mercredi 20 octobre 2021

 

Portrait d'un homme de passion, reconnu entre autres aujourd’hui pour être le président du concours des Grands vins de France à Mâcon, maintenu cette année grâce à une organisation parfaitement huilée.

 

Qui a un jour croisé la route de Bernard Delaye ne peut être que sous le charme de cet homme affable et cultivé, au sourire malicieux et à l’humeur toujours égale.

Né à Loché, Bernard Delaye est issu d’une très longue lignée de viticulteurs. « Mon grand-père est l’un des co-fondateurs de la Cave de Vinzelles et mon père, Paul, a été président de ladite cave pendant un quart de siècle ». Une structure dont il sera lui-même vice-président pendant douze années.

Après avoir effectué ses études à Mâcon entre Ozanam et Lamartine, obtenu un bac de philosophie et poursuivi des études d’éducateur spécialisé à Dijon, direction le service militaire dans les "Para" à Toulouse. Avec une expérience qui le marquera à vie : « c’est dans ce cadre que j’ai effectué une mission humanitaire au Biafra » (aujourd’hui région du sud-est du Nigéria).

 

Un bonheur long de 37 années

 

Par la suite, il devient maître d’internat au lycée de Davayé en mai 1969, à la base, pour seulement quelques mois. Il y restera finalement 37 ans. « Paul Delagarde, le premier directeur du lycée, m’avait embauché à titre provisoire ». Au fur et à mesure des années, celui qui faisait fonction de surveillant général passe différents concours pour devenir répétiteur, puis conseiller d’éducation en 1979 et, enfin, conseiller principal d’éducation en 1984.

« Ces 37 années furent des années de bonheur et de passion. En dehors de la responsabilité de la vie scolaire, je m’occupais beaucoup du recrutement. J’allais sur le terrain, sur des salons, aux assemblées générales de caves coopératives et des caisses locales du Crédit Agricole. J’ai toujours beaucoup insisté auprès des élèves sur le fait de maîtriser une langue étrangère et, tout particulièrement, l’anglais. Mais aussi sur le fait d’aller voir ailleurs ce qui se passe. Je m’occupais également des stages avec un réseau d’environ 150 maîtres de stages disséminés un peu partout en France. J’étais également délégué départemental de l’Apecita. Je recevais plus d’une centaine d’offres d’emplois par an et, bien sûr, j’en faisais profiter mes anciens élèves et étudiants. »

 

Mâcon-Davayé-Mâcon

 

C’est au sein du lycée qu’il va pleinement s’imprégner du Concours des grands vins de France. « Depuis 1954 et jusqu’en 1972, le Concours des grands vins de France se déroulait à la Chambre de Commerce de Mâcon. Mais le lieu était devenu trop exigu. Il a alors failli migrer du côté de Grièges. »

Mais c’est finalement au lycée de Davayé qu’échoit l’organisation de cet événement. Organisation dont la charge est confiée, par le directeur Paul Delagarde, à Bernard Delaye. « Il fallait accueillir quelque 7.000 échantillons. Nous occupions l’ensemble de l’établissement auquel il fallait ajouter deux chapiteaux de 2.000 m². Il y avait une trentaine de personnes, bénévoles, du lycée pour préparer l’évènement. Nous installions tout dans la nuit du jeudi au vendredi et toute la journée du vendredi. J’ai le souvenir d’ambiances extraordinaires. Le concours rassemblait environ 2.200 personnes. » Un concours dont il prend la présidence en 1985, succédant à Michel Brun, et qui sera rapatrié à Mâcon en 2000 afin de disposer d’espaces plus appropriés à un tel événement.

Cette année, avec l’annulation du Concours des vins de Paris, le Concours des Grands de France à Mâcon devrait être - définitivement - le premier et plus grand de France !

