FONDtr2

 

 

jeudi 29 juillet 2021

Communiqué :

 

Marie-Guite Dufay s’est rendue ce vendredi 28 mai dans l’Yonne. Après une visite de la Boulangerie-Epicerie associative « Parly moi d’amour », à Parly, Marie-Guite Dufay a rejoint le marché d’Auxerre pour échanger avec les commerçants et les producteurs locaux.

Elle a ensuite visité l’entreprise Michel SAS à Auxerre, où elle a participé à un échange avec une quarantaine d’acteurs économiques du département autour du thème de la décarbonation des activités du BTP, et, plus largement, au sujet des transitions numérique et écologique des entreprises.

Pendant cette journée, Marie-Guite Dufay s’est également rendue au stade de l’Abbé-Deschamps, où elle a échangé au sujet du projet de musée porté par l’AJ Auxerre, club majeur pour le rayonnement sportif de l’Yonne et de notre Région.

 

Les propositions de Marie-Guite Dufay en faveur de l’économie locale

 

  • 1. Introduire des clauses de bilan carbone pour favoriser l’accès des entreprises locales à la commande publique
  • 2. Promouvoir l’utilisation d’éco-matériaux à travers la signature d’une charte de la commande publique

La commande publique est un outil essentiel pour le développement économique. Les collectivités locales restent les premiers investisseurs de notre pays, avec près de 70 % de la globalité des investissements réalisés.

Premier investisseur public local, la Région a pleinement joué son rôle au cours du mandat passé. Les investissements se sont considérablement accrus (de 345 millions d’euros en 2015 pour les deux collectivités, à 531 millions d’euros en 2020).

Le Plan d’Accélération de l’Investissement Régional de 435 millions d’euros voté fin 2020 prévoit la poursuite de cette dynamique d’investissement.

Au cours du prochain mandat, nous nous engageons à continuer cette mobilisation car l’accès des entreprises locales à la commande publique est un enjeu pour le développement économique des territoires et la croissance de nos PME.

Nous proposons d’établir, en concertation avec les acteurs locaux, une charte de la commande publique ainsi que l’introduction de nouvelles clauses environnementales dans nos marchés de travaux ou de fournitures.

Plus spécifiquement nous ferons du bilan carbone un critère à part entière dans les marchés passés par la Région et nous faciliterons l’accès à ces marchés aux entreprises locales (référent dédié, cartographie de la composition de l’offre, allotissement, mesure de publicité pour toucher les opérateurs économies locaux…)

  • 3. Instaurer un plan de sauvegarde des commerces et des services publics locaux en zone rurale

Pendant la crise sanitaire, nous avons élaboré une méthode de travail en confiance avec les intercommunalités pour préserver notre économie locale. Les fonds territoriaux qui ont résulté de cette véritable expérience de démocratie locale ont pleinement joué leur rôle.

Particulièrement en zone rurale, nous voulons construire au cours du prochain mandat de nouveaux dispositifs, qui viseront à défendre dans la durée l’économie locale, et plus particulièrement les commerces qui jouent un rôle essentiel pour la vie de nos territoires.

Cela passera par la poursuite du programme ENVI qui favorise l’arrivée de nouveaux habitants et de services dans les villages et la mise en place une foncière immobilière pour aider au maintien des commerces et des artisans en zone rurale

  • 4. Aider les commerçants, artisans et TPE à réussir la transition numérique.

La crise sanitaire a renforcé des tendances fortes dans les modes de consommation de nos concitoyens. Le recours aux outils numériques, la vente à distance deviennent de plus en plus incontournable. En corollaire, un besoin de retour vers des acteurs de proximité a également vu le jour. Nous inciterons les commerces et artisans à s’engager dans la transition numérique grâce à un accompagnement financier dans le cadre du dispositif « Digit pass BFC »

 

Retrouvez les 100 propositions de Marie-Guite Dufay sur notreregionparcoeur.fr

 

GASTRONOMIE : Marie-Guite Dufay rend hommage à Michel Lorain

Le chef historique du restaurant la Côte Saint-Jacques à Joigny avait atteint, en 1986, les trois étoiles du Guide Michelin. Il est décédé le 22 juillet dernier à l'âge de 87 ans.

RÉGIONALES : Ils et elles seront conseillers.ères régionaux pour la Saône-et-Loire

Marie-Guite Dufay s'appuiera sur une majorité de 57 élues et élus sur 100. Pour la Saône-et-Loire, ils seront 19 à siéger à la Région, dont 3 de Mâcon. 11 hommes et 8 femmes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Qualité des baignades, les plaisirs de l’eau sous contrôle

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté assure une surveillance sanitaire de la qualité des eaux de baignade dans la région. 80 sites de baignades naturelles sont recensés, 66 présentent une qualité excellente…

Défaillance de l'acheminement des professions de foi : Bastien Faudot demande à l'État des mesures exemplaires

Si elles n'étaient pas prises, il envisage des recours pour faire valoir les droits des citoyens de Bourgogne - Franche-Comté

COVID-19 : 28 classes fermées en Saône-et-Loire

Le nombre de classes fermées est divisé par 2 dans l'académie

PANNE NATIONALE DE TÉLÉPHONE : Retour à la normale pour les numéros d'urgence

ACTUALISÉ à 10 h 30. Par précaution, les numéros alternatifs resteront fonctionnels tout le week-end