mardi 11 mai 2021

Trois scénarios sont proposés…

Depuis juillet 2020 et l’installation du nouveau conseil municipal, la ville a engagé une réflexion sur les questions de mobilités et de sécurité. Si plusieurs réunions publiques ont pu être organisées, celle du 28 octobre, relative au projet de sécurisation de la route de Davayé n'a jamais pu se tenir en raison du confinement.

« Le projet de restructuration et de sécurisation du tronçon de la route de Davayé, situé entre les giratoires de Marius Lacrouze et Phlorus, doit suivre son court puisqu'il est inscrit au budget 2021 de la commune. N'ayant pas de visibilité quant à la possibilité de réunion publique, nous avons fait le choix d'une concertation écrite auprès des riverains afin de définir ensemble les aménagements appropriés », indique Christine Robin, maire.

Il y a cinq ans, un comptage a dénombré le passage de 8 000 véhicules par jour dans les deux sens. Il convient de traiter rapidement certains problèmes constatés : vitesse excessive des automobilistes, absence de passage piéton sécurisé, accès difficile des riverains de la route à leur propriété, difficultés de partage des espaces entre piétons et cyclistes ou encore absence de trottoirs accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Ce projet a deux objectifs : réduire la vitesse des automobilistes et améliorer les cheminements doux. Il propose trois scénarios possibles sur lesquels devront se prononcer les riverains.

L’enveloppe globale estimée est de 1,3 M€ TTC comprenant la réfection des réseaux d’eau et d’assainissement, l’enfouissement des lignes électriques, la création d’une piste cyclable et la restructuration des espaces.

 

Trois scénarios

Scénario 1. Il privilégie le maintien d'un nombre de place de stationnement maximum (21) et répond à l'objectif de réduction de la vitesse par la réalisation de deux chicanes. Il prévoit par ailleurs la création d’une piste cyclable bidirectionnelle sur une emprise réservée (hors chaussée).

Scénario 2. Il va plus loin en termes de réduction de vitesse et de sécurisation des traversées piétonnes grâce à la création de deux plateaux traversants d’une longueur de 30 mètres chacun et de deux ralentisseurs de 6 mètres chacun. La succession de ces dispositifs permet de faire ralentir les véhicules sur toute la longueur de la rue. Ce scénario impose toutefois une réduction plus importante du nombre de places de stationnement. Il permettrait d’en conserver 17. Tout comme le premier scénario, la piste cyclable serait bidirectionnelle et sur une emprise réservée (hors chaussée).

Scénario 3. Il opte pour une emprise plus grande pour la piste cyclable qui deviendrait alors un espace partagé cycles et piétons. La réduction de la vitesse serait accentuée grâce à la création d’un rétrécissement de la chaussée créant un alternat de circulation qui viendrait s’ajouter aux deux plateaux traversants et aux deux ralentisseurs du deuxième scénario. Le nombre de places de stationnement total serait de 15.

Ces trois scénarios préservent des espaces verts et permettent aux personnes à mobilité réduite d’emprunter le trottoir nord sur toute sa longueur.

Dès ce mercredi  après-midi, 150 questionnaires vont être distribués pour expliquer la nature des travaux et présenter les trois scénarios. La date limite de retour est fixée à la mi-mai. L'idée est d'organiser une restitution pour informer et planifier les travaux prévus cet été.

 

Trois moyens de concertation

Pour prendre connaissance du projet, échanger et donner un avis sur les différents scénarios, les riverains ont trois possibilités cumulatives :

  1. Compléter et retourner le formulaire qui leur a été adressé par courrier avec une présentation des scénarios
  2. Consulter les plans exposés en mairie et déposer sa contribution dans le registre de consultation. Horaires d’ouverture de la mairie : lundi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h, mardi et mercredi de 8 h 15 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h, jeudi de 13 h 30 à 17 h, vendredi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h, et samedi de 9 h à 12 h.
  3. Prendre rendez-vous lors des permanences organisées en marie, tenues par des techniciens et des élus. Pour prendre rendez-vous, contacter le 03 85 34 15 70. Samedi 17 avril de 10 h à 12 h, lundi 19 avril de 10 h à 12 h, mardi 20 avril de 13 h 30 à 15 h 30, mercredi 21 avril de 17 h à 19 h.

M. A.

 

Photo d'accueil : Patrick Buhot, chargé de l'urbanisme, Christine Robin, Patrick Gabriel, directeur des services techniques, et Thierry Pothier, directeur adjoint des services techniques

 

Photos : M.A.

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…

ÉDUCATION NATIONALE : 21 240 autotests distribués dans le département

` Suite à la tenue du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN), Fabien Ben, inspecteur d’académie, est revenu ce mardi sur la préparation de la rentrée scolaire 2021 dans le département, ainsi que sur la gestion de la crise sanitaire dans le premier et le second degrés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

MÂCON : La laïcité exposée aux élèves de l'école Marcel Pagnol

Une oeuvre d'éducation populaire réalisée par le président de l'Union départementale des MJC.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer change de présidence

Christiane Dubois quitte la présidence après trente ans de services…