vendredi 18 juin 2021

 

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

 

L'entame était sans détour   ̶ « Les eaux internationales sont devenues des zones de non droit (…) si l'océan meurt, nous mourrons »  ̶ avant qu'elle ne décline tout cela avec chiffres terrifiants : « Depuis 1945, 90% des êtres vivants dans les océans ont disparu, nous avons perdu 30% de l'oxygène produit par le phytoplancton. Dès lors que la biodiversité des océans diminue, sa capacité à survivre est compromise, et donc la nôtre aussi. (...) La première menace qui pèse sur l'océan, c'est la pêche et notre appétit gargantuesque pour les poissons... »

Tiens donc ! Même problème que la consommation de viande ? « Notre consommation a doublé en 50 ans. 1 poisson pêché sur 3 fini dans nos assiettes, le reste est rejeté en mer. 300 000 mammifères marins meurent chaque année, capturés dans des filets de pêche gigantesques. » 

Et s’assener : « La pêche durable, ça n'existe pas ! La pêche artisanale est un mythe. C'est la 4ème fois que je participe à l'opération Dolphin Bycatch, en France, dans le golf de Gascogne. Chaque jour, de nombreux bateaux de pêche y posent des milliers de kilomètres de filets, l'équivalent de 45 000 km, soit le tour de la planète. Beaucoup de dauphins y finissent prisonniers et meurent par asphyxie. C'est une vraie catastrophe écologique. On estime que la surpêche et la pêche non sélective ont causé la mort de plus de 11 300 dauphins en 2019. Nous avons remonté un de ces filets une fois. Il nous a fallu 7 heures pour le faire tant ces filets sont immenses ! »

 

Les solutions pour enrayer l'hécatombe : « Réduire notre consommation, bannir ce qui provient des méthodes de pêche non sélectives et privilégier des modes plus ciblés comme la bonne vieille pêche à la ligne. Se renseigner aussi, et en parler. »

R.B.

 

 

Natacha est intermittente du spectacle et militante à Sea Sheperd (Berger de la mer).

Elle a participé à 8 missions pour le compte de l'ONG,

dont Dolphin Bycatch (prise accessoire de dauphins)

 

 

 

 

Occupons Mâcon, c'est aussi du spectacle

 

 

 

 

 

 

 

Un public bien maigre cet après-midi

 

 

SAÔNE-ET-LOIRE : Lancement des premiers rendez-vous « 100 % inclusion » d’Handisertion

Mardi, trois demandeurs d’emploi suivis par Handisertion et Cap Emploi 71 ont participé au lancement du projet 100 % inclusion avec un après-midi de simulation d’entretiens de recrutement et d’échanges.

HÔPITAL DE MÂCON : Un scanner dernière génération vient d'arriver

Des examens plus rapides, des diagnostics plus précis, des patients moins exposés aux rayons X… Le plateau d’imagerie médicale se dote d’un équipement qui va améliorer le suivi des patients et le travail du personnel médical…

MÂCON : Inédit, La "Mâconcyclette", une visite guidée hors les murs !

La saison estivale de l'office de tourisme se dote cette année d'une nouvelle visite originale à vélo autour de Mâcon.

MÂCON : Le port de plaisance passe en Pavillon bleu

« Le Pavillon bleu », écolabel international fondé en 1985, récompense les plages et les ports de plaisance engagés dans une démarche durable. Il y a quelques jours, l'association Teragir a accordé pour la première fois ce célèbre pavillon bleu au port de plaisance de Mâcon.

Championnat de France du dessert : La finale régionale à Mâcon, au lycée Dumaine, le 24 juin

Elle se déroulera sous la présidence de Stéphane Mangin, chef pâtissier au restaurant Georges Blanc à Vonnas

COVID-19 : 28 classes fermées en Saône-et-Loire

Le nombre de classes fermées est divisé par 2 dans l'académie

CRÊCHES-CHAINTRÉ : Aux Bouchardes, encore des passages dangereux pour les personnes handicapées

« Un vrai parcours du combattant » témoigne Maryline Barillot, qui a demandé à s'exprimer sur macon-infos.

HÔPITAL DE MÂCON : Les psychologues en colère

« Les collègues psychologues étaient mobilisés ce jeudi » indique la CGT dans un communiqué. « Une mobilisation bien suivie localement puisque plus de 50% des psychologues ont débrayé tout en assurant leurs missions d'accompagnement et de soins des patients de l'hôpital. »

JULIÉNAS : Le club Veylephotophiles expose pour la première fois

Trente-six clichés sont actuellement visibles jusqu'au 26 juin à la bibliothèque de Juliénas et abordent différents thèmes : la nature, les animaux, les paysages…