 caméras sont raccordées au CSU ;

36 nouvelles caméras seront installées d’ici la fin du mois de juin :

24 à proximité des accès ou sorties d’écoles ;

2 au carrefour de la rue Bigonnet et rue de Lyon ;

5 à proximité des églises ;

140 caméras seront réparties dans toute la ville.

La police municipale est équipée de caméras piétons. Les agents de la police municipale peuvent désormais porter des caméras individuelles permettant l’enregistrement audiovisuel de leurs interventions.

 

Une offre de stationnement élargie et diversifiée

Le stationnement en centre-ville de Mâcon

Une offre globale de 3 820 places en centre-ville répartie en :

- 3 059 places de stationnement sur voirie ;

- 761 places en parkings en ouvrage.

 

Les projets de parking

Parking de la Barre - Projet d’installation de « stationnement intelligent »

Mise en place de capteurs d’occupation des places avec report de l’occupation sur un panneau lumineux rue de l’Héritan. Installation au 2nd semestre 2021 – Coût total : 30 000 € TTC

Parking du centre et parking Lamartine - Bornes de recharge électrique. Installation au 2nd semestre 2021

Parking Lamartine - « Hub Conciergerie ». Création d’une conciergerie par SAGS* avant fin 2021 : le « Hub Conciergerie ». Objectif : offrir aux usagers du parking la possibilité de faire appel à des services ou des livraisons.

M.A.

 

 

 

Laurent Mazoyer & Jean-Patrick Courtois 

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Lancement des premiers rendez-vous « 100 % inclusion » d’Handisertion

Mardi, trois demandeurs d’emploi suivis par Handisertion et Cap Emploi 71 ont participé au lancement du projet 100 % inclusion avec un après-midi de simulation d’entretiens de recrutement et d’échanges.

HÔPITAL DE MÂCON : Un scanner dernière génération vient d'arriver

Des examens plus rapides, des diagnostics plus précis, des patients moins exposés aux rayons X… Le plateau d’imagerie médicale se dote d’un équipement qui va améliorer le suivi des patients et le travail du personnel médical…

MÂCON : Inédit, La "Mâconcyclette", une visite guidée hors les murs !

La saison estivale de l'office de tourisme se dote cette année d'une nouvelle visite originale à vélo autour de Mâcon.

MÂCON : Le port de plaisance passe en Pavillon bleu

« Le Pavillon bleu », écolabel international fondé en 1985, récompense les plages et les ports de plaisance engagés dans une démarche durable. Il y a quelques jours, l'association Teragir a accordé pour la première fois ce célèbre pavillon bleu au port de plaisance de Mâcon.

Championnat de France du dessert : La finale régionale à Mâcon, au lycée Dumaine, le 24 juin

Elle se déroulera sous la présidence de Stéphane Mangin, chef pâtissier au restaurant Georges Blanc à Vonnas

COVID-19 : 28 classes fermées en Saône-et-Loire

Le nombre de classes fermées est divisé par 2 dans l'académie

CRÊCHES-CHAINTRÉ : Aux Bouchardes, encore des passages dangereux pour les personnes handicapées

« Un vrai parcours du combattant » témoigne Maryline Barillot, qui a demandé à s'exprimer sur macon-infos.

HÔPITAL DE MÂCON : Les psychologues en colère

« Les collègues psychologues étaient mobilisés ce jeudi » indique la CGT dans un communiqué. « Une mobilisation bien suivie localement puisque plus de 50% des psychologues ont débrayé tout en assurant leurs missions d'accompagnement et de soins des patients de l'hôpital. »

JULIÉNAS : Le club Veylephotophiles expose pour la première fois

Trente-six clichés sont actuellement visibles jusqu'au 26 juin à la bibliothèque de Juliénas et abordent différents thèmes : la nature, les animaux, les paysages…