vendredi 18 juin 2021

Bernard Lacour, président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire, réagit aux propos qui auraient été tenus pas un candidat aux élections régionales et viennent susciter effarement, colère et stupeur dans le monde agricole. 

Communiqué de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire :

Depuis la semaine dernière, une nouvelle polémique touche le monde agricole et les agricultrices et les agriculteurs en sont les victimes. Les propos rendus publics par le journal

Libération, faisant état de propos qui auraient été tenus pas un candidat aux élections régionales, viennent susciter effarement, colère et stupeur dans le monde agricole.

Le mal-être, l’épuisement professionnel et malheureusement le suicide s’inscrivent dans le quotidien d’un monde agricole, sujet à de nombreuses critiques et de remises en cause, et ce, dans un contexte économique complexe où de trop nombreux agriculteurs ne dégagent peu ou pas de rémunération.

Le travail engagé depuis 3 ans par la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, autour de l’observatoire de la santé des agriculteurs (en partenariat avec l’Université de Montpellier), montre que le risque d’épuisement professionnel touche entre 35 et 40% des agriculteurs du département, faisant de cette profession la première en France. Triste podium dont nous nous passerions bien !

Les élus et les équipes de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire en collaboration avec les organisations professionnelles agricoles accompagnent au quotidien les chefs d’exploitations dans leurs projets de développement, mais aussi dans les situations plus complexes, toujours dans le souci du respect de la personne.

Les agriculteurs répondent toujours aux attentes de la population et des pouvoirs publics, ce qui permet de faire de la France l’une des grandes puissances agricoles mondiales, reconnue pour la qualité de ses produits.

C’est pourquoi, et alors que l’agriculture française est au-devant de nombreuses mutations auxquelles elle répondra comme elle a toujours su le faire, telles que le changement climatique, la réponse aux attentes sociétales, le renouvellement des générations ou l‘adaptation aux nouvelles technologies, nous attendons, nous, agricultrices, agriculteurs ainsi que nos familles, plus de respect et de dignité.

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Lancement des premiers rendez-vous « 100 % inclusion » d’Handisertion

Mardi, trois demandeurs d’emploi suivis par Handisertion et Cap Emploi 71 ont participé au lancement du projet 100 % inclusion avec un après-midi de simulation d’entretiens de recrutement et d’échanges.

HÔPITAL DE MÂCON : Un scanner dernière génération vient d'arriver

Des examens plus rapides, des diagnostics plus précis, des patients moins exposés aux rayons X… Le plateau d’imagerie médicale se dote d’un équipement qui va améliorer le suivi des patients et le travail du personnel médical…

MÂCON : Inédit, La "Mâconcyclette", une visite guidée hors les murs !

La saison estivale de l'office de tourisme se dote cette année d'une nouvelle visite originale à vélo autour de Mâcon.

MÂCON : Le port de plaisance passe en Pavillon bleu

« Le Pavillon bleu », écolabel international fondé en 1985, récompense les plages et les ports de plaisance engagés dans une démarche durable. Il y a quelques jours, l'association Teragir a accordé pour la première fois ce célèbre pavillon bleu au port de plaisance de Mâcon.

Championnat de France du dessert : La finale régionale à Mâcon, au lycée Dumaine, le 24 juin

Elle se déroulera sous la présidence de Stéphane Mangin, chef pâtissier au restaurant Georges Blanc à Vonnas

COVID-19 : 28 classes fermées en Saône-et-Loire

Le nombre de classes fermées est divisé par 2 dans l'académie

CRÊCHES-CHAINTRÉ : Aux Bouchardes, encore des passages dangereux pour les personnes handicapées

« Un vrai parcours du combattant » témoigne Maryline Barillot, qui a demandé à s'exprimer sur macon-infos.

HÔPITAL DE MÂCON : Les psychologues en colère

« Les collègues psychologues étaient mobilisés ce jeudi » indique la CGT dans un communiqué. « Une mobilisation bien suivie localement puisque plus de 50% des psychologues ont débrayé tout en assurant leurs missions d'accompagnement et de soins des patients de l'hôpital. »

JULIÉNAS : Le club Veylephotophiles expose pour la première fois

Trente-six clichés sont actuellement visibles jusqu'au 26 juin à la bibliothèque de Juliénas et abordent différents thèmes : la nature, les animaux, les paysages…