FONDtr2

 

 

lundi 2 août 2021

Laurent Mazoyer, conseiller délégué au commerce et au cœur de ville, et Nathalie Curt, manager de commerces de centre-ville, ont rendu visite à deux nouveaux commerçants du centre-ville ce mercredi.

Mâconnaise depuis dix ans, Julia Boivin-Druel a ouvert le 5 mai Lévantine, une boutique de vente à emporter spécialisée dans les Falafels où tout est fait maison. Les falafels sont une spécialité culinaire levantine très répandue au Proche-Orient, constituée de boulettes de pois chiches ou de fèves broyés et mélangés à diverses épices, frites dans l'huile.

« Les falafels, c'est une histoire d'amour avec le Liban, confie-t-elle. J'aime beaucoup cette cuisine que j'ai découverte lors d'une escapade à Paris. J'ai eu envie de proposer la même chose dans ma ville. »

Julia, qui travaille dans la restauration depuis dix ans, les propose soit en pita, soit en salade avec différentes recettes à la convenance du client. En accompagnement, elle propose du houmous ou du taboulé fait maison.

« Nous sommes ravis de voir une jeune femme, qui a auparavant beaucoup travaillé dans des établissements mâconnais, s'installer et proposer une offre qui n'existait pas à Mâcon. Depuis près d'un an, nous constatons une nouvelle dynamique en centre-ville. Ce commerce était fermé depuis 8 ans. Le covid a suscité le développement d'un nouveau concept d'offres de denrées à emporter », indique Laurent Mazoyer.

Et Nathalie Curt d'ajouter: « Je suis aussi ravie de voir que Mâcon attire des jeunes qui ont envie de créer malgré la situation et s'investissent pleinement parfois dans des locaux de petite configuration, mais qui finalement s'adaptent complètement à ce projet. C'est d'autant plus plaisant que ces jeunes viennent compléter une offre encore inexistante en plein cœur de ville. »

Valérie Tisserant et son époux Emmanuel, propriétaire de la boutique Les Zamesœurs, ont également accueilli Laurent Mazoyer et Nathalie Curt lors de leur première journée d'ouverture.

Valérie était bijoutière et Emmanuel, horloger. Ils ont ouvert au 22 rue de la Barre, un concept store : une boutique proposant plusieurs produits : bijoux, déco, vêtements et accessoires.

La boutique ressemble à un appartement configuré dans une ambiance très colorée et présente des produits moyenne gamme. « Je voulais que le client se sente comme chez lui et c'est important qu'il ne soit pas frustré », souligne Valérie.

Laurent Mazoyer a conclu ces deux visites par ces mots : « Depuis quatorze mois, tous les mois, nous inaugurons de nouvelles boutiques dans le centre-ville de Mâcon. Nous avions des commerces fermés depuis très longtemps. Peut-être qu'avec le contexte sanitaire et le changement de modèle économique de vente à emporter, les nouveaux commerces nous permettent de trouver de nouveaux produits et concepts à Mâcon. Je suis ravi de voir une jeunesse s'installer au cœur de Mâcon. Je pense que c'est l'avenir du cœur de ville d'avoir un nouveau concept. Ce n'est plus des monoproduits. C'est un peu une boutique expo où l'on retrouve différents produits et qui nous invite à rentrer. On est tout à fait dans ce que je défend avec monsieur le maire : le shopping plaisir. Le centre-ville doit être une galerie marchande de shopping plaisir. »

M. A.

 

Laurent Mazoyer, Julia, Ugo (son frère) et Nathalie Curt

Photos : M. A.

 

Avec Valérie et Emmanuel des Zamesœurs

ENTREPRISE : Ekks-Granini France à Mâcon, un après crise entre ambition et innovation

Vendredi dernier, Florence Frappa, directrice générale d’Ekks-Granini France, a réuni l’ensemble des salariés du site de Mâcon pour évoquer la situation de l’entreprise. Une première depuis dix-huit mois et le début de la crise sanitaire.

ECONOMIE : «Les entreprises prises au piège du prix des matières premières» alerte la CPME 71

L'organisation patronale observe une augmentation moyenne sur un an de 25,2 % des matières premières importées, et des hausses qui crèvent parfois les plafonds...

PRISSÉ : Une crise sanitaire bien amortie pour les Vignerons des Terres secrètes

Ils étaient rassemblés en assemblée générale vendredi.

ENTREPRISE : Lamberet recrute pour son site de Saint-Cyr-sur-Menthon

Lamberet_Saint-Cyr-Sur-Menthon_Usine_005.jpg
50 postes sont à pourvoir immédiatement !

HOTELLERIE FRANÇAISE : -59% de baisse d'activité en France, -88% à Paris !

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
« (...) Cette réalité est niée par le Gouvernement. La situation devient intolérable quand nous voyons à l’inverse d'impétueux groupes nationaux et/ou mondiaux sans vergogne, s'enrichir de notre misère », déplore le président de l'UMIH Hôtellerie.

MACON : Ubitransport lauréate des Trophées RSE Bourgogne-Franche-Comté

2021 02 04 Trophée RSE BFC - Laurence Medioni Directrice RSE et Transformation Ubitransport.jpg
L’entreprise mâconnaise, spécialisée dans les systèmes de transports intelligents, a été récompensée pour son engagement au services des communautés et du développement local.

Assurance chômage : « Mieux concilier accompagnement et incitation au retour à l’emploi » défend la CPME

L'organisation patronale a été reçue par la ministre du Travail ce lundi matin. Elle s'oppose également à la taxation des CDDU.

AUTOMOBILE - Voitures d'occasion : Objectif plus d’un million de ventes et transactions d’ici fin 2021 pour Peugeot

Le Groupe PSA a lancé « SPOTICAR », son nouveau label multimarques de véhicules d’occasion. À découvrir à la concession Peugeot Nomblot de Mâcon. Portes ouvertes ce dimanche jusqu'à 18h.

MÂCON - Transport de marchandises : Le port de commerce de la CCI et le groupe Alainé développent le ferroutage

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 14.jpg
On l’appelle le paquet mobilité européen. Le principe est de conduire Aproport (les ports de commerce de Mâcon et Chalon gérés par la CCI de Saône-et-Loire) vers une logistique à neutralité carbone pour avoir des « ports verts ». Le nouveau préfet de région Fabien Sudry est venu se rendre compte sur place ce vendredi.

COUVRE-FEU A 18H : Les commerçants.es du centre-ville de Mâcon entre compréhension et inquiétude

Commerçants_Mâcon_Couvre_feu18hcollage_DD_02012021_0001.jpg
Comment la mise en place, dès ce samedi 2 janvier, d’un couvre-feu à partir de 18 heures en Saône-et-Loire et dans 14 autres départements est-elle accueillie par les commerçants du centre-ville de Mâcon ? Pour le savoir, macon-infos est allé à leur rencontre ce samedi matin.

Chantal Tristan (Magasin Mag Déco) : « Chez nous, tout est lié à la fête ! Ce couvre-feu la gâche quelque peu »

L'équipe Mag Déco Varennes-les-Macon 3112.jpg
Malgré la situation qui n'est pas vraiment propice à la fête, Chantal Tristan, directrice de MAG DECO, a bien voulu répondre à nos questions... Merci à elle !