 

Ouverture sur le monde


Même s’il quitte l’établissement de Davayé en 2006 en faisant valoir ses droits à la retraite, l’emploi du temps de Bernard Delaye reste bien chargé. Outre son investissement auprès du Comité de jumelage en tant que vice-président chargé de la promotion du Mâconnais auprès des villes jumelles et de l’Office de tourisme, il n’hésite pas à prendre de nouvelles responsabilités. À l’image de la présidence de la Société d’agriculture de Mâcon, organisatrice la Saint-Vincent du Mâconnais-Beaujolais, assurant la succession de René Duvert. Une présidence qu’il occupera pendant un peu plus d’une décennie. Et puis il y aura la présidence du Comité salon, concours et foire de Mâcon dès 2008 en remplacement de Paul Brunet avec le Salon des vins et le Salon des plaisirs gourmands « avec uniquement des producteurs ». Avec, à la clé, un franc succès populaire pour ce dernier événement à la fois qualitatif et festif.

Intronisé dans 39 confréries tant en France qu’à l’étranger, Bernard Delaye a été pendant 35 ans à la Confrérie des vignerons de Saint-Vincent Mâcon. Des investissements personnels et professionnels qui lui ont valu de recevoir bon nombre de distinctions, Bernard Delaye étant en effet chevalier du mérite agricole, chevalier des palmes académiques et chevalier de l’ordre national du mérite.

Malgré un agenda copieusement garni, cet épicurien a toujours su se laisser quelques plages de temps libre pour assouvir l’une de ses grandes passions : les voyages. C’est ainsi qu’il découvrira des contrées lointaines entre Amérique latine (Brésil, Pérou, Cuba, Mexique, Bolivie, Argentine…), Asie et Afrique du Sud, « un pays qui m’a passionné ».

 


Régis Gaillard

Notre partenaire L'Exploitant agricole

 

 

 

 

MÂCON : Le Club hôtelier du Mâconnais en AG, des hôteliers heureux de se retrouver

Les 26 exploitants de structures hôtelières, réparties sur l’ensemble du territoire du Grand Mâconnais, de Tournus à Fleury, se sont réunis pour l’assemblée générale annuelle de leur association au Lycée des métiers Alexandre Dumaine de Mâcon ce mardi 19 octobre.

SOLUTRÉ - Musée de préhistoire : Apprendre en dehors de l'école

Les quarante-deux élèves de CE2 et CM1 de l'école Marcel Pagnol de Mâcon vivent une semaine de découverte et d'apprentissage en dehors de leur école.

Mâconnais Sud Bourgogne : Le plan d'aménagement et de développement durable soumis au PETR

Le Comité syndical du Pôle d'Équilibre Territorial et Rural (PETR) s'est réuni mardi soir à la salle de la Verchère.

MÂCON : Action Forma'Tour Challenge à l’Aile Sud Bourgogne

Lundi 11 octobre, une journée organisée par la Jeune Chambre Économique Française et Aile Sud Bourgogne a permis à une dizaine de jeunes de gagner en confiance dans l’objectif d’une future insertion professionnelle.

MÂCON : La CAF, la MSA et les Jardins de Cocagne unis pour « Paniers bio solidaires »

Ce mardi, les trois partenaires étaient réunis aux Jardins de Cocagne.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Lancement de l’opération Octobre Rose sur l’établissement

Le 28 septembre, les élèves du club solidarité ont accueilli trois bénévoles de l’association « Les fées papillons ».

TOURISME : Un bilan de saison positif pour le Mâconnais-Beaujolais

Le Président de l'Office Charles Lamboley et le directeur Louis Mickaël Grall ont donné rendez vous à la presse au chais des Vignerons des Terres secrètes de Prissé pour un premier bilan de la saison estivale.

ECOLOGIE : La SAS Centrales Villageoises Soleil Sud Bourgogne a besoin d'un second souffle

SAS avec gouvernance coopérative créée en 2018, les CVSSB loue des toits publics ou privés pendant 20 ans afin d'y installer des panneaux photovoltaïques.

