dimanche 20 juin 2021

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

Après avoir pas mal voyagé dans toute la France pour son travail, Gilles Castaing est arrivé dans le Mâconnais il y a trois ans et demi pour profiter pleinement d’une retraite bien méritée. Pas question pour autant de ne rien faire. Bien au contraire… S’il n’avait jusque là pas pris le temps de participer à la vie associative privilégiant sa carrière professionnelle, le Nantais d’origine a toujours été attentif à ce que faisaient les associations. Une fois à la retraite, plus disponible, il a donc décidé d’accorder plus de temps au bénévolat.

Déjà impliqué pour Action contre la faim, organisation avec laquelle il anime localement des manifestations comme la Course contre la faim dans les écoles, Gilles a rejoint l’UFC-Que Choisir 71 en mars 2019.  « J’ai connu l’association par un de mes anciens collègues. Ma carrière terminée, j’ai sollicité l’UFC pour travailler dans le domaine de l’environnement qui m’intéresse beaucoup. »

 

« Que chacun puisse être acteur de sa propre consommation »

 

C’est finalement dans le traitement des litiges qu’il œuvre, « une activité importante de l’association avec des problématiques d’énergie et d’eau notamment. Cela m’a permis de mieux comprendre comment fonctionne l’UFC et surtout de mesurer son apport important auprès des consommateurs. Le poids et la notoriété de l’association aident au traitement des dossiers. Ce n’est pas toujours suffisant, mais cela permet de résoudre pas mal de problèmes. Et puis, je me retrouve aussi dans le cheval de bataille de l’association à savoir prôner la consommation responsable. On veut que chacun puisse être acteur de sa propre consommation sans se laisser embarquer par des concepts marketing. »

Ce qui l’intéresse également, c’est d’essayer de convaincre, d’avancer et d’être à l’écoute. « J’ai commencé par travailler dans un laboratoire, en autonomie, avant d’aller vers les autres, de convaincre des salariés et des chefs d’entreprise qu’il fallait faire en sorte d’éviter les accidents du travail et les maladies professionnelles. Cette envie de rencontrer et d’échanger, c’est comme une suite logique de ma carrière professionnelle. Et aujourd’hui la présidence, c’est parce que j’ai pris goût à tout cela et parce que j’avais envie d’apporter davantage. »

 

Des projets pour mieux communiquer

 

Cette année, l’UFC-Que Choisir 71 va poursuivre ses missions pour défendre et représenter au mieux les consommateurs dans les instances de démocratie locale. Mais l’association veut aussi mieux communiquer et aller encore plus à la rencontre des consommateurs sur le territoire, pour se faire connaître et gagner des adhérents.

Pour cela, le site internet a déjà beaucoup évolué et, la crise sanitaire faisant, le traitement des litiges en ligne (1 483 dossiers enregistrés au total en 2020 contre 1242 en 2018) et les réunions virtuelles se sont développés. Et la communication digitale a permis de capter une cible plus large. Sur le terrain, avec un siège à Mâcon et cinq antennes en Saône-et-Loire, l’UFC tisse sa toile, mais il n’est pas toujours facile d’aller partout.

L’association a donc mis en place l’an dernier des rendez-vous consommateurs. « Une initiative très intéressante que j’ai prise en charge, explique le nouveau président. Le but est d’aller sur certains territoires à la rencontre des gens et de proposer des ateliers interactifs avec des thématiques variables (alimentation et santé, lutte contre les arnaques et consommation responsable). On est plutôt dynamique et nos thématiques évoluent en fonction des demandes et des problématiques. Par exemple, on s’est rendu compte que pendant la crise il y avait eu une certaine coupure entre les grands parents qui n’avaient pas de tablettes et leurs familles. On a eu une forte demande pour les aider à choisir la tablette qui leur convient et leur donner quelques éléments de protection. »

 

Travailler avec d’autres associations

 

Pour parfaire cette couverture du territoire et répondre un maximum aux attentes des consommateurs, l’UFC travaille en partenariat avec d’autres associations et organismes locaux. Et ces actions, Gilles Castaing entend là encore les poursuivre et les développer.  Dès la semaine prochaine, l’UFC-Que Choisir 71 organisera un rendez-vous consommateur dans une école primaire à Cormatin sur le thème de l’alimentation, mieux connaître les produits du quotidien : « On espère par ce biais que les enfants éduquent aussi leurs parents. Nous irons également à la foire d’Autun en juin avec des animations sur la transition écologique. Nous devons être plus présents qu’on ne l’a été. C’est aussi ce qui me plait à l’UFC, proposer plein d’activités et travailler avec d’autres associations sur des thématiques particulières pour ne pas rester rester centrer que sur notre activité. Bien sûr, tout en conservant notre ligne de conduite, celle de défendre les consommateurs. »

D. C.

 

*L’UFC-Que Choisir71 a repris ses permanences en début de semaine, le lundi sur rendez-vous avec une personne par heure dans les locaux à Mâcon (2, rue Jean Bouvet). Renseignements sur le site https://saoneetloire.ufcquechoisir.fr ou par téléphone au 03 85 39 47 17.

 

MÂCON : Débrayage chez Auchan Mâcon et Tournus, appel d’un 18 juin bien suivi !

L’appel national du syndicat F.O. (Force Ouvrière) pour cesser le travail dans les enseignes AUCHAN de France, les deux supermarchés de Mâcon et Tournus l’auront bien suivi en ce vendredi 18 juin.

SAÔNE-ET-LOIRE : Lancement des premiers rendez-vous « 100 % inclusion » d’Handisertion

Mardi, trois demandeurs d’emploi suivis par Handisertion et Cap Emploi 71 ont participé au lancement du projet 100 % inclusion avec un après-midi de simulation d’entretiens de recrutement et d’échanges.

MÂCON : Inédit, La "Mâconcyclette", une visite guidée hors les murs !

La saison estivale de l'office de tourisme se dote cette année d'une nouvelle visite originale à vélo autour de Mâcon.

MÂCON : Le port de plaisance passe en Pavillon bleu

« Le Pavillon bleu », écolabel international fondé en 1985, récompense les plages et les ports de plaisance engagés dans une démarche durable. Il y a quelques jours, l'association Teragir a accordé pour la première fois ce célèbre pavillon bleu au port de plaisance de Mâcon.

Championnat de France du dessert : La finale régionale à Mâcon, au lycée Dumaine, le 24 juin

Elle se déroulera sous la présidence de Stéphane Mangin, chef pâtissier au restaurant Georges Blanc à Vonnas