Mâconnais

La voiture a été trainée par un camion sur plusieurs dizaines de mètres.

 

L'accident est survenu vendredi dernier en début de matinée, à hauteur de St-Albain, dans le sens Paris-Lyon. Le conducteur de la Volkswagen, 23 ans, Lyonnais, roulait tranquillement sur la voie de droite quand un poids-lourd l'a dépassé.

La conduite hasardeuse du chauffeur l'a fait se rabattre un peu trop vite et trop tôt, accrochant la voiture, qui s'est encastrée dans le poids-lourd. Le chauffeur du camion n'a visiblement rien senti, rien vu ni rien entendu car il a continué sa route, trainant la voiture sur plusieurs dizaines de mètres.

 

« J’ai tenté à plusieurs reprises de me détacher du poids lourd » témoigne le conducteur de la voiture, « mais je n’avais plus le contrôle de mon véhicule. Les airbags se sont déclenchés. Comme les freins ne répondaient plus, j’ai donc tiré le frein à main. Ma voiture est partie dans tous les sens, faisant un tête-à-queue. Puis elle a fini par s'arrêter sur la voie de gauche. J’ai vu de la fumée à l’intérieur et à l’extérieur, j’ai vite quitté mon véhicule. Je n’étais pas bien, j’avais très mal à la tête... je me suis assis entre les deux barrières de sécurité de l'autoroute. 

Par chance, un autre conducteur poids lourd s’est arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence et a appelé les secours. Les pompiers m’ont conduit à l'hôpital. »

 

Les gendarmes ont procédé aux tests alcoolémie et stupéfiants. Négatifs.

 

Malheureusement pour la victime, le conducteur du poids-lourd ne s'est pas arrêté. S'est-il rendu compte de quelque chose ? On ne le saura sans doute jamais. Il était déjà loin à l'arrivée des gendarmes. Il pleuvait beaucoup, la visibilité était réduite.

« Aujourd’hui, je ne dispose d’aucun document à fournir à mon assurance, ni procès-verbal. Seulement un compte rendu de l'hôpital » a tenu à dire la victime. « J'ai des séquelles, maux de tête, douleurs et contractures. »

 

En vie et entier, certes, et c'est bien l'essentiel, mais la voiture est fichue et le traumatisme bien réel. Il a souhaité témoigner de cet accident dans l'espoir de provoquer un beau geste de son assurance. Quelle sera l'attitude de cette dernière ? À suivre.

R.B.