MÂCON - Françoise Mathieu-Humbert, directrice du CFA : « La réussite des jeunes en lien avec les entreprises est le plus important »

Françoise Mathieu–Humbert, directrice du Centre de Formation Automobile de Mâcon depuis seize ans, s'apprête à quitter ses fonctions dans les prochains jours pour une retraite bien méritée. Ce matin, elle est revenue sur les temps forts de son parcours au CFA pour macon-infos.

MÂCONNAIS : Avec la Passerelle, une psychopédagogue pour apprendre autrement

La psychopédagogie positive est une approche d’accompagnement des apprentissages, basée sur la connaissance de soi.

COVID-19 : La résistance au passe-sanitaire prend de l'ampleur en Mâconnais-Clunisois

Alors que les manifestations se succèdent les samedis contre le passe-sanitaire, dimanche, c'est à Cluny que plusieurs dizaines de personnes se sont réunies en plein air à l'initiative d'un nouveau collectif de résistance L'IMPASS SUD 71. Un collectif qui n'a que quelques jours d'existence et qui est pourtant parvenu à organiser ce rendez-vous.

COVID-19 : IMPASS SUD 71, un nouveau collectif de résistance au pass-sanitaire et à la vaccination obligatoire

Une réunion publique se tiendra dimanche prochain dans le théâtre de verdure du parc abbatial à Cluny.

GRIÈGES : Le Festival Nid'Poule annulé pour cause de pass-sanitaire

Il devait avoir lieu le 4 septembre. « Dès lors que nous devons exclure une partie de notre public, cela devient donc contraire à nos principes » précise l'équipe du festival dans un communiqué.

RÉGION DE MÂCON : Ils sont nombreux à attendre une famille d'adoption

En cette période estivale, l'abandon des animaux domestiques reste malheureusement d'actualité. Le point sur la situation avec la SPA de Mâcon.

EDITO : Les non-vaccinés ont-ils encore le droit de l’être, et surtout d’être respectés en tant que tels ?

Dans le concert médiatique quasi unanime qui fait des non-vaccinés des anti-vax dangereux et irresponsables, quelques mots pour leur défense.

MACONNAIS SUD BOURGOGNE - Transition écologique des Territoires : le PETR en 1ère ligne

La Présidente du PETR, Christine Robin, accueillait la 2ème la deuxième édition des Ateliers du Territoire ce mercredi à la salle Ballard de Charnay. Dans cette séance de travail avec tous les acteurs locaux, l’adaptation climatique de l'agriculture était au cœur des débats.

PRESSE : macon-infos recrute des correspondants dans tout le Mâconnais

LOGO_MI.jpg
L'été est là, la vie normale a repris ses droits. Tentez l'aventure de la presse en devenant correspondant local pour macon-infos.

MÂCONNAIS BEAUJOLAIS : Charles Lamboley nouveau président de l’office du tourisme Mâcon Sud Bourgogne

Directeur marketing et communication chez les Vignerons des Terres Secrètes à Prissé, Charles Lamboley prend la suite d’Isabelle Greuzard, viticultrice àLa Roche Vineuse (Le Châteaude la Greffière). Il a été élu par le Conseil d’administration réuni après l’assemblée générale ce mardi soir à Chasselas.

DEPARTEMENTALES : Pour Mâcon-1 et Mâcon-2, on savoure la victoire

Réunis en mairie de Mâcon pour la proclamation des résultats, les deux binômes de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire – Majorité départementale victorieux ce soir ont savouré leur élection comme il se doit. Leurs déclarations.

LA ROCHE-VINEUSE : Randicap-solidaire 71 et les Mille Pattes marchent ensemble

Samedi après-midi, les associations Randicap-solidaire 71 et Mille Pattes se sont retrouvées sur les sentiers du Mâconnais. Une trentaine de participants et trois joëlettes étaient au départ du bois de la Lande de Nancelle.